6 C
Le Havre
jeudi 23 mars 2017

International

Erdogan : Ceux qui trahissent le sermon d’Arafat

Qui sont ceux qui trahissent le sermon d'Arafat ? Dans cette vidéo, Recep Tayip Erdogan fustige les ennemis de la Turquie. Il appelle les jeunes turques à soutenir leurs frères...

Le général Sissi, le nouveau Pinochet

Le coup d’état militaire du général ‘Abd al-Fettah as-Sissi, ministre égyptien de la défense, contre le président élu Mohamed Morsi, le 3 juillet dernier a éveillé chez les historiens le souvenir de plusieurs coups d’état militaires similaires exécutés par des ministres de défense en étroite relation avec les Etats Unis ou par ses fidèles alliés, contre des présidents élus librement et d’une manière directe.

On m’a accusé d’aimer Morsi – Noam Chomsky

Voici quelques extraits d'’une conférence donnée à l’Université de Californie, où a enseigné Dr. Morsi, par Noam Chomsky : Noam Chomsky : « On m’a accusé d’aimer Morsi. D’ailleurs, un ami m’informa que j’étais un collaborateur des frères musulmans. Je lui dis : « Oui, j’aime Morsi car c’est le président élu dont on n’a pu trouver aucune affaire de corruption l’inculpant. Mais je ne fais pas partie des frères musulmans et d’ailleurs je ne suis même pas musulman, mais je déteste ceux qu’ils ne font pas ce qu’ils disent. »

Morsi refuse la nourriture de la prison par crainte d’empoisonnement

Dans les geôles égyptiennes, Morsi a été la cible de 5 atteintes physiques contre sa personne et refuse de s'alimenter par crainte d'empoisonnement. Selon l'agence de presse officielle MENA, Morsi a fait cette déclaration samedi lors d'une audience au tribunal. Il a demandé la permission de recevoir de la nourriture de l'extérieur, estimant que la nourriture servie en prison est «un crime contre ses droits».

La situation en Syrie, en Libye et dans les autres pays...

Dans le Coran, Allah ne cesse de condamner les injustes et l'injustice. Faire d'un être humain libre un esclave, le priver de liberté, le voler et lui enlever sa dignité, font partie des pires injustices commises par les hommes. La situation dans les pays musulmans s'empirait depuis près d'un siècle, au point que les peuples se sont soulevés face à l'injustice des dirigeants. Des dirigeants qui n'agissaient pas pour le bien collectif, mais uniquement pour leurs intérêts personnels. Bachar al Assad et les autres dictateurs ont fait le choix de plonger leurs pays dans la guerre et la destruction, en s'attachant avec passion au pouvoir. Ecoutez, lisez les témoignages des musulmans dans ces pays. Ecoutez les témoignages de nos sœurs violées et persécutées dans les prisons de ces pays. Ecoutez ce que subissaient nos frères avant de leur reprocher de s’être soulevés. La liberté des peuples a un prix, certes difficile à payer, mais qui mérite tout notre soutien et notre respect le plus total.

La Palestine : 67 ans d’injustice

L’Occident fête aujourd’hui les 67 ans de la création d’Israël sur la terre de Palestine. Au même moment, le monde Arabe et Musulman se rappelle avec tristesse les douleurs de la perte de cette terre, car en effet, en ce même jour (le 15 mai 1948) eut lieu la « nakba ».

Lettre d’un prisonnier palestinien à sa femme

Rawhi Moshtaha est emprisonné dans les geôles israéliennes à peine six mois après son mariage en 1988. Il sortira de prison en 2012, suite à l'échange de prisonniers avec le soldat israélien Gilad Shalit. Sa femme et son fils Jamal qu'il n'a pas vu naître ni grandir, l'attendront à sa sortie de prison en 2012. Cette lettre nous enseigne la modestie et la patience face à l'épreuve. À l'heure où la Palestine vit des heures sombres, à l'heure des images insoutenables qui nous parviennent de Gaza, nous voulons à travers cet article vous montrer la dignité profonde du peuple palestinien. L'espoir, la force, la patience, la détermination, l'amour, la Palestine... Parlons en autrement !

Lecture du Coran pour la 1ère fois en 85 ans à...

Une lecture du Coran a eu lieu pour la première fois en 85 ans dans l'enceinte Sainte-Sophie, monument emblématique d'Istanbul devenu un musée après avoir été une église puis une mosquée, ont rapporté les médias samedi. Oeuvre architecturale majeure construite au VIe siècle, Sainte-Sophie a été désaffectée puis transformée en musée dans les années 30 sous le régime laïque de Mustafa Kemal Atatürk. Vendredi soir, un passage du Coran a été lu lors de l'inauguration d'une exposition ayant pour thème "L'amour du Prophète", à laquelle assistaient des responsables turcs dont le chef de l'agence des affaires religieuses de Turquie, Mehmet Gormez.

A LIRE ÉGALEMENT