8.3 C
Le Havre
dimanche 26 mars 2017

Fatwas

Regroupement des Prières

Voici la décision de Conseil Européen de la Fatwa (3ème session fatwa n°4) concernant le regroupement des Prières : Il est également permis de regrouper la Prière du dhohr avec celle de l'asr dans ces pays, en hiver, à cause de la brièveté des jours et la difficulté, pour les travailleurs (ou étudiants), d’accomplir les Prières à l’heure sans éprouver de gène ou de complication. Cependant, le Conseil attire l’attention sur le fait que le musulman ne doit pas recourir au regroupement des Prières sans besoin et ne doit pas en faire une habitude.

Coïncidence du vendredi avec le jour de l’Aïd

Y a-t-il dispense de la Prière du vendredi ou de la Prière du « dhohr » ? Plusieurs hadiths dont la chaîne de transmetteurs remonte jusqu’au Prophète (BDSL) et d’autres attribués à un nombre de compagnons ont été relatés à ce sujet dont les suivants : D’après Abou Hourayra, que Dieu l’agrée : « Deux fêtes ont coïncidé ce jour

Le musulman peut-il hériter de son proche non-musulman ? Réponse...

Face aux multitudes de questions que se posent les musulmans d’Europe sur les problèmes quotidiens. Le Conseil Européen de la Fatwâ et des Recherches (CEFR) a été mis en place afin pour tenter d’ y répondre. Ce conseil a une entité spécialisée et indépendante composé de savants.

S’acquitter de Zakat al fitr au moyen d’une somme d’argent

Sache que la majorité des savants contemporains de l’Islam nous dit que la finalité de la zakat al fitr est de permettre aux pauvres de connaitre la joie de l’Aïd et de ne pas demander la charité ce jour-là : la donner en argent permet donc d’atteindre cette finalité.

Enfin, l’Imam Ibnu Taymiya a dit : « La divergence entre les maîtres concernant les affaires juridiques, doit susciter de la part des musulmans un grand respect pour les divers avis, et que chacun applique ce dont il est convaincu sans pour autant dénigrer ou renier ce dont il n’est pas convaincu car la compréhension des gens ordinaires est inférieure aux efforts des maîtres jurisconsultes » (fatawa)

L’Aïd El-Fitr : le 19 août

Le secrétariat général du Conseil Européen de la fatwa et de la recherche (CEFR) profite de ces jours bénis afin d’appeler l’ensemble des musulmans à se tenir fermement au pacte « habl » de Dieu, à l’unité du rang et au rassemblement, en se souvenant de la parole de Dieu : « Attachez-vous tous fermement au pacte de Dieu, et ne vous divisez pas. Rappelez-vous les bienfaits que Dieu vous a accordés lorsque, d’ennemis que vous étiez, Il a rétabli l’union entre vos cœurs et a fait de vous des frères … » (3 : 103)

Méthode de calcul des horaires de prières

Les horaires de prière élaborés par l’UOIF et édités par GEDIS, ont été établis sous la direction de Cheikh Fayçal Maoulaoui et du défunt Mr. Ihsan Mikati. Ces horaires ont été adoptés par les séminaires théologiques organisés par l’UOIF en 1994 et 1996 et qui ont regroupé plusieurs éminents savants parmi lesquels :

Cheikh Youssouf Al-Qardawi Cheikh Abdallah Ben Biya Cheikh Fayçal Maoulaoui Cheikh Issam Al-Bachir Cheikh Malek Al-Chaar Cheikh Nacer Al-Mimane Cheikh Ahmed Jaballah Cheikh Ounis Guergah Dr. Moheb Eddin Abou Saleh

Statut juridique du divorce prononcé par un juge non-musulman

Le principe est que le musulman ne doit se référer en matière de juridiction qu’à un juge musulman ou à une instance qui le remplace. En absence d’une instance judiciaire musulmane en dehors des pays musulmans, le musulman qui a conclu son contrat de mariage selon les lois de ce pays se doit d’a- ppliquer la décision de divorce prononcé par le juge non-musulman, car en concluant son mariage selon ces lois non-musulmanes, il a accepté implicitement ses effets et notamment que ce contrat ne peut être dissout que par un juge.

« La participation politique : ses règles et ses dispositions »

Vous pourrez trouver dans cette article la résolution 5/16 du Conseil européen de la Fatwa et de la Recherche sur « La participation politique : ses règles et ses disposi- tions ». Après étude et examen des travaux présentés concernant ce sujet lors de cette session le Conseil conclut ce qui suit : Premièrement : l’objectif de la participation politique est de préserver les droits, les libertés et de défendre les valeurs morales et spirituelles, ainsi que la présence des musulmans dans le pays où ils vivent et leurs droits légitimes...

AGENDA

A LIRE ÉGALEMENT