17.4 C
Le Havre
jeudi 22 juin 2017

Le Hadith et ses sciences

Les faits et dires prophétiques qui n’ont pas de portée législative

Tout ce que fait le Prophète (saws) et qui découle de son humanité et non de sa mission prophétique n’a pas de portée législative, sauf si son acte est accompagné d'un ordre ou d'une incitation, ou si l’on y perçoit le sens de l’adoration ou du rapprochement de Dieu. Ainsi, sa manière de s’asseoir, de se lever, de marcher, de dormir, de manger, de boire, de s’habiller, de se coiffer (avoir une longue chevelure et faire une raie au milieu) ne relève pas de la Sunna législative, sauf si une preuve indique qu’il a accompli tel acte de telle manière afin de montrer l’exemple aux musulmans.

La réfutation des hadiths authentiques

A l’opposé de ceux qui ont inventé des hadiths mensongers et de ceux qui se réfèrent aux hadiths incertains, d’autres ont réfuté des hadiths dont l’authenticité est formellement établie. Les...

Le licite est évident et l’illicite est évident

An-Nou’man ibn Bashir (rad) dit : « J’ai entendu le Messager de Dieu (saws) dire : « Le licite est évident. L’illicite est évident. Entre les deux il est des choses qui suscitent le doute...

La condition de la validité des actions dans leurs formes

 ‘Aïsha, que Dieu l’agrée, dit : « Le Messager de Dieu (saws) dit : « Quiconque apporte dans notre religion-ci une innovation qui lui est étrangère, son innovation doit être rejetée » (rapporté par al-Boukhari et...

Le hadith singulier « aahaad »

Le hadith singulier : implication et champs d’application Illustration : les djinns peuvent-ils posséder l’être humain ? Le hadith singulier « aahaad » est un hadith rapporté par un, deux rapporteurs ou plus, sans satisfaire les...

Les actes ne valent que selon l’intention qui les animent …

‘Omar (ra) dit : « J’ai entendu le Prophète (saws) dire : « Les actes ne valent que selon les intentions qui les animent et chacun n’a pour lui...

Le hadith notoire « moutawatir » 

Les traditionnistes et les spécialistes des fondements du droit musulman divisent les hadiths selon le nombre de leurs transmetteurs en deux catégories : le hadith dit « notoire » (moutawtir) et le hadith dit « singulier » (aahaad)

AGENDA

A LIRE ÉGALEMENT