15 C
Le Havre
jeudi 29 juin 2017

Ramadan

Les miracles de la foi pendant le Ramadan

En ce mois béni de Ramadan, les musulmans restent 18 heures en état de jeune, ou plus encore dans certaines régions du monde. D'aucuns restent parfois interloqués, en particulier...

Nutrition, Santé et Ramadan

Dans cette vidéo, Dr Hassan Younes nous donne les clés pour passer un mois de ramadan qui sera bénéfique pour notre santé physique en plus de l’être pour notre...

Ramadan : la construction d’un être équilibré

Allah a crée l'homme de cinq éléments fondamentaux : un corps, une âme, une raison, des émotions, et un égo. La vertu de l'école du mois de Ramadan est...

Le mois de Ramadan commencera le Samedi 27 mai 2017

Réunis ce jour, jeudi 25 mai 2017 à la Grande Mosquée de Paris, le CFCM et l’ensemble des fédérations musulmanes (CCMTF, FFAIACA, Foi et Pratique, GMP, RMF et Musulmans de...

L’esprit de l’Aïd en islam

Les musulmans célèbrent deux fêtes principales dans l’année : « ‘Aïd à al-fitr » (la fête de la rupture du jeûne annonçant la fin du mois de Ramadan) et « ‘Aïd al-adha » (la...

Comment donner Zakat Al Fitr ?

Malheureusement, certains sont en train de tuer la sunna en faisant d'elle un corps sans âme. Ce littéralisme absolu restreint la portée de la sunna en mettant l'accent sur...

Nour, de l’ombre à la lumière

En ces derniers jours de Ramadan, nous lançons un grand appel à la solidarité à toutes celles et ceux qui veulent agir concrètement pendant ce mois sacré et durant toute l’année car vos dons aujourd’hui serviront à offrir, demain, un avenir meilleur à toutes ces familles qui veulent s’en sortir.

Ensemble, illuminons le Ramadan de Nour

Chère Nour, C’est le mois béni de Ramadan 2016, et tu es une enfant du monde, tu es tous ces enfants que nous aimerions sauver, et qui survivent miraculeusement jour après jour. Je dis miraculeusement car dès que quelque chose se passe d’horrible sur cette terre, la faim, la soif, la guerre, l’analphabétisme, le changement de climat, les catastrophes naturelles, tu es la première victime. Et oui c’est grâce à toi, ta santé, ta vie, que l’on sait si la famille, le pays, le monde va mieux ou pas. Je sais que tu souffres en ce moment et j’en suis désolé. Tu souffres tous les jours et malgré toutes mes actions au Sénégal, au Madagascar, au Pakistan, au Mali, en France, ce n’est pas assez. Tu souffres tous les jours et mon indignation ne t’offre pas d’eau, ni de nourriture, d’école, ni de couverture. Et pourtant tu continues de sourire, de rayonner et tes yeux sont toujours lumineux.

AGENDA

A LIRE ÉGALEMENT