16.4 C
Le Havre
vendredi 23 juin 2017

Spiritualité

La crainte et l’espérance

Nous avons évoqué auparavant qu’il existait des stations d’épuration, des étapes, des états spirituels indispensables pour l’itinérant qui désire emprunter le chemin de la réussite éternelle. Nous avons déjà...

Les échauffements pour le sportif sont les ablutions du prieur :...

Les échauffements représentent une partie importante dans la vie d'un sportif. Que ce soit avant de commencer l'entraînement ou une compétition, le corps doit impérativement être préparé à l'effort. Ainsi, sa température monte d'un cran, ce qui permet d'être prêt pour l'effort physique qui va suivre. L'échauffement a plusieurs finalités, l'une d'elle est celle de la prévention aux blessures que peut causer une pratique sportive sans échauffement. Elle a aussi pour finalité, que je trouve très intéressante, de permettre une amélioration des performances. Les échauffements ne sont donc pas une partie à négliger surtout si l'on veut réussir son entraînement ou sa compétition. Que dire alors des ablutions qui sont une partie obligatoire pour pouvoir accomplir sa Prière ? Elles sont en quelques sorte "l'échauffement" de la Prière, elles permettent au prieur de se préparer mentalement et physiquement à la rencontre de Dieu le Tout-Puissant.

Le Ramadan et les adeptes de la pêche en eau trouble

Le mois de ramadan commence à pointer le bout de son nez. Il est annoncé pour le 6 juin par le conseil théologique musulman de France (CTMF) qui a adopté le calcul scientifique et le 6 ou le 7 juin par le CFCM sur la base de l'observation lunaire. Quoi qu’il en soit, ces instituions musulmanes finiront par s’entendre pour annoncer ensemble le début du mois de Ramadan. Mais comme chaque année, juste avant le début de ce mois de privation du corps et d’élévation du cœur, on assiste impuissamment à une guerre fratricide sur les réseaux sociaux entre les adeptes du calcul scientifique et les partisans de l’observation oculaire du croissant lunaire.

Il est meilleur de faire du dhikr seul ou en groupe...

Tout le monde s’accorde pour dire que le dhikr est une pratique spirituelle fondamentale. En revanche nous sommes souvent partagés pour savoir lequel des deux est le meilleur :...

Comment profiter du mois de Sha’ban ?

;;Ousama ibn Zeyd, que Dieu l’agrée, dit un jour au Prophète, que la Paix et la Bénédiction soient sur lui : « Ô Messager de Dieu ! Je ne t’ai jamais vu jeûner pendant un mois comme tu jeûnes pendant Sha’ban ? » Il dit : « C’est à mois que les gens négligent. Situé entre Rajab et Ramadan, c’est un mois pendant le quel les œuvres sont élevées vers le Maître des mondes, et j’aime que mes œuvres soient élevées alors que je suis en état de jeûne » (Rapporté par Abou Daoud et an-Nasa-y).

Lire le Coran en langue arabe ou en français ?

En tant que francophone, le coran nous est plus facilement et immédiatement accessible en français qu’en arabe. Malgré tout, il est légitime de se demander si les lectures dans...

Les qualités et défauts de l’âme

Nous constatons que nous sommes parfois enclins à de nobles comportements et d’autres fois animés par de mauvais penchants. Cette nature duale de l’âme nous est également décrite par...

Pourquoi le cœur a différentes appellations dans le Coran ?

Al qalb, As sadr, Al fouad : trois noms utilisés par le Coran pour décrire des réalités différentes d’une même chose, le cœur. La diversité des terminologies traduit la complexité de la nature du cœur, qui ne peut être appréhender de manière simple. Avec pédagogie, Tayeb Chouiref nous aide à comprendre cette complexité à l’aide d’exemples analogues. Il nous apprend ensuite à déceler les raisons spirituelles profondes de nos pensées et attitudes à travers la définition d’un aspect du cœur, As Sadr.

AGENDA

A LIRE ÉGALEMENT