Celui qui me marqua le plus, c’est le martyr, l’imam Hassan Al-Banna. Il fut un savant en religion au plus haut niveau qui puisse exister en matière de `Aquida (credo) et Shari’a. Il fut de plus un orateur éloquent. Ses discours étaient toujours axés sur les fondements et non les sujets insignifiants, sur les réalités et non les illusions. Hassan Al-Banna avait compris la situation critique de l’Islam après l’effondrement du Califat et de l’Etat islamique. Les impérialistes étaient alors venus usurper les richesses de l’Islam en Orient et en Occident. L’homme s’opposa à leur force destructive en formant des groupes islamiques qui furent fiers de leur foi et fermement attachés à la vérité, malgré les obstacles et quelles que soient les conséquences.

Hassan Al-Banna était l’ami de chaque croyant qu’il rencontrait. Celui qui le rencontrait était enveloppé généreusement par sa tendresse. On sentait qu’il était devenu un cher ami. Il veillait toujours à ne pas gaspiller du temps dans les paroles futiles. Il n’y avait pas une seule minute, je dirais même une seule seconde, qui s’écoulerait sans qu’il ne serve l’islam. Il servait l’islam par un mot, par un conseil, par une action productive, par une plaisanterie qui visait à établir l’amour entre les cœurs.

Hassan Al-Banna avait une mémoire photogénique. C’est comme s’il se rappelait les évènements et les noms en tournant une cassette vidéo. Si quelqu’un le rencontrait et discutait un problème avec lui en mentionnant le nom de ses frères et sœurs et si il revenait le voir quelques années plus tard, il [Al-Banna] commencerait la conversation en prenant des nouvelles des frères et sœurs mentionnés, un par un. Il pouvait aussi continuer la discussion d’un problème ou d’évènements évoqués il y a quelques années, comme si cela avait eu lieu juste la veille.

La vérité est que Hassan Al-Banna fut un aimant sincère. On pouvait le voir étreindre un simple ouvrier portant des habits salis. Cela ne l’empêchait guère d’exprimer son amour. En fait, Hassan Al-Banna est tellement distingué par de si nombreux aspects qu’il me faut un livre séparé pour détailler cela.

Sheikh Muhammad Al-Ghazâlî

3 Commentaires

  1. tel il était hassan albanna .un grand homme exceptionnel plein d.intelligence et de sagesse.
    tant que on a des grands hommes comme alghazali et albanna et d.outres .on n.aura pas la peur quelles que soient les obstacles.
    c.est vrais. le chemin est plein d.épines mais les leurres de leure sagesse nous illuminent le chemin

  2. à travers ce récit , je me suis sentie moins que rien face à ce grand homme, Allah yrahmo
    sa place est auprès des prophètes, au janate “el fardawsse” prenons sur lui exemple et essayons de les mettre en pratique .
    On devrait parlait souvent de Hassan Al-Banna pour le faire connaitre à nos enfants surtout

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.