Al-Qaradawi appelle à une mobilisation unitaire islamique et arabe pour affronter le projet de la division spatio-temporelle d’al-Aqsa

L’érudit Dr. Youssef al-Qaradawi, président du conseil du secrétariat général de l’institution internationale d’al-Qouds et président de l’Union Mondiale des savants Musulmans, appelle les pays arabes et musulmans à une mobilisation officielle et unitaire pour faire face au projet de la division spatio-temporelle de la mosquée al-Aqsa, imposée par l’occupation, en insistant sur le fait que les tentatives d’imposer la division spatio-temporelle de la mosquée al-Aqsa peuvent être arrêtées si elles trouvent devant elles une mobilisation unitaire et efficace.

Les propos d’al-Qaradawi ont été recueillis à l’occasion d’une déclaration donnée par le président du conseil du secrétariat de l’institution internationale d’al-Qouds, à propos des derniers évènements qu’a connu la ville occupée de Jérusalem, notamment, des dernières mesures prises par le gouvernement de l’occupation et les associations juives qui ont pour but d’imposer une nouvelle réalité dans la mosquée d’al-Aqsa.

Al-Qaradawi a déclaré : « Les épreuves et les calamités s’accentuent sur cette nation, et des dangers menacent al-Aqsa qui sont à mes yeux plus graves et plus profonds que jamais. En effet, l’occupation tente de faire passer ses ambitions obscurantistes de diviser temporellement la mosquée al-Aqsa, et la transformer d’un lieu saint musulman à un espace commun en guise de préparation à sa judaïsation complète. Alors que la mosquée al-Aqsa est un tout indivisible qui n’accepte l’association en aucun cas. »

« J’adjure » ajoute-t-il, « les deux mondes arabes et musulmans à réagir rapidement et efficacement afin de stopper et d’empêcher l’occupation d’exécuter ces mesures, car si elles venaient à se réaliser, nous seront amener à en rendre compte devant Dieu. C’est pourquoi, je demande aux pays arabes et musulmans de réagir immédiatement, ensemble, sans exception, aux niveaux politique, économique et juridique, en usant de tous les moyens à disposition, car Jérusalem et al-Aqsa exigent une position unitaire afin d’empêcher la division qui menace la mosquée bénie ».

Par ailleurs, al-Qaradawi a appelé la nation musulmane à dépasser ses désaccords et ses querelles et à unir leurs efforts pour assurer la protection de Jérusalem et de al-Aqsa, et pour faire de Jérusalem la direction indiquée par la boussole de la nation, afin de faire échouer le projet de l’occupation visant à imposer une nouvelle réalité, qui amènera les musulmans à partager temporellement la mosquée al-Aqsa avec les juifs.

Il déclare : « Nous pouvons diverger ou nous accorder, mais il y a un sujet sur lequel nous ne pouvons diverger, à savoir, Jérusalem … »

Les déclarations d’al-Qaradawi viennent commenter les nouvelles évolutions qu’a connu al-Aqsa durant ces dix derniers jours. La première : le fait de vider al-Aqsa de ses sentinelles, hommes et femmes, (qui avaient pris position dans la mosquée pour la protéger) durant de longues heures, en leur empêchant l’accès à al-Aqsa durant la période matinale. Ajoutons à cela l’oppression dont ont été victimes les hommes, et la confiscation de leurs pièces d’identité, au moment même où il est permis aux colons d’entrer dans les lieux saints sous la protection des forces de l’occupation. La deuxième : La prise de possession, par l’occupation, d’une grande partie du cimetière de la porte de la miséricorde « bab ar-rahma », collée à la mosquée du côté Est et qui contient un grand nombre de tombes de compagnons et de grands savants. Cette étape représente un grave signal qui prépare la division spatiale de la mosquée bénie en occupant ses esplanades Est.

Source : site de l’Union Mondiale des savants Musulmans iumsonline.org

Traduit par Havre de Savoir

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom