Viens ! Je t’invite à t’introduire auprès d’Allah et à Lui tenir compagnie dans la demeure de la Félicité, sans effort, ni fatigue, ni épuisement par le chemin le plus court et le plus aisé.

     Pour cela, sache que tu vis un instant délimité par deux autres moments, et cet instant est en fait l’existence que tu vis actuellement. C’est le présent délimité par le passé et le futur. Tu peux corriger le passé par le repentir, les regrets et la demande de pardon. Cela n’a rien de fatigant d’épuisant et n’implique aucun effort harassant, car c’est un simple acte du cœur. Pour les actes du futur, abstiens-toi de commettre des péchés. Cette retenue n’est qu’un délaissement reposant, car ce n’est pas un acte accompli par les membres du  corps qui te serait difficile à supporter. Il s’agit simplement d’une résolution et d’une intention fermes qui reposent sur le corps, le cœur et l’âme.

     Rectifie le passé par le repentir. Quand au futur, prépare-le en t’abstenant de commettre des péchés, en prenant une bonne résolution et en ayant une ferme intention. Les membres du corps ne sont sollicités à aucun de ces deux moments, et ne se fatiguent  ni ne s’épuisent. Tout le problème réside finalement dans l’instant présent situé entre ces deux moments. Si tu le gâches, tu auras gâché       ton bonheur  et ton salut. Si tu le protèges en améliorant les deux moments avant et après lui, comme vu plus haut, tu seras sauvé et tu gagneras le repos, les plaisirs et les délices. Cependant protéger le présent est plus éprouvant que de corriger le passé et de préparer le futur. Protéger le présent, c’est imposer à son âme de s’occuper de ce qui lui est bénéfique et qui est plus à même de lui apporter le bonheur.

     Les gens à ce sujet occupent des degrés très différents. Par Allah ! Il appartiendra vite au passé cet instant présent où tu peux faire des provisions pour l’au-delà dont la demeure finale est soit le Paradis soit l’Enfer. Si tu utilises cet instant présent comme un chemin menant vers ton Seigneur, tu atteindras alors le bonheur ultime et le succès éclatant durant cette courte période qu’est la vie dont la durée est insignifiante par rapport à l’éternité. Si en revanche tu préfères les désirs, le repos les loisirs et les jeux, tes jours passeront  comme un éclair, et laisseront place à une immense et éternelle douleur. La subir et la supporter est bien plus difficile et bien plus long que le fait de patienter face aux interdits d’Allah, face à Ses ordres et face à la résistance que l’on oppose à nos passions par amour pour Allah.

 Les Méditations d’Ibn Al-Qayyim

 

4 Commentaires

  1. EXCELLENT RAPPEL. Nous devrions tous baser notre vie sur ce petit extrait simple, claire et surtout lourd de sens.

    Barakallahoufikoum pour tous ce que vous faites, car cela m’apporte énormément de bien-être et de lumière dans ma vie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.