Malheureusement, certains sont en train de tuer la sunna en faisant d’elle un corps sans âme. Ce littéralisme absolu restreint la portée de la sunna en mettant l’accent sur la forme au détriment de la finalité.

Un des exemples les plus frappants est celui de la Zakât Al Fitr. Certains voudraient nous forcer à la donner en aumône sous forme de dattes ou d’orge alors que rien ne nous empêche de donner la valeur en argent. Cela est plus simple pour celui qui donne et plus profitable pour celui qui reçoit.

Au lieu d’accepter cette divergence ils veulent nous forcer à suivre leur compréhension de la Sunna. En effet, il n’ont pas l’humilité de dire que ce qu’ils pensent n’est pas LA SUNNA mais seulement leur compréhension à eux de celle-ci.

L’imam Abou Hanifa a permis de donner la Zakât sous forme monétaire. Est-ce-que lui aussi ne suit pas la sunna ?

L’école Hanafite dans sa globalité, c’est l’école la plus suivie dans le monde musulman. Est-ce-que les savants de cette école ne suivent pas la Sunna ?

C’est également l’avis de Hassan Al Basri, l’élève du compagnon du Prophète (saws) Abd’Allah Ibn Massud. Est ce qu’ont peut dire de lui qu’il ne connait pas la sunna ?

Sufiane ath Thawri l’a également permis. Est-ce-que lui aussi ne suit pas la sunna ?

Le calife Omar Ibn AbdelAziz, arrière petit fils du compagnon Omar Ibn khattab, a permis de donner de l’argent au lieu de la nourriture. Est-ce-que lui aussi est un égaré ?

Dans la plupart des pays musulmans dans le monde, on verse la Zakât sous forme monétaire. Est-ce-que tous ces pays et leurs habitants sont dans l’erreur ?

Certainement non ! Cependant, il faut avoir l’humilité d’accepter que son avis ne représente pas l’unique et seule vérité, et ainsi accepter la divergence.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom