Zone interdite

Épisode 9 : Interdiction de la fornication en Islam. Cette vidéo est le neuvième épisode d’une série intitulée : « Les qualités des serviteurs du Tout Miséricordieux ».

L’islam est venu entre autre pour préserver l’honneur et la filiation. C’est pour cette raison qu’il a interdit la fornication. Les serviteurs du Tout Miséricordieux ont parfaitement saisi ce sens, par conséquent, ils ne commettent nullement la fornication et ne tombent pas dans ce péché capital que Dieu a formellement interdit en disant : « Et n’approchez pas de la fornication (c’est à dire ne la commettez pas et ne commettez pas ce qui y mène). En vérité, c’est une turpitude et quel mauvais chemin » (17 :32)

A partir de là, l’islam a interdit la fornication de même que tout ce qui pourrait y mener ou s’en approcher. Il interdit ainsi de s’isoler avec une femme étrangère (qui ne fait pas partie de ses « mahram » : ses proches parents avec qui il est lié d’un lien de parenté entraînant la prohibition permanente du mariage). Il interdit également le regard passionnel et la découverte de la « ‘awra ».

L’islam est venu interdire tout ce qui peut mener à l’interdiction. Par conséquent, il a commencé par l’éduction de l’individu : l’éduquer à préserver son honneur et sa chasteté, à baisser de son regard, hommes et femmes. Dieu dit : « Et dis aux croyants de baisser de leurs regards et de préserver leur chasteté. C’est plus pur pour eux. Dieu est certes, Parfaitement Connaisseur de ce qu’ils font. Et dis aux croyantes de baisser de leurs regards, de préserver leur chasteté, et de ne montrer de leurs atouts que ce qui paraît et qu’elles rabattent le voile qu’elles portent sur la tête « khimar » sur leurs poitrines » (24 :30 — 31)

Après l’éducation de l’individu, l’islam a ordonné de purifier la société de tout ce qui inciterait à la turpitude et à la fornication. L’islam n’a pas permis l’exhibition des images de femmes nues, ou à moitié nues, de même que des images d’hommes nus ou à moitié nus. Il a interdit la diffusion de chansons libertines ou de films pervers. L’islam n’a pas permis qu’apparait dans la société musulmane un étalage de chairs à bon prix incitant les jeunes à la débauche.

[youtube]http://youtu.be/cl5gBune_fo[/youtube]

Moncef Zenati : Titulaire d’une maîtrise en sciences islamiques, professeur à l’Institut Européen des Sciences Humaines de Château-Chinon et auteur de nombreux livres.

3 Commentaires

  1. voilà encore un exemple de grande méséricorde et mansuétude de la part d’Allah.

    d’abord Il responsabilise et prescrit des choses aux humains et ensuite Il les généralise à la société.
    Comme l’a dit parfaitement Ronnie, Allah prescrit pour le bien de l’Homme. Les relations entre les individus ou la société ne peuvent être saines si la fornication est de mise.
    Au delà de ça c’est manquer cruellement de respect à son épouse ou son mari, aller d’aventure en aventure c’est le propre des animaux et encore nombreuses sont les espèces qui n’ont qu’un seul congénère dans leur vie

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom