Il est recommandé de jeûner pendant le mois de Sha’ban conformément au hadith de ‘Aïsha : « Je n’ai jamais vu le Messager de Dieu (saws) jeûner un mois dans sa totalité à l’exception du mois de Ramadan, et je ne l’ai jamais vu autant jeûner que pendant Sha’ban » (rapporté par al-Boukhari et Mouslim).

Par contre, il est répréhensible « makrouh) de Jeûner pendant la deuxième moitié de Sha’ban, si le musulman n’a pas jeûné auparavant et ce, en raison des propos du Messager de Dieu (saws) : « Lorsque le mois de sha’ban arrive à sa moitié, ne jeûnez plus » (rapporté par les auteurs des sounan). Les jurisconsultes « fouqaha » jugent répréhensible le jeûne après la moitié de sha’ban, à l’exception d’un jeûne habituel, auquel cas, le musulman peut alors s’y tenir. La répréhension s’accentue un jour, ou deux jours, juste avant le Ramadan et ce, conformément à l’autre hadith : « Ne précédez pas le Ramadan d’un jeûne d’un jour ni de deux jours, à l’exception d’un homme dont l’habitude est de jeûner un jour particulier, dans ce cas, qu’il le jeûne » (rapporté par al-Boukhari et Mouslim). L’interdiction se confirme en ce qui concerne le jeûne du jour du doute qui correspond au trentième jour de sha’ban conformément au hadith du Prophète (saws) : « Quiconque jeûne le jour qui suscite le doute, aura désobéit à Aboul-Qasim (saws) » (rapporté par les auteurs des sounan et al-Hakim qui dit : hadith « valide-sûr » (çahih) selon les normes des deux sheikhs).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom