Démocratie-Vote

Alors que certains résistent pour défendre la légitimé et sacrifient leurs vies pour faire respecter la volonté du peuple exprimée par les urnes, d’autres installés confortablement chez eux rejettent farouchement le concept de la démocratie. La démocratie contredirait à leurs yeux les enseignements de l’islam. La démocratie est assimilée au « kufr », elle serait même contradictoire avec le « tawhid ». La démocratie est une idole, le « taghut » ! Ils jettent l’anathème sur quiconque appellerait à la démocratie. Pour se justifier, ils avancent que la démocratie signifie que le pouvoir est au peuple, or en islam, le pouvoir appartient à Dieu et « le jugement n’appartient qu’à Dieu » (6 :57). De plus, la démocratie est un système importé de l’occident mécréant, or, il nous est interdit d’importer un système inventé par les « kuffars ».

Pour élucider cette question, il est important de définir ce dont nous parlons. En effet, les savants stipulent que le fait de statuer sur une chose est une conséquence de sa conception. Ainsi, si nous voulons connaître le statut de la démocratie, il nous faut définir la démocratie et connaître les éléments constitutifs de la démocratie pour savoir si ces éléments seraient en contradiction avec les valeurs de l’islam. En effet, l’enseignement est tiré du contenu et non pas des appellations.

Selon la célèbre formule d’Abraham Lincoln (16ème président des Etas Unis de 1860 à 1865), la démocratie est : le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple. C’est la définition couramment reprise. Mais qui a dit que le gouvernement du peuple était par opposition au jugement de Dieu ?! Un gouvernement est dit démocratique par opposition aux systèmes monarchiques d’une part, où le pouvoir est détenu par un seul, et d’autre part, aux systèmes oligarchiques, où le pouvoir est détenu par un groupe restreint d’individus. La démocratie s’oppose donc à la dictature et au totalitarisme.

Selon Alexis de Tocqueville (philosophe politique et homme politique français 1805 – 1859), la démocratie désigne une forme de société ayant pour valeur la liberté et l’égalité. En quoi ceci ne serait pas compatible avec l’islam ?!

Les principaux éléments qui définissent la démocratie sont les suivants : Le choix du gouverneur, l’état de droit, le suffrage universel, le fait pour l’élu d’avoir à rendre des comptes devant ses électeurs et la séparation des pouvoirs. Y a-t-il une contradiction entre les principes sur lesquels se fonde la démocratie et les références islamiques ?

Etudions tous ces éléments à la lumière des enseignements de l’islam :

La liberté de choisir le gouverneur :

Selon la loi islamique, il appartient au peuple de choisir en toute liberté, selon sa volonté, son président, gouverneur, imam, peu importe l’intitulé. On ne pourrait imposer au peuple un gouverneur qu’il n’accepte pas. L’islam interdit même que les gens soit dirigés dans la Prière par un imam qu’ils n’aiment pas et n’acceptent pas. Le Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, dit : « Trois catégories de personnes dont la Prière ne s’élèvera pas au-dessus de leur tête ne serait-ce que d’un empan » Il cita : « Un homme qui dirige des gens (dans la Prière) alors que ces derniers le détestent … » (rapporté par Ibn Majah, Ibn Hibban, at-Tirmidhi, at-Tabarani et Ibn Abi Shayba). Il s’agit-là de l’imamat mineur, pour diriger quelques dizaines d’individus, que dire alors de l’imamat majeur ?

Il appartient donc aux gens de choisir librement leur chef d’état par le biais de l’allégeance « bay’a ». Les gens n’ont à reconnaître aucun gouverneur à moins qu’ils lui prêtent le serment d’allégeance. Cette allégeance doit être générale. C’est ainsi que les quatre califes bien-guidés furent tous choisis par le peuple. Certes, le procédé démocratique de l’élection de chacun d’eux  a évolué selon le contexte, mais chacun d’eux fut choisi par le peuple. Ce fut le cas d’Abou Bakr, choisi après une consultation entre les « mouhajiroun » et « al-ansar ». Puis, pendant sa dernière maladie, les compagnons insistèrent auprès d’Abou Bakr pour désigner un successeur. Il choisit donc ‘Omar  dont aucun lien de parenté ne le liait à lui. Mais cette désignation ne donnait pas à ‘Omar le droit de gouverner. Son califat fut établi par l’allégeance des gens. D’ailleurs, il appartenait aux musulmans de refuser le choix d’Abou Bakr. Rien ne les obligeait de l’accepter. Pour le troisième calife, ‘Omar constitua un conseil consultatif de six compagnons. Ils devaient choisir parmi eux le futur calife, qui ne deviendra calife qu’après l’allégeance des gens. ‘Omar dit aux membres du conseil : « s’il y a une voix contre cinq, celle-ci doit se plier à la majorité, de même, s’il y en a deux contre quatre. En cas d’égalité des voix, faites intervenir ‘Abdoullah ibn ‘Omar pour trancher. Si vous ne l’acceptez pas, l’avis prépondérant sera celui du groupe dans lequel se trouve ‘Abd ar-Rahman ibn ‘Awf. » Ce dernier proposa aux membres du conseil une idée : qu’il se retire de la liste et que les autres membres lui confient le choix du successeur de ‘Omar. Le conseil accepta. Il consulta tous les musulmans. Deux noms se distinguèrent : ‘Othman et ‘Ali. Après avoir demandé à chacun la manière dont il gouvernera, Il choisit ‘Othman, et les musulmans lui prêtèrent allégeance. Pour le quatrième calife, les compagnons insistèrent auprès de ‘Ali pour qu’il accepte le califat bien que ce dernier ne le voulait guère. Sous leur insistance, il finit par accepter et la majorité des musulmans lui prêtèrent allégeance.

Par conséquent, l’islam refuse l’idée d’imposer un gouverneur aux gens contre leur volonté. L’islam refuse le gouvernement des tyrans à la manière des pharaons : « Pharaon était un tyran sur terre ; il répartit en clans ses habitants, afin d’abuser de la faiblesse de l’un d’eux. Il égorgeait leurs fils et laissait vivantes leurs femmes. Il était vraiment parmi les fauteurs de désordre » (28 :4). L’islam refuse ce genre de gouvernement car il asservit les gens : « Je ne vous montre que ce je vois et je ne vous guide qu’au sentier de la droiture » (40 :29).

Par ailleurs, le Coran a mis en évidence une coalition maléfique entre trois composantes néfastes :

– Le gouverneur tyran qui gouverne par la terreur, représenté par Pharaon.

– Le politicien opportuniste et arriviste qui met sa compétence au service du tyran afin de consolider son pouvoir et de dompter son peuple, à l’instar de Haman.

– Le capitaliste féodal qui profite du régime du tyran et qui met sa richesse au service de ce dernier pour lui permettre de profiter du peuple pour amasser les fortunes. Ce type d’individus est représenté par Qaroun.

Dieu a cité ce trio maléfique en disant : « De même, nous détruisîmes Coré (Qaroun), Pharaon et Haman. Alors que Moïse leur apporta des preuves, ils s’enorgueillirent sur terre. Et ils n’ont pas pu Nous échapper » (29 :39)

D’ailleurs, le Coran a lié la tyrannie à la corruption sur terre qui est la cause de l’anéantissement des nations. Dieu dit : « N’as-tu pas vu comment ton Seigneur a agi avec les ‘Aad, avec Iram la cité à la colonne remarquable, dont jamais pareille ne fut construite parmi les villes ? Et avec les Thamoud, qui taillèrent le rocher dans la vallée ? Ainsi qu’avec Pharaon, l’homme aux épieux ? Tous agissaient en tyran dans leurs pays et y avaient semé la corruption »  (89 :6 – 12).

Le suffrage universel :

Maintenant, comment choisir le gouverneur ? Il existe de nos jours un moyen moderne que les hommes ont acquis après une longue expérience avec la dictature et la tyrannie : le suffrage universel. Certains diront qu’il s’agit d’un système étranger à l’histoire de l’islam. La réponse est que ceci ne relève en rien du domaine religieux et cultuel. Or, en matière du profane, la règle est de savoir si cette chose empruntée présente un intérêt général et celle-ci ne contredit aucun texte ou principe religieux. C’est dans ce sens que le Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, a accepté l’idée du fossé proposé par Salmane al-Farisi bien qu’il s’agit d’une ruse perse. Lorsque le Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, voulut envoyer une lettre à l’un des rois, on lui suggéra de se faire faire un sceau car les rois n’accordaient aucune considération à un courrier qui ne porte pas de sceau. Il fit alors fabriqué un sceau en argent. ‘Omar emprunta le système des impôts fonciers « kharaj » des perses, l’établissement des registres administratifs des byzantins. « La sagesse est le but recherché par le croyant. Là où il la trouve, il en est le plus digne » (rapporté par at-Tirmidhi).

La liberté du peuple de choisir ses représentants :

Il appartient également aux gens de choisir leurs représentants : l’assemblée nationale, le conseil consultatif, peu importe l’intitulé. Les musulmans appelaient ceci : « ahl al-hal wal-‘aqd ». Le conseil de « ahl al-hal wal-‘aqd » était connu dans les sociétés simples non-complexes dans lesquelles les chefs de tribus, les grands savants, les notables ou les sages faisaient figure de références. Lorsqu’ils décidaient de quelque chose, toute la société leur obéissait. C’est dans ce sens que ‘Omar constitua son conseil consultatif composé de : ‘Ali ibn Abi Talib, ‘Othman ibn ‘Affan, Sa’d ibn Abi Waqqas, Talha, az-Zoubeïr, ‘Abd ar-Rahman ibn ‘Awf et Abou ‘Oubeïda ibn al-Jarrah. Si ces hommes  venaient à s’accorder sur quelque chose, toute la communauté les suivrait.

Mais de nos jours, les « ahl al-hal wal-‘ad » ne sont plus identifiables étant donné l’expansion des sociétés et leur complexité. Comment les désigner parmi des millions de personnes ? Le seul moyen est les élections. D’ailleurs, on retrouve cette notion de votation  dans l’ordre donné par ‘Omar au conseil consultatif et dans la démarche de ‘Abd ar-Rahman ibn ‘Awf qui consulta tous les musulmans à propos du choix du successeur de ‘Omar.

Le droit de demander des comptes au gouverneur :

L’un des éléments de la démocratie est le fait, pour l’élu, d’avoir à rendre des comptes devant ses électeurs. Le peuple a donc le droit de demander des comptes au gouverneur d’une manière générale, les représentants du peuple « ahl al-hal wal-‘aqd » en particulier. C’est là un principe profondément islamique. Lors de son discours d’investiture, Abou Bakr dit : « J’ai été désigné comme votre gouverneur alors que je ne suis pas meilleur que vous. Si je fais le bien aidez-moi. Si je fais du mal redressez-moi. La sincérité est une responsabilité alors que le mensonge est une trahison. Le faible parmi vous et le plus fort pour moi jusqu’à ce que je lui donne ses droits. Le plus fort parmi vous est le plus faible pour moi jusqu’à ce que je lui prenne ce qu’il doit de droits. Obéissez-moi tant que j’obéis à Dieu vous concernant. Si je Lui désobéit, alors vous ne me devez aucune obéissance ». ‘Omar disait : « Que Dieu fasse miséricorde à quiconque m’offre mes défauts ». Un homme lui dit un jour : « Crains Dieu, ‘Omar ! » L’un des compagnons de ‘Omar dit alors : «  Dis-tu cela au Commandeur des croyants ! » ‘Omar dit : « Laisse-le dire cela. Il n’y a point de bien en vous si vous ne le dites pas et aucun bien en moi si je ne l’entends pas ».

‘Omar dit un jour : « Si vous voyez en moi un écart de comportement alors redressez-moi » Un homme lui dit : « Par Dieu, ô Commandeur des croyants, si nous voyons en toi un écart de comportement nous te redresserons au fil de l’épée » ‘Omar n’ordonna guère d’arrêter cet homme. Au contraire, il remercia Dieu du fait qu’il existe parmi le peuple des personnes qui le redresseront au fil de l’épée.

D’après ‘Abdoullah ibn ‘Amr, le Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, dit : « Si tu vois ma communauté avoir peur de dire à l’injuste : Injuste ! Alors il n’y a plus rien à espérer d’elle » (rapporté par Ahmed).

Etat de droit :

Cela signifie que le droit est le même pour tous, gouvernants et gouvernés. Ce principe est l’un des fondements de l’islam.

Le fils de ‘Amr ibn al-‘As, alors gouverneur de l’Egypte, frappa un jour un copte de son fouet et lui dit : « Je suis le fils du plus noble parmi les nobles ». Le copte se rendit aussitôt à Médine et se plaignit au calife ‘Omar ibn al-Khattab. Ce qui a poussé le copte à entreprendre un si long voyage, n’est autre que sa conviction d’y trouver un calife juste à même de réparer l’injustice qu’il a subit. En effet, ‘Omar convoqua son gouverneur ‘Amr ibn al-‘As et son fils. Il donna un fouet au copte et lui dit : « Frappe le fils du plus noble parmi les nobles ». Lorsqu’il finit de le frapper, ‘Omar lui dit : « Tourne-le (le fouet) vers la calvitie de ‘Amr, car c’est par son pouvoir que son fils t’a frappé ». Le copte dit alors : « J’ai frappé celui qui m’a frappé ». ‘Omar se tourna alors vers ‘Amr et lui dit cette phrase désormais célèbre : « Ô ‘Amr ! Depuis quand réduisez-vous les hommes à l’état d’esclavage alors que leurs mères les ont fait naître libres »

La séparation des pouvoirs :

La séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire est l’un des éléments de la démocratie. Cet élément est parfaitement compatible avec l’islam. La comparution du calife ‘Ali en personne devant un tribunal comme accusateur d’un individu chrétien qui lui avait volé son bouclier est une parfaite illustration du principe de la séparation des pouvoirs et de l’état de droit. En effet, après la bataille de « Siffin », le calife ‘Ali ibn Abi Talib fit tomber son bouclier. Il le retrouva chez un chrétien. Ils se disputèrent le bouclier et portèrent l’affaire devant le juge Shurayh. ‘Ali dit alors : « Le bouclier est à moi, je ne l’ai ni vendu ni offert ». Le chrétien dit : « Le bouclier est à moi, bien que pour moi, le Commandeur des croyants n’est pas un menteur ». Shurayh se tourna vers ‘Ali et lui dit : « As-tu une preuve ? ». ‘Ali rit alors et dit : « Shurayh a vu juste ; je n’ai point de preuve ». Shurayh se prononça en faveur du chrétien et lui attribua le bouclier vu qu’il était en sa possession et que rien ne prouvait le contraire. L’homme prit le bouclier et partit. Après quelques pas, il fit demi-tour en disant : « J’atteste qu’il s’agit là de lois de prophètes ! Le Commandeur des croyants me fait comparaître contre lui devant son juge et celui-ci se prononce en ma faveur ?! J’atteste qu’il n’est de dieu que Dieu et que Mohammad est son Messager ! Le bouclier est à toi, Ô Commandeur des croyants ! J’ai suivi l’armée alors que tu quittais Siffin, et le bouclier est tombé de ton chameau blanc ». ‘Ali lui dit alors : « Etant donné que tu as embrassé l’islam, le bouclier est désormais à toi »

D’ailleurs, l’indépendance du pouvoir judiciaire constitue l’élément le plus fondamental des droits de l’homme en islam. La missive écrite par le calife ‘Omar ibn al-Khattab, que Dieu l’agrée à Mou’awiya, que Dieu l’agrée, gouverneur du Sham illustre parfaitement cette indépendance : « Tu n’as aucun pouvoir sur ‘Oubada ibn as-Samit ». ‘Oubada, que Dieu l’agrée, occupait la fonction de juge de Palestine désigné par le calife. Ainsi, ‘Omar mit un terme à l’ingérence des gouverneurs dans les affaires des juges.

Du temps des Abbassides, à la fin du deuxième siècle de l’Hégire le calife s’est déchargé de nommer les juges confiants ceci aux juges. Le calife Haroun ar-Rashid désigna Abou Youssouf comme juge suprême et c’est ce dernier qui nommait les juges. La juridiction jouit alors d’une indépendance administrative.

Ainsi, les principaux éléments de la démocratie sont tout à fait compatibles avec l’islam. Ces principes sont applicables partout, mais il appartient à chaque société de trouver son modèle de démocratie correspondant à son histoire et à sa culture.

Moncef Zenati

39 Commentaires

  1. Pour Abou (et les autres lecteurs) , la charia c’est du droit divin et pas du droit des hommes , il me semble qu’il n’y a pas à épiloguer sur cette description, je ne veux pas une seule ligne de ce droit divin pour régir ma vie, quelle que soit la religion concernée , la séparation de la religion ( sans pouvoir civil) et de l’état doit dore et déjà nous être garantie en ce qui concerne l’islam (comme cela a été fait pour la religion chrétienne en 1905 en France) , sous ces conditions , aucune religion de me pose problème.
    D’autre part , la multitude des posts (bien argumentés le plus souvent) ne faisant que peu changer les opinions des participants , chacun reste sur sa position , c’est parce que le sujet n’est pas exprimé assez simplement.
    La démocratie = législation faite par les hommes , la charia législation définie par dieu dans le coran : un point c’est tout.
    Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement et les mots pour le dire viennent aisément (citation de Nicolas Boileau Despréaux)

  2. Paix
    Si tu t’étais donné la peine de lire mes anciennes participations ,tu n’aurais pas posé toutes es questions.C’estla démocratie occidentale qui est malade parce qu’elle est noyauté par des lobbys sionistes qui voient les interets d’Israel avant celui de la france et qui amène le pays au fond du gouffre.On peut voir le meme phénomène en Amérique.
    Mais la démocratie en elle meme est une bonne chose et fait meme partie comme le dit l’article du type de gouvernement des premiers califes.Si c’est le terme démocratie qui vous gène parce remplacé le par shoura.Ce n’est pas du tout génant puisque cela revient à la meme chose
    Mais sachez une chose ,l’occident a su prendre le meilleur de ce qui existait chez nous et c’est pour cela qu’ils ont atteint ce niveau de civilisation.Napoléon lors de sa campagne d’Egypte a copié la charia à tavers un bataillon de juristes ,raménés dans ses bagages.L’europe tout entière a par la suite copié le code civil Napoléon.
    Donc ,la démocratie que vous conspuez, tant dans ses préambules et textes fondammentaux comportent en son sein une grande partie de la charia islamique. Les musulmans ont refusé d’adopter l’imprimerie parce qu’il venait de pays mécréants et c’est à partir de ce moment là que les historiens situent le déclin de la civilisation islamique.
    Par votre attitude fermée au progres ,vous voulez nous condamner à perpetuer des siècles d’immobilisme

  3. Salam Arleykoum paix, je suis d’accord avec sa je me demande comment c’est aussi dure a comprendre, les gens mette foie aux mensonges qui ne se cache plus. C’est comme le rêve américains il faut être endormi pour il croirent

  4. ah… Didon mon frère ou ma sœur je sais pas je pencherai pour une sœur, on sera jamais d’accord sur ce sujet mais marlich c’est pas une fin en soi, qu’ALLAH accepte nos actions avec nos intentions INCHA ALLAH

  5. Leconte
    Justement si vous regardez l’actualité ceux qui se font massacrer ce sont les frères musulmans en egypte et en syrie.Les impérialosionistes ont meme donné un blanc-seing officiel d’autorisation de massacre au soldat Bachar s’il arrete d’utiliser des procédés un peu plus sales.
    Les démocraties occidentales ont aussi pris acte du putsch de Sissi et n’ont meme pas relevé les massacres de plusieurs milliers de personnes qui s’en est suivi.
    Vous avez raison ,on juge les fruits de la démocratie à ses fruits et en l’occurence ,les fruits de la démocratie occidental sont complètement pourris

  6. Al Khattab
    Ton problème n’en est pas un.On peut tres bien tiré au sort les plus compétents pour le poste comme à de la démocratie athénienne qui seraient désignés d’office pour les élections à venir

  7. Cet article est bâti sur des exemples historiques très loin d’aujourd’hui, pourquoi une charte des « droits de l’homme islamique » à elle été rédigée? charte qui intègre la charia dans ces article de loi! Pourquoi tant de difficultés et risques de mort si un musulman veut quitter sa religion ?
    La liste de ces réalités non démocratiques est longue et se trouve dans les journaux du monde entier – tous les jours – et maintenant.
    Je crois que Jésus a dit qu’il fallait « juger l’arbre à ces fruit » , c’est ce que je fais au regard de l’actualité quotidienne.

    • Lecomte, qu’entends-tu par charia?!!! Je pense que l’église n’a pas de leçon à nous donné dans le domaine de la démocratie et des libertés!!! car effectivement nous pouvons ici juger cet arbre à ces fruits!!!

      Il y a des articles sur ce site sur la charia, lis les d’abord

      Il y un article sur l’apostasie, lis-le et fais-toi ton propre avis.

  8. Le Prophète MOHAMED (pbsl) a dit:Par ALLAH nous donnons pas le pouvoir a celui qui le réclame. et la il parlé de musulman alors imagine pour les mécréants c’est simple celui qui demande et convoite le pouvoir est rarement animé par le bien. Mais si t’envoie un bien parmi eux tu a le droit de voté, si tu crois a la politique et tu pense que leurs système électoral et blanc comme neige et qu’il y a pas d’escroquerie de masse tu peu t’investir si tu est convaincu de cela, mais pas moi je crois pas au vote et leurs système remplie de fraude autant qu’il y a de fraudeurs je n’est pas foie en eux ni en leurs système c’est pour cela que je ne participe pas c’est une opinion personnel je prend cette liberté de pas voté. Et l’argument du moins pire entre la droite et la gauche je demande encore a voir

    • Salam aleykoum tout le monde,

      déjà le terme mécréant est trop extrême, il faut plutôt dire non-croyant parce que tu viens leur parler avec ce terme c’est sûr il ne t’écouteront pas!

      Moi je pense comme les autres qu’il faut voter! c’est clair que les politiques ne sont pas tout blanc ou tout noir. Même à notre niveau on a des défauts et des qualités aussi on est loin d’être parfait, un homme peut rentrer en politique en ayant de réelles convictions! tout le monde n’est pas Bernard Tapis!
      le discours est simpliste au final, on ne fait rien et après on se plein que les lois sont toujours contre nous et que les politiques s’acharnent sur nous!

      inscrivons nous sur les listes et votons et on pourra changer les choses!
      NE SOYONS PAS SPECTATEURS ET CRIER A LA REVOLUTION QUAND IL SERA TROP TARD! VOTER MES FRERES ET SOEURS!

      PEACE

  9. A1 khattab
    Il n’y a pas de pourri en politique,mais les gens ne votent pas sur les gens intègres que les gens ne connaissent quasiment pas car n’ayant pas les moyens financiers des pourris pour faire campagne en matraquant les médias.Asselineau eva joly sont des gens sur qui je voterais sans problème.Eva joly a meme defendu le droit de porter son voile dans les lieux publics comme à l’ecole

  10. Tout à fait I have a dream.Il faut voter .En 2014,il y a les municipales.Si vous ne voulez voter ni la droite ,ni la gauche, votez indépendant.Renseignez-vous dans votre commune.
    Les maires gagne souvent à quelques centaines de voix pres et le vote des musulmans peuvent faire la différence .Les élections municipales ont des répercussions au niveau nationale tel que la composition du sénat ou la composition l’assemblée nationale .
    Si déjà les musulmans votaient ,on en seraient pas là,meme si c’est un vote blanc.Les députés consulte les listes des électeurs et vérifient ceux qui votent et orientent leur politique selon le clientélisme qui les caractérise

    • calife par ci calife par là

      si tu veux un Etat Musulman va dans un pays qui se revendique comme tel. Je pense que tu reviendras très vite!
      On vit dans une démocratie en France avec un président. L’heure n’est pas à l’utopie, votons pour avoir du poids sur la balance!
      « le voile interdit! euuuuh je vais peut-être me taire parce que sinon les musulmans vont pas voter pour moi et je serais par réélu! aie! »

      un mot: ORGANISATION ! soyons organiser et vous verrez la France changera grâce à nous! VOTER!

      salam alaykoum a tous mes frères et soeurs!

  11. le vote c’est le pouvoir…

    si les hommes politiques votent d lois contre notre religion, c’est pour apprivoiser l’électorat d’extrême droite car contrairement à nous c’est gens là votent…

  12. Assalam aleykoum à tous,

    j’ai lu les commentaires qui ont été écrit… Déjà une première chose, ce site poste régulièrement des articles sur divers sujets. Bizarrement, lorsqu’il s’agit de polémiquer, on trouve du temps pour poster des commentaires mais lorsque c’est pour dire MashAllah on a pas le temps…! bref…

    Tout d’abord critiquer ce gouvernement est un peut hypocrite. En effet, c’est un peut grâce à ces lois que l’on peut jouir d’une couverture santé, du RSA pour certains, APL, aides diverses et variées…..

    MAIS SURTOUT, AVANT DE DIRE QUE CES ELUS VOTENT DES LOIS CONTRE L’ISLAM, IL FAUT SE DEMANDER POURQUOI?
    REPONSE: TOUT SIMPLEMENT PARCE QUE NOUS MUSULMANS, NOUS NE REPRESENTONS PAS UNE FORCE ELECTORALE !!! LE POLITIQUE ADAPTE SON DISCOURS SUIVANTS LE PUBLIC QUI VOTE…
    POURQUOI DES DISCOURS ISLAMOPHOBE? PARCE QUE LES MUSULMANS NE PESENT PAS DANS LA BALANCE, DONC C’EST PAS GRACE A NOUS QU’ILS SONT AU POUVOIR… DEMAIN SI TOUS LES MUSULMANS DE FRANCE VONT VOTER, IL REFLECHIRONT AVANT DE NOUS TAPER DESSUS….

    La démocratie n’est en rien incompatible à l’Islam bien au contraire. Le Prophète SWS n’a pas dirigé la Communauté comme un despote, il demandé conseil aux Compagnons alors qu’il SWS était porteur de la Révélation…

    Pour ce qui est des Fatwas, Cheikh Google ou Youtube en sort tous les jours, et même si c’est un savant, UNE fatwa n’est qu’un avis donc pas à soumettre à toute la Communauté.

    PS: Califat=démocratie , ce serait mentir que de dire QUE Abu Bakr ou Omar étaient des dictateurs, je dirais plutôt que c’étaient les pionniers dans l’art de gouverner démocratiquement et de mettre en place un Etat providence (oh tiens ça ressemble pas à la France?!)

  13. A Salam Arleykoum, ne pas être d’accord veut pas dire critiqué premièrement et je pense que sa serait une erreur d’essayer de démonté l’article, mais il faut plutôt essayer de mettre plusieurs avis sur le sujet. Par contre celui qui vote a le droit d’allé voté le but c’est pas de ce tiré dessus pour une chose pareille c’est de la division gratuite mais on peu exposé des arguments comme une pensé d’un savants ou autre qui peu nous faire réfléchir dans ma famille il vote personnellement moi pas, je pense que tous sa est une escroquerie de masse droite, extrême droite ou tous ce qu’on veut c’est bidon. Un système gouverné par des menteurs voleurs etc ne produit rien de bon peu importe le partie élu. Comme dit Bilal: il y a rien entre le faux et la vérité a part le faux. C’est mon n’avis et l’avis de cheikh Albanie (qu’ALLAH l’agrée). Les arguments sont intéressent a entendre. Sont n’argumentation pousse notre réflexion pas dans le but de dire Albanie a dit khlass! je comprend même pas le raisonnement, au lieu de vouloir décrédité le cheikh en disant c’est pas son domaine etc… Comme si sa science ce limite au hadiths et qu’il pouvais pas avoir ce genre d’avis et qu’il outre passé sa limite, écoute plutôt l’argumentation et forge toi ton n’avis et si tes pas d’accord pour une raison spécifique alors donne tes arguments et les gens feront leur avis Khlass. Et comme j’ai déjà pu l’écris seul ALLAH est savant ce n’est pas un sujet de division juste d’échange. si tu me parle de la Hollande je vais te parlé de la France, la gauche est passé est je vois pas de mieux pour les musulmans j’arrive pas a faire la différence ente la droite de sarko et la gauche d’hollande si tu envoie une alors tu peu m’expliqué ? Il y a pas de moins pire parmi c’est gens je ne le crois pas Salam Arleykoum

    • Salam;

      Tu penses qu’en postant un fatwa d’al-Albani, que la question est définitivement tranchée?!!! S’il s’agissait de psoter des fatwa, la page serait remplies de fatwas. Sache que tout d’abord que al-Albani est un savant de hadith et non pas un faqih « jurisconsulte », d’ailleurs, il ne fait partie d’aucun comité de jurisprudence mondial et c’est pour cette raison que ces fatwas sont très controversées à l’instar de celle qui interdit aux palestiniens de vivre en Palestine étant donné que c’est devenue une terre de « kufr » (un pain béni pour Israêl).
      De plus, il suffit de demander aux musulmans de la Hollande les conséquences de cette fatwa. L’islam était enseigné à l’école publique, plusieurs profs d’éducation étaient musulmans. Mais les musulmans ont cessé de voter à cause de la fatwa d’al-Alnani et l’extrême droite est passée, et l’enseignement de l’islam dans les écoles fut interdit. Bravo!!! quelle perspicacité!
      De plus que dis-tu de la participation du prophète Youssef, que la Paix soit sur lui, dans le gouvernement du ‘aziz qui était un gouvernement d’idolâtres et de kuffar?!!! Je te conseillel de lire le tafsir de Sa’id Hawwa à ce sujet.
      Et pour revenir au sujet de départ, ni toi ni ibn Abdallah n’ont critiqué le contenu de l’article point par point. As-tu seulement lu la conclusion? Et c’est quoi le mode de gouvernance propre à l’islam et comment le concrétiser de nos jours? Y a-t-il un texte du Coran ou de la Sunna qui le décrit avec détail? J’AIMERAIS VRAIMENT UNE RÉPONSE CLAIRE!! Il ne suffit pas de critiquer, il faut proposer!

  14. Cheikh Albannie

    QUESTIONS : Quelle est le jugement sur certains musulmans américains participant aux élections qui se déroulent en Amérique? Il utilisent comme preuve pour cela, le principe de prendre le moindre de deux mal. Ils pensent que l’un des candidats qui sont en course pour le siège sera moins problématique avec l’ISLAM et les musulmans?

    RÉPONSE : Le kuffr est une religion et notre Seigneur rappelle aux musulmans pensent appliquer le principe de prendre le moindre de deux mal

    ALLAH dit: Ni les juifs, ni les chrétiens ne seront jamais satisfaits de toi, jusqu’à ce que tu suives leur religion
    Sourate la vache
    Al Baqara V 120
    Je suis étonné avec tous les étonnements possibles par tous ces jeunes qui se sont appuyés sur des choses comme cette désillusion que vous exposez dans votre questions, Baraka ALLHOU FIK.

    Et ALLAH dit: Et ne vous penchez pas vers les injustes: Sinon le feu vous atteindrait. Vous n’avez pas d’allié en dehors d’ALLAH. Et vous ne serez pas secourus. Sourate HUD Verset 111

    Le feu de la dounya vient avant le feu dans l’au-delà.

    En Raison de ce que nous venons de dire il n’est pas permis de participer aux choses semblables comme ces élection signifie prendre les kuffars comme des amis par le biais de vos actions. Et c’est Haram conformément au texte du CORAN, ou Rabb Ul-Anaam dit: O les croyants! Ne prenez pas pour alliés les juifs et les chrétiens, ils sont alliés les uns des autres. Et celui d’entre vous qui les prend pour alliés, devient un des leurs. FIN DE CITATION.

    Cheikh An Najmi

    QUESTION: Est-il permis de voter dans un pays de Kuffr par intérêt pour les musulmans? (qui il vivent)

    RÉPONSE: Je dis, je ne vois pas de bien en cela, je ne peu pas émettre des FATAWAS sur ceci. FIN DE CITATION

  15. A Salam Arleykoum, ibn abd allah tu a exprimé mais pensé et ma réflexions mieux que moi même je suis en totale accord avec sa bakalaoufike mon frère A Salam Arleykoum

  16. A Salam Arleykoum,mon dernier com, premièrement je par dans quelque mois et je prétend pas avoir la vérité et je pousse pas les gens a fuir la France. Mais j’ai le droit de pensé que la démocratie n’est que des valeurs aguichante qui son que de la théorie et sert comme écran de fumé pour ces pervers de politiciens. et je pourrais cité plusieurs exemple de la pratique et l’équité des lois d’ALLAH au temps des KHALIFA qu’on retrouve pas dans la démocratie. Dire que les KHALIFA appliqué la démocratie tel quel existe de nos jours est pas correcte a mon sens (ALLAH EST PLUS SAVANT) es de la Haine de dire cela? On ce retrouve dans des situations et chacun a sa façon de voir les choses il faut l’accepté comme j’entend les autres commentaires je comprend les autres manière de pensé. Moi aussi je défendais la démocratie et je la voyais en concordance avec l’ISLAM mais les réflexions évolue de manière différente pour chacun d’entre nous et cela n’est pas un problème tant que sa créer pas la divisons et la source de la divisons c’est de prétendre avoir la vérité ultime et dire que le reste son dans l’erreur. Chacun expose c’est argument et a chacun de pesé le pour et le contre mais choisir des mots comme craché sa haine pose aucun argument et prend pas des libertés derrière un clavier ou es la démocratie qui te permet cela ? Mais par ALLAH t’aurais pas pris cette liberté de vive voix A Salam Arleykoum

    • Salam, tu as le droit de ne pas être d’accord, mais ta dernière phrase n’est pas digne d’un musulman soucieux d’être fidèle aux enseignements de l’islam!

  17. Salam alaykum,

    Quand je lis les commentaires je suis effaré ! les personnes qui critique la democratie et les pays « mécréant » vous n’avez qu’a partir de ce pays et aller cracher votre haine ailleurs !

    Abou bakr, Omar, Othman et Ali (qu’Allah soit satisfait d’eux) étaient démocrates ! ou vous avez bien lu, ils ont installés la democratie car le peuple les a nommés et ils devaient rendre des compte aux peuples.

    SVP ne parlez pas au nom de l’Islam et si vous êtes malheureux et n’êtes pas épanoui en France c’est votre problème et pas celui de la democratie ou de l’islam

    • @ Abdallah@gmail.com

      Désolé de te contredire, mais je ne deverse pas ma haine, j’essaye de comprendre la logique de ceux qui pronent la démocratie…
      Je répondrais plus tard à ta seconde remarque qui concerne les compagnons que tu as rabaissé..

  18. Débattre sur le droit de vote marque notre retard sur l’actualité dans le monde, la seul raison qu’on ma donné pour voté c’est qu’on n’a un devoir de voté pour le moins pire. Désolé, devant ces gens qui convoite et réclame le pouvoir qui mente par la motivation du pouvoir je ne vois pas un moins pire. Comment on peu être aveugle a ce point ces gens combatte l’ISLAM c’est gens sont des sujets de shaytane c’est gens tue des musulmans partout dans le monde êtes vous aveugle? Aujourd’hui notre débat ce résume à, avons nous le droit de voté pour c’est gens. pourquoi on débat pas sur quel moyens peut-on remettre une terre exclusivement aux lois d’ALLAH c’est un projet que doit partagé chaque musulman, les mécréants on fait la guerre pour installé leur démocratie sur la quel on n’aime tant débattre, et nous qu’allons nous faire pour installé les lois d’ALLAH? Rien par ce que a travers un vote on veux juste amélioré notre confort dans un pays de mécréant mais aussi avec la stupidité de croire qu’un vote pour le moins pire servira pour nos frères a ghaza au yémen, barhem etc…. Et par ALLAH je me condamne le premier te sens pas visé c’est juste une réflexions de révolte que j’ai en moi par ce que je m’en veux a moi même qu’es que je vais répondre a ALLAH ou j’étais pendant que l’ISLAM était rabaissé par les mécréants c’est une gène que j’ai en moi

  19. A Salam arleykoum Didon, vous avez raison je sais plus ce que démocratie veut dire je vous l’accorde et je ne cherche plus a savoir, par ce que sa regroupe des valeurs qui ne son qu’un n’écran de fumé au même titre que la laïcité on dit défendre et toléré les valeurs religieuse tout t’en les suppriment de la place public. Ceux système inverse les valeurs en gardent la même étiquette. Je vois des gens parlé de laïcité pendant des heures sens être d’accord par ce que la théorie n’est que de l’enfumage la pratique représente les vrais intentions de ces gens ainsi que la vrai définition qu’il ce garde bien de révélé de vive voix. Voilà pourquoi je rejette c’est mots qui ne sont que là pour enfumé les gens. La démocratie représente la bannière de shaytane car c’est avec ces mots qu’on déclare des guerres a tout ceux qui n’adhère pas, et ce qui rabâche les valeurs de ce mot (démocratie) ce sont fais enfumé c’est ce que je pense ALLAH est plus savant. La différence entre nous c’est vous vous accrochez a une théorie du sens des mots alors que moi je regarde leurs pratique et la perversions des gens qui ce cache derrière. Vous me dite il ne faut pas ce plié a l’occident pour devenir démocrate et bas je vous dis que vous êtes une fois de plus dans la théorie et non dans la réalité du terrain. Et si j’étais un n’états pourquoi utilisé ce mot pourquoi masqué le mots ISLAM pourquoi promouvoir un mot absent des textes sacré.

  20. AL KHATTAB
    Je pense que vous n’avez pas tres bien compris l’article.On vous a dit que la démocratie faisait parti du type de gouvernement des 4 premiers califes.Donc si vous voulez montrer ce qu’est l’islam ,il faut commencer par là ,la période ou les califes bien guidée ont su faire ressortir le meilleur de l’islam
    Je pense aussi que vous ne savez pas ce que le mot démocratie veut dire donc je vous invite à lire ou relire l’article.On ne devient pas démocrate pour se plier à l’occident.La démocratie est une forme de gouvernement interne qui n’a rien avoir avec les relations extérieures d’un pays souverain.
    Justement en parlant des relations internationales ,l’empire a soutenu le coup d’etat de Sissi contre le seul président démocratiquement élu,car on peut corrompre une personne,ou 10 ou une centaine,mais comment se mettre dans sa poche et soumettre tout un peuple.La démocratie naissante en Egypte a effrayé les impérialosionistes car la démocratie est un système dangereux pour les privilèges des néo-colons car elle est basée sur l’équité et la justice et non sur l’exploitation des peuples et leur oppression

    • @Didon,

      POurquoi doit ont aujourd’hui choisir la dméocratie alors qu’on a déjà un mode de gouvernance propre à l’islam ?
      Aussi, aujourd’hui la démocratie est remise en question et est en déclin, pourquoi des musulmans s’acharnent ils à vouloir la préserver, sachant que depuis qu’on a mélangé la démocratie à l’islam, même d’une saveur lointaine, ce stratagème a été un fiasco: Algérie, Gaza, Egypte…
      Soyons véridique et fier de l’islam, délaissons ce système qui est étranger à l’islam même s’il a des poins communs, or on peut trouver des points communs avec l’islam même dans le christianisme ou le bouddhisme, pour autant allons nous adopter leur matrice ?

      Certains donnent une définition de la démocratie à géométrie variable, et prétendent que les autres n’en connaissent pas la signification.. Donc donnez moi votre définition de la démocratie et je vous en donnerai la mienne. Par ailleurs, je conseille vivement à tous d’être objectif et de chercher la vérité et ne pas se cantonner à des avis de « personnes de confiances », du style, c’est l’imam qui a dit ça et comme il est comme un père pour moi je prends ses paroles en fermant les yeux… Allah seul est savant, qu’Allah nous montre la vérité et purifie nos coeurs…

      J’ai un ouvrage à conseiller: De l’idéologie islamique française, Aissam Ait-Yahya.

      • Salam, Et c’est quoi le mode de gouvernance propre à l’islam et comment le concrétiser de nos jours? Y a-t-il un texte du Coran ou de la Sunna qui le décrit avec détail? J’AIMERAIS VRAIMENT UNE RÉPONSE CLAIRE!! Il ne suffit pas de critiquer, il faut proposer! De plus, je n’ai vu aucune critique du contenu de l’article, point par point, ce n’est que de des paroles passionnelles dénuées de toute objectivité.

  21. « Si les musulmans sincères avaient vraiment le pouvoir ,ils montreraient au monde ce qu’est vraiment la démocratie » Je pense qu’il leurs montreront ce qu’est l’ISLAM on n’est la pour ça, leurs montrer l’ISLAM c’est la seul raison valable qui nous excuse encore d’être dans un n’état pareille. Laissons leurs ce mots « démocratie » qui n’a pas de définition stable.

  22. A Salam Arleykoum j’ai fais le liens avec RIBA et la démocratie pour une raison très simple, on devient pas une démocratie comme sa on le devient quand les puissants te valide ainsi sinon tu ne fais pas partie du grand club démocrate qu’est les états-unis, la france etc …. Et cela est une réalité! Les conditions pour être reconnue comme une démocratie par ces derniers passe par une entré au FMI et oui il faut d’abord ce soumettre économiquement et pratiqué RIBA par ce que si tu est un n’état et que tu essaye de vendre ton pétrole ou autre en n’or c’est tout ces démocratie que tu va avoir sur le dos prêt a te faire la guerre et peu importe que tes valeurs rejoigne celle de leur démocratie, c’est les puissants qui décide qui représente une démocratie voilà la réalité pratiqué de manière démocratique.

    Et en ce qui concerne le vote, ma position est claire si on ne croit pas a c’est hommes que tout le monde reconnait comme menteurs, voleurs etc… Et que ses politiciens n’est qu’une mafia et de plus anti Islam de droite comme de gauche pourquoi voté? A oui voté pour le moins pire, je trouve sa stupide d’essayé de trouvé un moins pire parmi eux il son tous ennemis de l’ISLAM c’est mon point de vu ALLAH est plus savant. Et comment peu t’on comparé la KHALIFA de Abou bacr,Omar, Othmane,Ali (qu’ALLAH les agrées) a ce système de mafieux. Une différence de taille qui montre que le système de vote n’est pas le même que la KHALIFA. La KHALIFA ne peu être demandé ou réclamé cela vous éliminé d’office car le PROPHÈTE MOHAMED (spbl) a dit: Par ALLAH nous donnons pas le pouvoir a celui qui le réclame. LE HADITH n’est pas complet ici mais je vous invite a le lire il est plus explicite encore dans sa totalité. Aujourd’hui c’est mafieux ce présente a nous réclame et convoite le pouvoir nous mente pour cela et beaucoup de mosquée nous dise allé voté pour le moins pire comme si il y a un moins pire parmi ces mafieux lol je trouve sa stupide comme stratagème on n’ajoute simplement du crédit alors escroquerie de masse rien d’autre par ce que vous verrez il vous lâcheront pas jusqu’à vous devenez comme eux.

  23. Rectification
    Si les 4 califes avaient du perdurer au pouvoir qui dit qu’ils n’auraient pas démissionné.
    A une heure du mat,j’ai pas les yeux en face des trous

  24. Si les musulmans sincères avaient vraiment le pouvoir ,ils montreraient au monde ce qu’est vraiment la démocratie avec un objectif altruiste et désintéressé et non cette accaparement du pouvoir qu’on voit en occident par une élite qui a fait de la politique un métier rentable pour son profit personnelle
    Au fait ,l’riba n’a rien avoir avec la démocratie.En démocratie ,les lois sont issus du peuple,et si le peuple est pour la loi de Dieu,personne ne peut aller contre.
    La pérennité du gouverneur peut corrompre les potentats.Les 4 califes sont restés tres peu de temps au pouvoir.S’ils avaient du perdurer qui dit qu’ils n’auraient pas perduré.
    Et rien n’empeche de demander aux musulmans de voter sur la reconduction ou pas le gouverneur
    dans ses fonctions
    En tous cas ,tres bon article qui traite parfaitement des questions actuelles en prise avec le monde actuel.
    Je le relirais à l’occasion pour m’en impregner ,incha Allah

  25. A Salam Arleykoum, expliqué la démocratie a travers les mots de Lincoln ou encore Alexis de Tocqueville peu charmé et nous faire aimé cette démocratie qui en n’apparence est une chose très bonne. Mais désolé pour nous cela n’est qu’une théorie la réalité est bien différente, la démocratie est mené par des gens qui ce nomme politicien et pour être un bon politicien et cela est bien connu, il faut être un bon menteur et nous sommes tous témoin de c’est mensonges pour chaque élections présidentiel et toute les autres. Il appel un mensonge qui est bien passé un cou de maître cela est vrai et on n’en n’est tous témoins. Il y a une raison simple a cela en théorie les lois peut être parfaite mais si ce qui son sensé les représentés n’a aucune crainte d’ALLAH (pour chaque religions) il exercera avec c’est passion. La crainte d’ALLAH c’est ce que possédé la poignée d’hommes vertueux qui était chargé d’élire le KHALIFA et l’allégeance de la oumma était une formalité connaissance la piété de ceux qui l’ont élu ne pas les comparés a une bande de menteurs voleurs etc… Car il l’on montré d’eux mêmes c’est ceux qu’il sont. On peut pas défendre des valeurs théorique démocratique quand les SHYATINE sont les maîtres d’oeuvre. c’est hommes quitte tous le siège de président avec des histoires de corruption et c’est les mêmes qui ce représente a nous 4 ans plus tard. Et la démocratie est variable évolue avec le temps par ce que c’est politiciens on un doctorat en mensonge et en tromperie, la liberté de culte et de pratiqué sa religions devient étrangement hostile a l’islam mais toujours en te disant que cela est la liberté, et on te restreins dans ta pratique.
    Encore un cou de maîtres de c’est dernier. Rappelé moi comment la Charia traité les Chrétiens est les juifs. La démocratie est un système qui autorise Riba est il veille a ce que tout le monde il goûte combien de Musulman pratique l’usure cela est devenue courant mais vous inquiété pas on n’a aussi nos politiciens démocrate en n’Islam enfin Islam de France qui donne le choix d’une 5ème école de pensé qui peu rendre licite l’illicite comme le politicien qui pratique l’inverse de c’est valeur mais toujours en prétendant défendre la démocratie. La démocratie est a l’image de ceux qu’il l’applique. La réalité est claire c’est homme son rien d’autre que des menteurs. Je trouve bien stupide de voté avec l’espérence d’élire un moins pire, quel stratégie médiocre comment peu t-on avoir foie en de tel stratagème.

  26. Assaleimou aleikoum akwan je n’ai pas lu l’article jusqu’à la fin (Je n’ai lu que les 5 premiers paragraphe) car elle n’apporte rien de nouveau dans le débat.

    Le problème avec la démocratie n’est aucun des point cités.

    Le problème est que lorsque ces personnes sont élu au pouvoir ils régissent par des lois autre que celle de l’Islam.

    Et ceci n’est point surprenant car tout le système n’est point islamique…et donc l’élection, dans un telle système, est pour que le dirigeant CONTINUE A MAINTENIR LE SYSTÈME et non pas pour qu’il le détruise ou le remplace!

    Et ceci même si le dirigeant est d’une suprême honnêteté, porte une barbe a la forme majestueuse (comme mon frère fillah Abdelmadjid Belouka), ou a une femme qui porte le Hijab ou Niqab (a la Edorgan, ou General Sissi)!!!

    Un point important dans l’élection d’un leader en Islam est qu’il doit ensuite organiser (voila pourquoi il a été élue, et est même permit de faire parti de l’élection) sa nation avec l’Islam ce qui rend le gouvernement islamique.

    Un autre point est que les musulmans NE PEUVENT AVOIR QU’UN SEULE LEADER (dirigeant/calife)!

    Donc ils ne peuvent élire DEUX LEADER EN MÊME TEMPS! Actuellement les consignes du Prophète (psbl) est de tué la deuxième personne qui tente d’usurper le pouvoir de la première personne élu par le peuple!

    Ensuite il y a la structure du gouvernement qui a été spécifier dans les hadiths du Prophète (psbl)…mais je ne pense pas que ceci soit important de continue ici…

    Donc en bref, les points cités dans l’article (et je n’ai pas lu ses détailles) NE SONT PAS, en tout cas pour moi, les points de polémique (et si il le sont en France il ne devraient pas l’être) MAIS LES POINTS CI-DESSUS SONT BCP PLUS IMPORTANT A DÉBATTRE!

    Un autre point qui est intéressant Houtmane Othman, c’est qu’ en Islam le mandat du dirigeant est ILLIMITÉS!

    Tant qu’il organise la nation avec la Charia…il reste au pouvoir…par contre s’il organise le peuple avec des lois différentes il sera démit de ses fonctions par la Cour Suprême des actes injuste (mahkamat al-madhâlim)

    Aujourd’hui nous avons des gouvernements démocratiques qui permettent le maintien de la division du Oumma du Prophète (psbl) en état nation!

    Mais ceci ne s’arrête pas la comme tu le sais bien!

    Chacun de ces gouvernements permet l’instauration de loi qui vont a l’encontre de la Charia et qui corrompt l’esprit et les actions des musulmans!

    Alors que la Charia est la pour purifier leur actions!

    Elle permet donc de guider le croyant vers une récompense possible: Al-Jannah.

    Donc ce que tu appelles la Démocratie, si tu rajoutes les points ci dessus, NE SERA JAMAIS ACCEPTER PAR CEUX QUI PROMUENT « LA DEMOCRATIE » aujourd’hui dans le monde…car ils n’accepteront JAMAIS que l’Oumma soit uni derrière UN SEULE GOUVERNEMENT, ils n’accepteront JAMAIS que la Charia soit la loi de facto de cette nation!

    La démocratie comme elle est introduit aujourd’hui est un moyen de colonise les masses et les gardes loin d’autre système gouvernementale comme celle du Califat!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom