Il est parfois véhiculé l’idée que la musique est strictement et totalement interdite en islam, allant jusqu’à marginaliser les courants qui émettent un avis plus nuancé sur le sujet, quand bien même fussent-ils soutenus par d’éminents savants, reconnus pour leur science et leur intégrité.

En toute état de cause, il est également juste de penser que la musique est vecteur artistique qui doit considéré à mesure des finalités de son utilisation. Elle est alors interdite seulement lorsqu’elle est associée à la débauche et aux choses illicites, et par ailleurs autorisée lorsqu’elle diffuse de belles choses et qu’elle contribue à la réalisation de choses licite.

L’imam Abdallah fait le point sur la question.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom