Le respect des formes requises à la lecture du Coran n’est pas à lui seul suffisant. Cet aspect doit être complété par une attitude du cœur qui nous prédispose à percevoir toutes les richesses et tous les bienfaits du Coran, en tant que parole divine révélée.

Ainsi, après avoir décrit les aspects rituels propres à la lecture du Coran, Tayeb Chouiref aborde maintenant le second volet : la présence du cœur et la concentration.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.