Le respect des formes requises à la lecture du Coran n’est pas à lui seul suffisant. Cet aspect doit être complété par une attitude du cœur qui nous prédispose à percevoir toutes les richesses et tous les bienfaits du Coran, en tant que parole divine révélée.

Ainsi, après avoir décrit les aspects rituels propres à la lecture du Coran, Tayeb Chouiref aborde maintenant le second volet : la présence du cœur et la concentration.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom