Le fondement du bien

 

 Le fondement de tout bien est de savoir que ce qu’Allah veut doit arriver, et ce qu’IL ne veut pas ne peut pas se produire. Tu seras alors convaincu que les bonnes actions [que tu accomplis] sont un de Ses bienfaits pour lequel tu dois Le remercier et Le supplier de ne pas t’en priver. Tu seras aussi certain que les péchés [que tu commets] sont une punition d’Allah  qui se détourne de toi. Tu L’imploreras alors pour qu’IL S’interpose entre toi et tes péchés, et pour qu’IL ne t’abandonne pas à ton sort concernant l’accomplissement des bonnes œuvres et le délaissement des péchés.

Les sages sont unanimes pour affirmer que si le serviteur accomplit une bonne action, c’est avant tout grâce à l’assistance qu’Allah  lui a portée. Et que si un péché est commis, c’est qu’Allah  a abandonné Son serviteur.

Ils sont aussi unanimes pour dire que l’assistance d’Allah consiste à ce qu’IL ne t’abandonne pas à ton sort. Et que Son abandon consiste à ce qu’IL te laisse livré à toi-même.

Si tous bien est donc issu de l’assistance d’Allah  –assistance qu’IL est Le Seul à posséder, et dont le serviteur ne détient aucune part- la clé [permettant d’obtenir cette aide] consiste alors à invoquer Allah, reconnaitre son indigence, chercher sincèrement refuge auprès de Lui en espérant Sa récompense et en craignant Son châtiment. Si Allah  donne cette clé au serviteur, c’est qu’IL veut lui ouvrir Sa porte. Mais s’IL l’empêche de l’atteindre, Sa porte rester alors fermée.

Le commandeur des croyants ‘Umar Ibn Al-Khattâb  a dit : « je ne me soucie pas de savoir si Allah exaucera mes invocations ou non. Mon souci principal est : Allah va-t-il m’inspirer la volonté de L’invoquer ? Car du moment où IL m’inspire l’invocation, je sais pertinemment qu’IL m’exaucera. »

L’assistance et le secours d’Allah  sont proportionnels à l’intention du serviteur, son ambition, sa volonté et son désir. L’assistance qu’Allah  fait descendre pour Ses serviteurs est donc proportionnelle à leur ambition, la constance de leurs invocations, l’espoir qu’ils nourrissent [d’être exaucés] et la crainte qu’ils éprouvent [de voir leur demande rejetée]. De même, Allah  les abandonnera en fonction de tous ces éléments.

Allah  est donc Le plus Juste des juges et Le plus Omniscient des savants. IL offre Son aide quand il le faut et abandonne ceux qui ne méritent pas Son secours. IL est l’Omniscient, Le Très Sage.

C’est parce que certains ont délaissé le remerciement d’Allah , et ont négligé de manifester leur indigence et de L’invoquer qu’ils ont sombré dans les péchés. Et c’est parce que d’autres ont été reconnaissants envers Allah, et ont su manifester sincèrement leur indigence et L’invoquer, qu’Allah  –de par Sa volonté et Son assistance- leur a permis d’accomplir les bonnes œuvres.

Enfin, le fondement sur lequel reposent toutes ces vérités est la patience, qui est à la foi ce que la tête est au corps : si la tête est coupée, le corps ne peut survivre.

Source : Tiré du livre « Les Méditations » (Al Fawâ’id) d’Ibn Al-Qayyim (p.321-323)

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom