L’islam occupe une place médiane, sur le plan des actes d’adoration et des rites, entre les religions et les sectes qui ont aboli l’aspect divin – l’adoration, la dévotion et la divinité – dans leur philosophie et leurs obligations. A titre d’exemple, le bouddhisme qui limite ses devoirs au seul aspect de la moralité humaine… à la différence de celles qui requièrent de leurs adeptes de se dévouer entièrement à l’adoration, en se coupant totalement du monde et de la production. Nous pensons au monachisme chrétien.

L’islam réclame du musulman la pratique de rites limités en un jour, comme la prière ; dans l’année, comme le jeûne ou dans la vie, tel que le pèlerinage, afin qu’il soit toujours en relation avec Allah, sans être coupé de Son agrément. Ensuite, Il le libère afin qu’il vaque à ses occupations, s’adonne à la production, et se déplace à travers le monde pour jouir des faveurs d’Allah.

La meilleur preuve que l’on puisse évoquer est sans doute les versets ordonnant d’accomplir la prière du vendredi : « Ô vous qui croyez ! Lorsque l’appel à la prière du vendredi se fait entendre, hâtez-vous de répondre à cet appel en cessant toute activité ! Cela vaudra mieux pour vous, si vous le saviez ! Une fois la prière achevée, répandez-vous sur la Terre, à la recherche des bienfaits de votre Seigneur, sans oublier d’en invoquer souvent le Nom ! Peut-être y trouverez-vous une source de bonheur ». (al-Jumu‘a : 9-10).

Tel est le rapport du musulman avec la religion et la vie mondaine, même le jour du vendredi : il s’adonne au négoce et travaille pour la vie matérielle avant la prière. Ensuite, il s’en va pour prier et faire le rappel d’Allah. Il délaisse le commerce et toute autre activité temporelle. Après la prière, il retourne au monde temporel à la recherche des faveurs d’Allah, sans oublier de s’adonner à Son rappel en toute circonstance. C’est la base de la réussite et du succès.

Propos sur la modération islamique et ses caractéristiques par Cheikh Yûsuf al-Qaradâwî – Traduction : Hood Jhumka

Enregistrer

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom