La civilisation occidentale qui domine le monde a fait de la mode féminine des expositions de séduction et des pièges à tentation ! Je ne fais pas partie de ceux qui n’aiment pas la mise en beauté de la femme ou son désir naturel de porter de beaux vêtements. Mais, j’ai, à maintes reprises, attirer l’attention sur la différence entre la beauté et l’exhibition, entre la pudeur et la séduction, entre la conservation des aspects de la féminité et le fait de lui lâcher la bride pour qu’elle s’excite et périsse.

Il y a des vêtements de nuit, d’autres de jour, des vêtements du matin, d’autres du soir, des motifs spécifiques au printemps, d’autres à l’automne, des vêtements d’hiver, d’autres d’été, non pas pour se couvrir, mais pour l’ornement et le dévoilement !!

Pourquoi tout ceci ? Parce que la civilisation victorieuse refuse que la croyance religieuse commande la voie publique !! Son prétexte : il y a des religieux qui disent que la femme ne doit pas du tout sortir dans la rue. Et si on lui permet de se rendre à la mosquée, que ce soit en portant les habits de cuisine imprégnés des odeurs d’oignon et d’épices !

Ceci dit, nous refusons que la permission se transforme en anarchie, comme nous refusons que la maison devienne une prison. Le juste milieu de l’islam propose une autre voie loin de l’excès et du laxisme, loin du rigorisme et de la négligence.

Les coutumes de la civilisation dominante ont profité de la stupidité de certains religieux pour leur arracher les rênes et s’imposer à eux. Cette civilisation n’accorde aucune considération à la notion du licite et de l’illicite. Elle déclare ouvertement qu’elle s’oppose à toute frustration temporaire ou permanente. A partir de-là, elle a facilité à l’instinct de s’exprimer par tous les moyens à disposition !

Rien ne diffère l’homme de l’animal si ce n’est que l’animal ne sait pas où on l’emmène, alors que l’homme fait ce qu’il fait volontairement et d’une manière préméditée.

Le communisme a établi une égalité entre l’homme et la femme dans l’exercice de toute sorte de travail pénible ou facile. Dans la plupart des cas, ce sont les femmes de Moscou qui se chargent du nettoyage des places publiques et des bâtiments administratifs. La différence entre ces femmes et les femmes occidentales est qu’elles sont moins ornées et sont moins dans l’exhibition. Ceci est dû généralement à la pauvreté communiste répandue.

Nous avons vu des images des troupes féminines dans l’armée américaine. Elle atteignent des milliers et des milliers. J’ai vu une image de l’une d’entre elles qui faisait ses adieux à son enfant avant de partir au champ de combat, elle avait les larmes aux yeux ! Je me suis dit alors : N’y avait-il pas parmi les jeunes garçons inactifs des candidats pour éviter aux femmes de prendre part à la guerre ?

La préparation des hommes est suffisante pour cette question. Mais la philosophie qui domine le monde est l’égalité complète entre les deux sexes dans l’exercice de toutes les fonctions !

Ceci est peut-être dû à une réaction face au comportement de beaucoup de religieux qui estiment que la femme doit être privée de toute chose et qu’elle n’est bonne à rien !

Le juste milieu de l’islam possède une autre logique, une autre voie plus efficace et plus mature. Il n’y a pas de mal à ce que la femme combatte pour défendre son foyer, sa religion et son honneur si elle y est contrainte pour se défendre. Mais l’enrôler dans l’armée pour une guerre offensive n’a pas de sens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom