Ibn al-Qayyim, que Dieu l’accueille en Sa miséricorde, parle dans son livre Madârij as-sâlikîn des moyens spirituels et intellectuels qui permettent de parvenir à l’amour de Dieu. Selon lui, ils sont au nombre de dix:

1. Lire le Coran avec méditation et effort de compréhension du sens de ses versets, de la même façon que lorsque l’on lit un livre pour en apprendre le contenu en vue de l’expliquer par la suite, après en avoir saisi le but poursuivi par l’auteur.

2. Se rapprocher de Dieu par les exercices surérogatoires, après avoir accompli les œuvres prescrites (obligations). Ce moyen permettra au serviteur de s’élever au degré de l’intimité, après celui de l’amour.

C’est à cela que fait allusion le hadîth rapporté par Anas ibn Mâlik, que Dieu l’agrée, dans lequel le Prophète (صلى الله عليه وسلم) dit: «Dieu Le Très Haut a dit:  » Celui qui se fait l’ennemi de l’un de Mes élus, Je lui déclare la guerre! Aussi, mon serviteur ne saurait faire, pour se rapprocher de Moi, aucune œuvre qui Me soit plus agréable, que celles que Je lui ai prescrites. Mon serviteur ne cessera de se rapprocher de Moi par les œuvres surérogatoires jusqu’à ce que Je finisse par l’aimer. Une fois que Je l’ai aimé, Je deviens son ouïe par laquelle il entend, sa main par laquelle il saisit, son pied avec lequel il marche. S’il me demande une chose, Je la lui donne, et s’il veut Ma protection, Je la lui accorde aussitôt! « » (Rapporté par al-Bukhârî)

3. Évoquer le nom du Seigneur en toutes circonstances; tout ensemble avec la langue, le cœur, les actes et l’état intérieur. Le degré d’amour auquel le serviteur parviendra sera proportionnel à l’intensité de cette évocation.

4. Préférer ce qu’Il aime, Lui, à ce qu’on aime nous, dans les moments de passion forte, et s’efforcer de se hisser Son amour, malgré les difficultés.

5. Faire en sorte que le cœur évoque constamment Ses noms et Ses attributs qu’il en contemple la Beauté et cherche à en percer les mystères; qu’il se  vautre dans les jardins de cette connaissance et qu’il en goûte les fruits. Car celui qui parvient à connaître Dieu à travers Ses noms, Ses attributs et Ses actes, ne pourra que L’aimer.

6. Contempler Sa Bonté, Sa Bienfaisance, Sa Générosité, Ses Bienfaits apparents et cachés: ces qualités nous conduiront assurément à Son Amour.

7. Faire en sorte que le cœur fasse acte de contrition parfaite devant Dieu.

8. S’isoler (khalwa) avec Lui au moment de «la descente divine» afin de Lui parler en privé, de réciter Ses paroles, se mettre en face de Lui dans une attitude de dévotion et de complète humilité. Puis conclure tout cela en faisant acte de repentance en implorant Son absolution.

Al-Bukhârî et Muslim rapportent dans leurs sahîh que d’après Abû Hurayra, que Dieu l’agrée le Prophète (صلى الله عليه وسلم) a dit: «Notre Seigneur qu’ll soit exalté, descend chaque nuit jusqu’au premier ciel, au moment du dernier tiers de la nuit, et dit: « Qui m’invoque et j’exaucerai sa prière! Qui me demande et Je lui donne! Qui implore Mon pardon et Je lui pardonnerai »».

9. S’asseoir en compagnie des amis vertueux et recueillir les meilleurs fruits des paroles de sagesse. Puis il ne faudra parler que lorsque l’on aura saisi tout le sens des paroles et qu’on se sera assuré qu’elles nous apportent davantage d’intérêt et qu’elles sont dans le même temps, bénéfiques pour autrui.

10. S’éloigner de tout ce qui peut constituer un obstacle entre le cœur et le Seigneur.

Grâce à ses moyens, les amants ont pu atteindre aux stations de l’amour, et rencontrer le Bien-aimé. Tout cela tiens essentiellement à deux choses: la disposition de l’âme et l’ouverture de la vision intérieur.

Extrait de «L’amour de Dieu et du Prophète (sws) » – Disponible à l’achat sur ce lien http://havredesavoir-shop.fr/foi-musulmane/108-l-amour-de-dieu-et-du-prophete-sws-d-apres-abu-hamid-al-ghazali-et-ibn-al-qayyim-al-jawziyya-mohammed-minta.html

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom