La rencontre, l’entraide et la complémentarité entre les hommes et les femmes sont une chose tout à fait naturelle et concrètement, on ne pourrait l’empêcher. D’ailleurs aucun texte de la religion ne l’interdit d’une manière absolue. La religion l’a juste encadrée par les règles suivantes :

– L’interdiction de l’isolement (la présence d’un homme et une femme qui lui est étrangère[1] dans un endroit à l’abri des regards) conformément au propos du Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui : « L’homme ne s’isole pas avec une femme sans que Satan soit leur troisième » (rapporté par Ahmed).

– Eviter le contact physique afin d’éviter la provocation et la tentation.

– Eviter l’exhibition (c’est-à-dire, le fait de dévoiler du corps ce que Dieu et Le Messager de Dieu, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, ont ordonné de couvrir), car il est du devoir de la femme se trouvant avec des hommes qui ne sont pas des « mahrams » pour elle, de couvrir tout son corps à l’exception du visage et des mains.

– Faire preuve de pudeur dans la parole et les gestes et ne pas être maniérée dans la parole ou dans les gestes pour ne pas susciter les passions. Dieu dit : « Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade ne vous convoite pas et tenez un langage décent » (Sourate 33, Verset 32), « Et qu’elles ne frappent pas avec leurs pieds de façon que l’on sache ce qu’elles cachent de leurs parures » (Sourate 24, Verset 31)

Si les hommes et les femmes se tiennent à ces règles juridiques lors de toute rencontre ou activité, il n’y a aucun mal en cela, tant que le sujet de la rencontre ou de l’activité est un sujet sérieux qu’il soit scientifique, culturel ou autre.

La nécessité de se tenir à ces règles vaut aussi en ce qui concerne les musulmanes ou les non-musulmanes, car la provocation est probable dans les deux cas. Par ailleurs, la séparation des sièges, dans une seule assemblée, entre les hommes et les femmes est préférable, particulièrement, s’il n’y a pas besoin du contraire.

Le Conseil Européen de la Fatwa et de la Recherche
7ème session, fatwa n° 34
Traduit par Havre de Savoir

[1] à laquelle il n’est pas lié avec un lien qui entraine la prohibition permanente du mariage

5 Commentaires

  1. Surprenant!!! Vos commentaries Prouvent a quel point certaines femmes ne font pas l’effort de comprendre que l’homme ne fonctionne pas comme la femme! Et oui Mesdames la complaisance dans les propos et la facçon de se vétir Sont tout simplement une enorme tentation pour l homme, il suffit parfois d un regard(flèche du shaytan) d’un sourir…pour qu’un homme qui n’a pas forcement le coeur malade soit attiré par une dame…. C est bien connu la femme est la faiblesse de l homme, a une époque ou les tentations Sont enormes il serait peut être judicieux que certaines se rendent enfin compte que l Islam a regulé la mixité pour de tres Bonnes raisons, cet article est nul, la mixité n est toleré que sous certaines conditions, inutile de poussé la tentation en l autorisant pour tout type de reunions. La vie est courte ne perdez pas votre temps a detourner la religion dans le sens de Vos desirs….

  2. Et c’est une femme qui étale sa mysoginie envers les femmes au grand jours,si c’est bien une femme qui a écrit ce méssageLes sociologues devraient s’interesser à ce genre de femmes chez nous qui lèche la main du maitre et frappe celle de l’esclave.Syndrome de Stockolm quand tu nous tiens.
    Dans la société du prophète,il n’y avait certainement pas que des femmes pudiques( ni des hommes non plus )puisqu’il y a un compagnon qui a embrassé une femme et s’en est confessé au prophète SAWS.La mixité n’a pourtant pas été interdit.Les litteralistes devraient arreter de parler au nom du prophète SAWS comme s’ils étaient le
    prophète lui-meme.Mythomanie quand tu nous tiens

  3. Si malgré la décence et la pudeur de la femme dans ses paroles ,gestes ou accoutrement l’homme néanderthalien littéraliste trouve que cela ne suffit pas et que la tentation est toujours présente,c’est alors du coté de son coeur malade qu’il faut envisager la chose ,en consultant par exemple un psy
    Comme le dit le coran,seul les coeurs malades( pervers ) tombent dans la tentation
    « Si vous êtes pieuses, ne soyez pas trop complaisantes dans votre langage, afin que celui dont le cœur est malade ne vous convoite pas et tenez un langage décent » (33 : 32).

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom