Dans cette vidéo, le professeur Moncef Zenati aborde une question récurrente sur l’héritage : pourquoi la part de l’homme est elle le double de celle de la femme ?

Moncef Zenati : Titulaire d’une maîtrise en sciences islamiques, professeur à l’Institut Européen des Sciences Humaines de Château-Chinon et auteur de nombreux livres dont : « La sunna : mode d’emploi ».

 

Enregistrer

24 Commentaires

  1. la rédaction
    Je n’ai pas parlé de règles en ce qui concerne l’esclavage.Relisez-moi et vous verrez que je n’en ai pas parlé dans ces termes.Mais vous et les musulmans en général ,devez reconnaître que Dieu n’a pas aboli l’esclavage de façon clair car les sociétés de l’époque s’appuyait fortement sur ce système économique et que l’abolir de façon abrupte aurait empêché la conversion de la majorité des gens de l’époque.
    Tous comme l’organisation sociétale de
    l’époque avait une très forte emprunte patriarcale et qu’aller à l’encontre de ce système aurait fortement compromis l’avenir de l’islam .Tout comme l’esclavage qui incite fortement à les liberer ,il y a de forte incitation de contourner et de ne pas aller de front quant à la question de la femme,telle que la question de la polygamie,ou le fait de battre sa femme qui est inscrit lui aussi pourtant dans la coran,en posant des conditions qui empêcheront cette application.
    Il y a des travauax de féministes tel que Malika Hamidi,Lamrabet,Nacira Soulamas,et bien d’autres..
    Quoiqu’il en soit,l’héritage fait parti du fiqh et est de par sa nature soumis à la charia et au principe de l’équité,principe lui-même variable au gré des époques et des sociétés.D’autres règles sont inscrites dans le coran,tel le témoignage et pourtant certains savants les ont remises en question au point de la dénaturer
    Ce n’est pas parce que Dieu connaît la femme qu’il a institué toutes ces versets qui font de l’homme un petit autocrate chez lui,mais c’est parce qu’il connaît l’homme plutôt et la société fortement patriarcale de l’époque,qu’il n’a pas voulu aller à l’encontre du machisme ambiant,en tous cas pas directement.
    Dans tous les cas ,le fait que cela soit inscrit dans le coran ,ne donne pas à ces versets son caractère immuable ,il suffit de lire les avis de quaradawi ou du Dr Imarah .
    L’égalité est inscrite dans le coran et vient contredire pas mal de verset tel que le fait que l’homme puisse battre sa femme, et
    pourtant ,l’interpétation a été faite en défaveur des femmes .C’est bien la preuve que l’imprégnation sociale joue fortement dans le sens de l’interpation de celui qui la fait

  2. Justement,la loi d’Allah n’est pas une demi part pour la femme.Cette règle dans le lien que j’ai mis stipule d’apres un savant musulman bien connu que c’est une exception et non la règle .Et que cette règle étant soumise à l’équité,elle n’a plus lieu d’être de nos jours,à une époque où les moeurs ont totalement changé y compris dans les sociétés patriarcales les plus bornés.
    Les seules règles ne devant pas etre modifiés sont celle concernant le cultuel.Le fiqh lui est par nature objet de rectification au gré des évolutions sociétales.
    Pourquoi vouloir abolir l’esclavage,alors qu’il est inscrit dans le coran,sous prétexte de progrès social et ne pas revoir le statut de la femme mineure en islam ?
    La plupart des opposants à mes dire sont des femmes sur ce site.Il est plus qu’évident,qu’il n’y a pas besoin d’aller chercher loin la raison de l’immobilisme des musulmans en la matière.Le sort de la femme est un demi esclavagisme puisqu’elle a un supérieur dont elle a à rendre compte son autocrate de mari.Chez les musulmans,la phrase de Simone de beauvoir, »on ne naît pas femme ,on le devient  » est criant de vérité jusqu’à la caricature

  3. Assalamualaikum, bismillah.Tout simplement, je pense que ce n’est le problème de changer ce que Allah ‘assalamualaikum squale nous a institué comme bonne moeurs mais plutôt de savoir si la femme participe financièrement au dépenses est-ce fissabilillah ? ou est-ce que son époux en tant que croyant serait capable de laisser sa femme sans rien ? Allah oua’les !

  4. Al assadoun « enthousiaste »( lien de parenté avec le boucher de damas ?)
    J’avais la flemme de presenter le texte aux littéralistes.Mais je vais faire un effort
    Tu es donc coraniste puisque tu mets de côté les travaux d’éminents savants .Cette règle de la part double n’est valable que pour faire respecter la justice entre les ayants droits ,mais n’a pas lieu d’être dans la majorité des partage
    http://www.islamophile.org/spip/Reponse-a-l-equivoque-relatif-a-l.html
    Ensuite,de nos jours si la femme travaille ,le principe d’équité ou l’homme hérité du double n’a plus lieu d’être ,puisque de nos jours la majorité des femmes travaillent et s’assument fiancièrement.L’homme n’hésite pas de par sa situation sociale à lui demander de participier au frais du ménage,ce qui est tout à fait justifié ,le salaire d’une seule personne ne suffisant pas à faire vivre le foyer de nos jours.
    L’héritage tout comme le témoignage sont des thèmes récurrents chez les « enthousiastes ».Quaradawi en l’espèce,n’a pas hésité et c’est bien un des seuls à les remettre en cause .http://www.islamophile.org/spip/La-position-de-l-Islam-quant-au.html

    Et même s’il ne l’avait pas fait je n’accepterais jamais des avis rétrogrode aussi rétrogrades et avilissant pour la femme ,tout
    droit sorti d’une société patriarcale aux
    considérations moyen-âgeuses,où il n’y a peu ,ils enterraient la fille vivante.
    le seule dogme de l’islam est l’unicité de Dieu.Le reste n’a aucun caractère sacré à mes yeux,et encore moins les avis des phalocrates qui se sont succédés au fil des siècles pour juger de la place de subalterne que la femme doit conserver.L’instrumentalisation de l’islam par des savants sous la coupe d’une tradition culturelle passéiste n’ est plus à prouver.Et ce n’est pas parce que l’occident a instrumentalisé,comme un « enthousiaste » l’a ecrit , durant la colonisation, le statut de la femme que je vais me taire devant les discriminations faites aux femmes.Le jour,où on verra autant de savants femmes à des postes
    reconnus et qui interprèteront le coran sans
    être elle-meme assujeti à la pression sociale ,on pourra dire que les musulmans seront sortis de la barbarie moyen-âgeuse .

  5. Oui vous combattez soit disant la théorie du genre alors que vous êtes infectés par la théorie nauséabonde du féminisme.
    La femme n’est pas ce que l’Occident en a fait. Peu importe si elle travaille ou qu’elle a soit disant obtenu son émancipation l’islam nous enseigne que l’homme est responsable de la famille et doit subvenir aux besoins.
    Encore faut il regarder la vidéo avant de commenter.

  6. Peu importe la réalité d’aujourd’hui. Ce n’est pas parce que vous énoncez des défauts dans la pratique que la prescription n’est pas adaptée.
    Une prescription coranique est parfaite peu importe l’epoque car elle provient de la source divine. Elle ne peut être que parfaite.
    Donc les règles d’héritage sont PARFAITES et immuables car le texte ne prête à aucune autre interprétation.
    On ne va pas remettre en cause l’interdiction de l’alcool parce que (par exemple) dans notre époque les hommes tiennent plus facilement à l’alcool.
    Non la prescription et les versets sont clairs. Personne ne doit les remettre en cause. Aucun savant ne le fait donc pourquoi vous le faites sobhanAllah ?!

  7. Linda
    On est toujours l’ignorant de quelqu’un.Tes propos insultants en sont une bonne illustration
    Louis
    La théorie du genre ne prône pas l’égalité homme femme mais veut introduire à l’école les problèmes d’identité du marge ultra-minoritaire d’une frange de la population
    ,et imposer une idéologie plus que contestable(et non une théorie ) à la majorité

  8. il est bon de savoir aussi que l’homme peut renoncer à ces 2/3 et accepter le partage à égalité (même part pour tous). Il est bien rare de voir les hommes d’aujourd’hui s’occuper de leur soeurs, il suffit de voir les femmes divorcées elle se débrouillent seule malheureusement; ou -comme le disait la personne plus haut- de voir un mari accepter que sa femme ne participe pas au dépenses du foyer si elle travail… on comprend alors qu’on arrive à se poser des question sur le partage de l’hértage

  9. Salam,
    Faut pas se plaindre de la théorie du genre dans ce cas ça appartient à l’évolution… Ce n’est pas parce que la place de la femme a changé (et non évolué) que l’islam doit changer ses prescriptions.
    Le Coran est universel et intemporel. Si le verset dit explicitement qu’une part double revient à l’homme alors c’est vrai pour toutes les époques jusqu’au Jour dernier.
    La culture occidentale a sérieusement endommager vos cerveaux au point que vous remettiez en cause les prescriptions d’Allah sans la moindre science et avec une arrogance déconcertante.
    Allah a dit, les savants ont dit …. Pourquoi vouloir sans cesse polémiquer ????

  10. Mohamed
    Rien n’est sacré en islam mis à part le fait de renier l’existence de Dieu.Si un homme me dit que je lui suis inférieure par ma condition de femme ,je ne suis pas si stupide pour le croire sur parole,meme si c’est le grand cheikh tartempion de l’émirat des barbus moyen-âgeux.C’est l’homme qui est injuste envers la femme et non Dieu car jusqu’à preuve du conctraire,ce que veut l’homme n’est pas ce que l’homme veut.Quand l’homme décrète ,ce
    n’est pas Dieu qui décrète.Pourquoi conxtextualisons-nous d’autres versets quand il ne s’agit pas de la femme qu’on veut tenir au rang de bonbonne atitrée,alors que quand il s’agit de la femme ,les versets seraient immuables.L’homme voit midi à sa porte donc moi en tant que femme aussi.Et à ce titre jeu suis fière d’être féministe ,mais à ne pas confondre avec le féminisme bourgeois et néo-colons de ces dernières années

  11. Cette organisation de l’héritage n’a lieu d’être que dans les sociétés patriarcales où les droits des femmes sont moindres et où elles sont considérés mineurs.C’est aussi le contexte sociétal où élevait le prophète SAWS
    De nos jours,la femme fait des études,travaillent et s’assument totalement.Pour ma part ,ce qui me choque,c’est de dire de encore nos jours,que c’est l’homme qui assume la femme meme s’il sagit de frère et soeur ,ou de sa tante ,ou de n’importe qu’elle femme de sa famille.Je trouve cela dégradant et avilissant pour la femme.Qu’on ne vienne pas,par la suite me dire qu’il y a égalité homme femme en islam.Ou bien c’est l’interpretation de ces savants musulmans mâles et phalocrates qui
    dénaturent notre belle religion à leur avantage pour ne pas changer,pour s’arroger des droits régaliens sur le sexe opposée à défaut de droits sur la cité qu’ils sont incapables de prendre par eux-même comme de vrais hommes…

    • Et alors la société a changé ? Le verset est clair et explicite non ? Allah ne mentionne, dans le coran, de manière clair et explicité uniquement ce qui est immuable et ne changera pas. SInon il ne détaille pas.

      Tu pense que ALLAH ne savait pas que la situation changerait ? Ou tu pense plutôt qu’Il est injuste ?

      Tu as un raisonnement de féministe qui veut changer la religion. Le verset est clair maintenant libre a toi de faire autrement.

      • quel ton agressif et no self control…. le prophète a toujours était douceur même face aux erreurs. L’islam s’est répandu dans le monde par l’exemplarité de nos prédécesseurs, aujourd’hui on a peur de nous c’est compréhensible!

  12. Il n ya pas de quoi etre choque sur le fait que certaine femmes remettent en cause le principe de l heritage . Le prophete n etait pas choque quand on lui posait des questions ou qu on pensait que quelque chose etait injuste de facon personellememt.
    de nos jours beaucoup de femme et de filles participe financierement et dans certaine famille plus que les garcons . Donc d un point de vue personel il est normal de se poser la question en sachant que certains hommes n assume pas leur responsabilite tou simplement .

  13. C’est mon droit d’etre choquée quand des musulmans remettent en cause des prescriptions divines. Si Allah donne des règles d’héritage c’est uniquement pour le bien de ses serviteurs. Donc pourquoi les remettre en cause à notre époque ?

  14. Il y a un problème lorsque l’on vit en occident:
    la rente de veuve: est-elle entièrement due à la veuve où doit elle là aussi la couper selon le partage islamique?
    Sachant qu’à ma connaissance l’homme doit faire en sorte qu’à sa mort nous ayons de quoi vivre 1 an comme lorsqu’il était avec nous…
    Et les impôts sur la succession.
    Là où je vis la succession s’ajout la première année comme si c’était un salaire perçu puis est une fortune….
    Là aussi comment être juste?
    Merci de me répondre si vous avez la science
    Wa salamoualeikoum wa ramatoulai wa barakatou

  15. Al Hamdoulilah voici une vidéo encore riche d’enseignements
    Il faut prendre les prescriptions dans sont ensemble, la Sharia est d’essence divine et donc est parfaite.
    si quelque chose vous heurte, il faut avoir une vision d’ensemble. L’exemple de l’héritage qui se justifie par les prescriptions qui sont dicter à l’homme (responsabilité financière notamment).
    pour éviter les polémiques il faut s’instruire. L’injustice n’existe pas en Islam

  16. Si certaines femmes musulmanes sont choquées par cette différence c’est peut-être dû aussi au fait qu’elles assument en partie les dépenses de la maison alors que cette tâche est réservé au mari ! Cette interrogation de la part de certaines femmes provient très certainement du fait que leur mari leur demande de participer aux dépenses du foyer…

  17. Salam Assia il ny a pas besoin d’être choqué. Ces femmes la ont aussi le droit de faire des erreurs. Il faut arreter de s’offusquer et de pointer du doigt les membres de notre communauté quand ils sont dans lerreur ou l’egarement.

  18. Merci pour ces précisions. Il est vrai que de nombreuses femmes que je connais personnellement remettent en cause ce principe de l’héritage à savoir la double part pour l’homme. Elles sont très influencées par le modèle occidental dans lequel nous avons grandit. Comme si Dieu pouvait proscrire quelque chose d’injuste… je suis choquée à chaque fois d’entendre mes amies remettre en cause le principe d’héritage établit par Allah swt

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom