Question : Dans certains pays, surtout en hiver, l’espace de temps qui sépare midi et le temps de la prière de l’après-midi –  c’est-à-dire la troisième prière de la journée- est court. Est-il permis à des travailleurs ou à des étudiants soumis à des horaires précis, d’accomplir la prière du vendredi avant l’heure qui lui est impartie ou après ?

Réponse : Les savants sont d’accord pour dire que le temps de la prière du vendredi est celui du duhr, c’est-à-dire la deuxième prière de la journée. Ce temps s’étend du moment où le soleil quitte le zénith jusqu’à celui où l’ombre de toute chose est égale à elle-même. Il est donc interdit de l’avancer ou de la retarder par rapport à ce temps.

La facilitation des Hanbalites concernant le début du temps

 

Certains hanbalites ont dit que le début du temps de la prière du vendredi peut être assimilé à celui de la prière de l’aïd, c’est-à-dire, qu’il commence dix à quinze minutes après le lever du soleil et se prolonge jusqu’au terme du temps imparti à la prière du duhr. Certains autres ont dit que son temps débute une heure avant que le soleil ne quitte le zénith.

‘Abdallâh Ibn Sidân dit : « J’ai accompli la prière du vendredi avec Abû Bakr qui a fait le sermon et la prière avant midi. Je l’ai accompli avec ‘Umar qui a fini le sermon et la prière vers midi. Puis je l’ai accompli avec ‘Uthmân qui a fini le sermon et la prière après que le soleil ait quitté le zénith. Je n’ai entendu personne critiquer ou condamner cela »

Ibn Mas’ûd, Jâbir, Sa’îd et Mu’âwiya ont accompli la prière du vendredi avant midi.

Parmi les savants qui défendent cet avis, citons le cadi ‘Iyâd et ses disciples, ainsi que Ahmad, Mujâhid et d’autres.

Il a été rapporté qu’Ibn Mâs’ud et Mu’âwiya ont accompli la prière du vendredi quelques minutes après le lever du soleil. Ils dirent : « Nous voulions éviter la grande chaleur.»

Certains savants disent qu’elle est une fête comme celle des deux aïds et s’appuient sur les hadiths du prophète (BDSL) : « Ceci est un jour de fête pour les musulmans » et  «en ce jour, deux Aïds se sont réunis. »

La majorité des savants disent que son temps est celui du duhr, mais il est préférable de l’accomplir au début, parce que Salama Ibn al-Akwa’ a dit : « Nous faisions en compagnie du Prophète(BDSL) la prière du vendredi quand le soleil quittait le zénith, puis nous revenions chez nous en suivant l’ombre. »

Anas rapporte que le Messager de Dieu (BDSL) accomplissait la prière du vendredi quand le soleil quittait le zénith.

Des savants disent que son temps commence à partir de « la sixième heure ». Si l’heure du zuhr est, par exemple, à midi c’est-à-dire 12 heures, la sixième heure, commence une heure avant, c’est-à-dire à 11heures.

Ibn Qudâma dit : «  Accomplir la prière du vendredi à « la sixième heure » est permis par la Sunna et par le consensus :

-La Sunna : Jâbir Ibn ‘Abdallâh (Dieu ait son âme) a dit : «  Le Messager de Dieu (BDSL) accomplissait la prière du vendredi, puis nous rassemblions nos chameaux jusqu’à ce que le soleil quitte le zénith ». De même Salama (dieu ait son âme) a rapporté : «  Nous accomplissions la prière du vendredi en compagnie du Messager de Dieu(BDSL), puis nous repartions sans que les murs fassent de l’ombre pour nous protéger. »

-Le consensus : L’imam Ahmad a rapporté d’après ‘Abdallâh ibn Sîdân un hadith où il est dit à la fin : « (…) Je n’ai entendu personne critiquer ou condamner cela ». Il a aussi rapporté qu’Ibn Mas’ûd, Jâbir, Sa’îd et Mu’âwiya ont accompli la prière du vendredi avant midi. Les hadiths rapportés par les compagnons prouvent que le Messager de Dieu (BDSL) a fait cette prière nombre de fois avant midi.

Quant à l’accomplissement de la prière du vendredi en début de matinée, la majorité des savants l’interdisent, parce que le Prophète (BDSL) ne l’a jamais fait, ni les califes éclairés. Si une nécessité exigeait son accomplissement à ce moment-là, elle devrait être évaluée avec précision et justesse.

La facilitation des Mâlikites concernant le terme du temps imparti à la prière du vendredi

Certains Mâlikites ont étendu le temps de la prière du vendredi jusqu’au coucher du soleil ou un peu avant le coucher. Ibn al-Qâsim dit : « On peut faire la prière du vendredi tant que le soleil ne s’est pas couché, même si on doit faire une partie du ‘asr après le coucher.»

Sahnûn dit : «  Le sermon et la prière (du vendredi) et une grande partie du ‘asr doivent être accomplis avant le coucher du soleil. D’autres disent : «  Jusqu’au moment où le soleil pâlit. »

A la lumière de ce que nous venons de dire, nous pouvons utiliser la permission des deux écoles jurisprudentielles hanbalite et mâlikite au profit des musulmans qui ne vivent pas en terre d’islâm. Les musulmans doivent tenir à la prière du vendredi parce qu’elle les réunit, participe au renforcement de leurs liens et augmente leur attachement à la religion et à ses rites.

Source : « Fatwâ Contemporaines » de Yusuf Al-Qaradawi – Edition Maison d’Ennour – Page 969.

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom