Un dimanche après-midi comme les autres, je regarde une de ces émissions où l’on prend conscience que nous sommes si peu de chose devant la puissance de la création. Le thème de l’émission : les corbeaux sont-ils intelligents ? Je reste stupéfaite devant ce que je vois…Un corbeau serait capable de feindre une blessure pour subtiliser la nourriture d’une autre espèce d’oiseaux.

On appelle ça l’art de la diversion !

Cinq avril 2016, les propos de Manuel Valls me rappelle cet art pratiqué par les corbeaux… Faire diversion…il s’agit d’attirer l’attention d’autrui vers une chose qui en ferait  oublier une autre. Entre le chant létal du ministre Rossignol et les subterfuges de maître Valls, je m’insurge de voir l’Elysée devenir une belle volière.

Pour poursuivre la métaphore, il y a même un épouvantail : l’ISLAM ! Non pardon, le salafisme qui représenteraient  1 %. Mais 1% de quoi, de qui ?

1 % suffit à activer le levier de la peur et au nom de ce pourcentage, qui sort de nulle part d’ailleurs, Mr Valls, suivi de près par Mme Badinter, se permet un discours incitant à la haine. Alors, courageux et vaillant, le premier ministre de France nous fait la promesse de combattre le salafisme, de toutes ces forces nous confie-t-il.

Juste une question…ne serait-il pas plus productif de concentrer vos forces sur les vrais problèmes de notre pays ? Au lieu de ça, nous assistons, impuissants à toute cette effervescence médiatique qui consiste à agiter un morceau de tissu comme le symbole de l’asservissement de la femme. Et puis un appel au boycott des grandes marques, telles que Dolce Gabbana, en signe de protestation contre leur développement d’une tendance pudique, rassurez-vous, membres du gouvernement, ce boycott aura bien lieu. Avec un pouvoir d’achat proche du néant, il devrait être simple de mener à bien cette action stérile !

Soucieux de me libérer, défenseur de mes droits, indigné de ma soumission, donneur de leçons…je me demande si vous n’avez pas sombré dans une sorte de névrose obsessionnelle autour de la femme musulmane. Une idée fixe part quand l’autre revient. Pour le bien de votre santé mentale, je vous en prie, calmez-vous ! Sous nos voiles vous ne trouverez que de la matière grise et un peu de cheveux un peu…comme chez beaucoup d’êtres humains d’ailleurs. Je vous le promets Mr Valls sous ce voile il n’y a que ça…vous n’y trouverez pas la solution pour remédier au chômage, l’accès au logement pour tous ou encore un petit manuel de morale pour futurs dirigeants !

Reposez-vous un peu Mr Valls, un peu de hauteur car il reste du temps avant 2017 ! Et pendant ce temps, puisque notre pays a sombré dans le combat de tout ce qui se termine en –isme, je vous en prie, laissez-moi l’espace de combattre à mon tour cette forme de journal-isme où l’on parle de moi sans me concerter. Sachez que je suis libre, disponible et déterminée à faire entendre ma voix…ici, maintenant ou dans les urnes !

Charlotte V.D, militante associative, citoyenne engagée, membre de Havre De Savoir

2 Commentaires

  1. Merci beaucoup pour cette riposte.
    C exactement ce que je pensait de ces personnes qui cache les vrais problèmes derrière un voile.
    Si son respect envers les femmes musulmanes était vrais, pourquoi il ne dénonce pas leurs agressions répétitifs dans les rues de la république?
    S’il prétend défendre les valeurs de république, pourquoi il ne met pas les dispositifs nécessaires pour que l’égalité des chances d’accès au travail et aux logements se concrétise?
    Vive la vrai liberté et non pas celle voulu par ces hommes de la politique.
    Cordialement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom