Paroles de sagesse de l’imam Ibn Al Qayyim (partie 2)

 

Paroles de sagesse de l’imam Ibn Al Qayyim (partie 2)Lorsque tu vois que les âmes vaines, vides de toute volonté et désir [de satisfaire Allah], s’attachent à ce bas monde et que le bas monde s’attache à elles, alors abandonne les à leur sort car c’est tout ce qu’elles méritent, corrompues qu’elles sont. Ne les envient pas pour celà, car les bien de ce bas monde sont éphémères et se dissipent rapidement. les âmes y restent donc attachés bien que le bas monde se détache d’elles, ce qui est une torture aussi douloureuse que l’attache est forte. Seuls restent les désirs et la volonté de profiter du monde matériel, bien que l’âme sache pertinemment qu’elle est dans l’impossibilité d’assouvir ses désirs et plaisirs. Si les êtres raisonnables se figuraient la douleur et la détresse que celà pouvait engendrer, ils s’empresseraient de couper ces attaches comme ils le feraient des substances néfastes [pour le corps humain]. Malgré tout, tout être humain doit faire face à ces épreuves, même si son coeur et sa volonté sont liés à l’objectif ultime [la satisfaction d’Allah]. Et c’est d’Allah que nous implorons l’aide

L’année est un arbre, dont les mois sont les branches, dont les jours sont les rameaux, dont les heures sont les feuilles, dont les instants sont les fruits. Ceux qui utilisent ces instant dans l’obéissance à Allah les fruits de leur arbre sont bons. Quand à ceux qui les utilisent pour Lui désobéir, les fruits de leur arbre seront amers. La récolte se fera le jour de la résurrection. Et c’est à ce moment que l’ont distingurera les fruits sucrés des fruits amers. Le culte sincère et le tawhid sont un arbre dans le coeur. Les oeuvres sont les branches dont les fruits sont une vie heureuse dans ce bas monde et des délices éternels dans l’au delà. Les fruits du Paradis n’étant ni périssables n défendus, il en est de même pour les fruits du culte sincère et du tawhid dans le bas monde. Le polythéïsme, le mensonge et l’ostentation sont un arbre dans le coeur, dont les fruits dans ce bas monde sont la crainte, les soucis, l’angoisse,l’oppression de la poitrine et l’obscurité du coeur. Quant aux fruits de l’au delà, il s’agit de l’arbre de Zaqqoum et du châtiment perpétuel. Allah a mentionné ces deux arbres dans la sourate Ibrahîm.

Le sage ne demande pas aux gens de délaisser ce bas monde car ils ne pourront le faire. Il leur demande plutôt de délaiser les péchés tout en profitant de ce bas monde. En effet, délaisser ce bas monde est certes méritoire, mais délaisser les péchés est obligatoire. Comment donc peut-on ordonner d’accomplir un acte méritoire alors que l’acte obligatoire est délaissé? S’il est difficile aux gens de délaisser les péchés, efforce-toi de leur faire aimer Allah, en mentionnant Ses bienfaits, Sa grâce, Sa bienfaisance, Ses attributs parfaits et Ses caractéristiques magnifiques, car par nature, les coeurs aiment Allah. S’ils s’attachent à L’aimer, il leur sera alors facile de délaisser les péchés ou d’y persister, et en s’en débarrasseront. Yahya Ibn Mou’adh a dit: ” Le sage qui cherche les biens de ce bas monde est meilleur que l’ignorant qui cherche à les délaisser”

Le sage invite les gens à obéir à Allah alors qu’ils sont encore attachés à ce bas monde. Ils accepteront ainsi aisément son invitation. L’ascète quant à lui les invite à obéir à Allah en délaissant les biens matériels. Répondre à son invitation leur sera alors très difficile. En effet, sevrer un enfant du sein dont il a toujours tété est très pénible. Mieux vaut donc choisir la meilleure et la plus pure des nourrices, car le lait a une influence sur la nature du nourrisson.Ainsi, téter le sein d’une nourrice stupide rendra l’enfant stupide. L’allaitement le plus bénéfique survient lorsque le nourrisson est affamé. Si tu peux faire supporter la torture du sevrage fais le. Sinon, allaite avec mesure car certaines indigestion tuent

L’argent est de quatre types:

1/ L’argent acquis dans l’obéissance à Allah et dépensé en respectant le droit d’Allah. Voilà le meilleur des biens

2/ L’argent acquis dans la désobéissance à Allah et dépensé dans la désobéissance. Voilà le pire des biens

3/ L’argent acquis en ayant causé préjudice à un musulman et dépensé dans le même but. C’est là aussi le pire des biens

4/ L’argent acquis licitement et dépensé pour assouvir un déisr licite. cet argent n’apporte rien, ni ne cause préjudice.

Voilà les différents types de biens pécuniaires que l’on peut se procurer. D’autres types en découlent, comme l’argent acquis licitement mais dépensé dans l’illicite, ou l’argent acquis illicitement mais dépensé dans le bien. Cette dépense sera considérée comme une expiation. Il y a aussi l’argent acquis de manière douteuse, et dont l’expiation consiste à le dépenser dans une oeuvre pieuse. La récompense, le châtiment, les éloges et les critiques s’appliquant à la dépense des biens, s’appliquent aussi à la manière de se les procurer. Et le serviteur sera questionné sur l’origine et la destination de son argent: comment se l’est-il procuré? Et dans quoi l’a t’il dépensé?

La plus bénéfique des personnes est un homme qui te donne l’occasion de semer en lui le bien ou d’être bienfaisant envers lui. En cela, il est la meilleure des aides te permettant d’accéder à tes intérêts et à ton amélioration. En vérité, les bénéfices que tu tires de lui sont équivalents à ceux qu’il tire de toi, si ce n’est plus.

La plus néfaste des personnes est celle qui te donne l’occasion par son biais de désobéir à Allah, car elle te pousse en fait vers ce qui te sera nuisible et dégradera ta situation

Source: Les méditations d’Ibn Al Qayyim aux éditions Tawbah

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.