Que nous restera t il après la mort ? Pourquoi s’acharner à courir derrière la vie qu’on nous impose, au détriment de la vie éternelle qui nous attend dans l’au delà?

Dans ce rythme effréné où la lenteur est devenu péché, il est devenu anormal de prendre du temps. Prendre le temps d’apprécier la bonne compagnie. Savourer les moments de paix et de sérénité. Se balader dans un parc ou au bord de la mer, uniquement pour le plaisir de marcher. Faire une pause,  s’asseoir sur un banc et regarder les enfants s’amuser dans le parc de jeux. Ecouter nos aînés nous raconter leurs parcours remplis de sagesse. Tout va tellement vite, jusqu’à notre façon de se nourrir. Observez votre entourage, observez les humains. Ils sont tellement absorbés par le rythme qu’on leur impose qu’ils ne prennent même plus le temps de discuter sans penser au temps qui file. Tous munis d’un téléphone, ne vous arrive t’il jamais que votre interlocuteur raccroche avant même d’avoir terminé votre discussion ?

Après quoi court-on ? Si c’est après le travail sache que beaucoup d’entre nous perdent leur vie à vouloir la gagner. Si c’est après le prestige que tu cours, sache qu’il est éphémère et que les hommes t’oublieront aussi vite qu’ils ont appris à te connaître. Si c’est après la jeunesse éternelle, sache qu’elle ne t’appartient plus. Allah a donné un terme fixe à toute chose, rien n’est éternel si ce n’est l’Éternel. Même le Soleil qui englobe notre univers est voué à disparaître.

Très souvent, trop souvent, on passe à côté de l’essentiel. Beaucoup d’entre nous font au quotidien des choses qu’ils détestent, mais ils continuent à vivre ainsi parce que cette vie est devenue une norme. Combien parmi nous veulent se lancer dans des projets qui leurs tiennent à cœur, mais n’osent pas franchir le pas par peur de perdre le confort matériel dans lequel ils vivent ?

Vraiment, cette sensation d’être obligé de vivre comme ce monde le voudrait nous éloigne de ce qui est réellement important. Pire encore, elle crée des frustrations chez les hommes. La majorité des gens n’aime pas leur travail car il ne répond pas à leurs véritables besoins humains. Le réel épanouissement de l’homme ne réside  dans aucun bien de ce bas monde. Tu ne pourras t’épanouir qu’à travers ta relation avec ton Seigneur. Et Dieu nous le répète dans le Coran, la profonde mission de l’être humain sur Terre c’est l’adoration. S’il n’y a pas d’adoration, tu ne pourras jamais atteindre ce que tout le monde recherche : le bonheur.

L’etre humain commet la grande erreur de croire que le Paradis se trouve ici bas. Ce que Dieu nous a Promis dans l’au delà, beaucoup s’efforcent de l’atteindre ici bas. Or, ce n’est absolument pas la bonne façon d’agir. Au contraire, cette attitude ne fait que tromper les hommes. Ils s’obstinent à vouloir ce que ce monde ne pourra jamais leur apporter. Rien dans ce bas monde ne te permettra de rester jeune, riche, célèbre. Rien ne pourra stopper le temps. Chaque jour qui passe est un pas de plus vers une fin certaine et inévitable.

Nous approchons du mois de Ramadan, et par la Miséricorde de Dieu, ce mois est source de réforme et de spiritualité pour les musulmans. Il est temps de faire un bilan et de Se débarrasser du superflus. Du corps à l’esprit, le jeûne purifie. Il est propice au changement et à la réforme. Le jeûne nous montre qu’on peut durant trente jours se débarrasser de tout ce qui nous semble vital. Être, et ne plus paraître, une trentaine de jours pour le comprendre et le mettre en pratique. La quiétude totale se trouve auprès d’Allah et uniquement auprès de Lui.

Si j’ai écris ces mots c’est uniquement pour décrire une situation à laquelle nous sommes tous confrontés. On se regarde mourir les uns et les autres. Les hommes s’ignorent. C’est ainsi qu’on nous a appris à construire son destin. Chacun de son côté. Des murs, des appartements, ont été érigés pour nous isoler, et le monde est devenu prison alors que le Livre nous pousse sans cesse à le contempler. La contemplation de cet univers nous renvoie à notre fragilité. Nous ne sommes que poussière et argile, et c’est ainsi que nous finirons. Œuvrons tant qu’il est encore temps. Prenons le temps d’oeuvrer. Prenons le temps de vivre tout simplement.

Younous

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom