lumiere-naturelle

Cher frère, ne vis pas sans objectif, car Dieu ne t’a pas créé sans but et ne t’a pas laissé sans responsabilité.

Cher frère, que Dieu soit ton objectif. Ecoute cette parole de Dieu : « Fuyez donc vers Dieu, je suis pour vous de Sa part, un avertisseur explicite » (51 :50).

Cher frère, tu tiens ardemment dans ce bas monde à deux choses : ta subsistance et ta vie. Or, nul n’a autorité sur elles en dehors de Dieu. Aussi, que l’attachement à ces deux choses ne t’empêche pas d’œuvrer pour la vérité.

Cher frère, les nations connaissent la renaissance par le sacrifice, et les prédications s’accomplissent par la loyauté. Aussi, si tu vis pour ta nation alors dispose-toi à des sacrifices, et si tu crois en ta prédication applique-toi à faire preuve de loyauté à son égard.

Cher frère, ne dis pas ce que tu ne fais pas, et ne te laisse pas leurré par le fait que les gens te croient actif. Ta seule préoccupation est que Dieu sache la sincérité de cela. Les gens ne te sont d’aucune utilité auprès de Dieu.

Cher frère, Aucun compagnon ne pourrait être à tes côtés en dehors de cette vie d’ici-bas. Un seul compagnon te profitera dans ta vie et t’accompagnera dans ton au-delà : la bonne action. Aussi, tiens à ce qu’elle soit ton compagnon dans toute situation et rappelle-toi de la parole de Dieu : « Ô Messagers ! Mangez de ce qui est permis et pur et faites du bien. Car Je sais parfaitement ce que vous faites » (23 :51).

Cher frère, ton cœur est ce que Dieu regarde de toi. Aussi, garde-toi de le souiller par les querelles. Elles sont un voile dans la bas-monde et un châtiment dans l’au-delà « le jour où ni les biens, ni les enfants ne seront d’aucune utilité, sauf celui qui vient à Dieu avec un cœur sain » (26 :88-89)

Cher frère, applique-toi à avoir foi en ton idée de manière à y asservir ton espoir et ton action, et écoute la parole de Dieu : « Ô vous qui croyez ! Craignez Dieu et soyez avec les véridiques » (9 :119).

Cher frère, ais la conviction d’œuvrer pour deux objectifs : réussir et t’acquitter du devoir. Si le premier t’échappe, ne laisse pas t’échapper le deuxième : « Pour dégager notre responsabilité vis-à-vis de notre Seigneur, et que peut-être ils deviendront pieux » (7 :164).

Hassan al-Banna

La revue des frères musulmans n° 34, 17 Ramadan 1355H / 1 décembre 1936

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom