Nous continuons nos discours au sujet des stations d’épuration spirituelle par lesquelles doit passer l’itinérant dans son cheminement vers Dieu ; dans son cheminement vers la purification de son âme.

Aujourd’hui, nous allons parler d’une autre station fortement liée à celle de la patience, à savoir, la gratitude « ash-shoukr ». En effet, la patience et la gratitude sont deux qualités indissociables. Dieu dit dans quatre versets dans le Coran : « Dans tout ceci, il y a des signes pour tout homme plein d’endurance et plein de gratitude ». Ainsi, le véritable croyant est celui qui est plein de patience face aux épreuves qui le touchent ; plein de gratitude pour les bienfaits reçus.

Le Coran associe également la gratitude à l’invocation de Dieu ; au souvenir de Dieu : « Souvenez-vous de Moi donc, Je me souviendrai de vous. Remerciez-Moi et ne soyez pas ingrats envers Moi » (la vache : 152).

Dieu dit au sujet de la gratitude : « Et Nous récompenserons bientôt les reconnaissants » (la famille d’Imran : 145)

En nous relatant les propos tenus par Iblis, Dieu dit : « Je m’assoirai pour eux en travers de ton droit chemin » (al-a’raf : 16). Abou Hamid al-Ghazali dit qu’il s’agit ici du chemin de la gratitude. C’est pour cette raison que le verset suivant reprend des propos d’Iblis : « Et pour la plupart, Tu ne les trouveras pas reconnaissants. » (al-a’raf : 17).

La gratitude à l’égard de Dieu est une qualité aussi précieuse que rare. Dieu dit : « Alors qu’il y a peu de Mes serviteurs qui sont reconnaissants » (Saba : 13). Or, Dieu promet d’accorder davantage de bienfaits en cas de reconnaissance sans faire d’exception en disant : « Si vous êtes reconnaissants, très certainement j’augmenterai (Mes bienfaits) pour vous » (Ibrahim : 7). Alors qu’il fait une exception en ce qui concerne les cinq choses suivantes : l’enrichissement, l’exaucement, la subsistance, le pardon et le repentir. Dieu dit : « Dieu vous enrichira, s’Il veut, de par Sa grâce » (le repentir : 28). Il dit aussi : « Il dissipera, s’Il veut, l’objet de votre appel » (les bestiaux : 41), c’est-à-dire, le malheur qui vous a poussé à implorer Dieu. Il dit également : « Dieu accorde Ses bienfaits à qui Il veut, sans compter » (la vache : 212). Il dit aussi : « A par cela, Il pardonne à qui Il veut » (les femmes : 48). Concernant le repentir, Il dit : « Dieu accueille le repentir de qui Il veut » (le repentir : 15).

La gratitude consiste, en résumé, à connaître et reconnaître le bienfait de Dieu, à l’utiliser d’une manière licite et à louer Dieu pour ce bienfait extérieurement par la langue, intérieurement par le cœur et pratiquement par les sens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom