« Seuls ont le droit de fréquenter les mosquées de Dieu ceux qui croient en Dieu et au Jugement dernier, qui accomplissent la salât, s’acquittent de la zakât et ne redoutent que le Seigneur. Ceux-là ont toutes les chances d’obtenir leur salut »[1].

« Dans des demeures que Dieu a permis d’élever afin que Son Nom y soit invoqué, et on Le glorifie, matin et soir »[2].

« En vérité, les mosquées sont la propriété exclusive de Dieu. N’y invoquez donc nul autre que Lui ! »[3].

Les mosquées sont les demeures d’Allah et Il est généreux envers Ses serviteurs. La manifestation de Sa générosité envers ses hôtes est la guidance, la quiétude et la clémence qu’Il leur accorde. Est-il digne d’un musulman qui entend l’appel du Mûadhin, qui l’appelle à se présenter entre les mains d’Allah, de ne pas répondre présent ? Ou bien qu’il préfère répondre à un autre appel lié aux biens de la vie d’ici-bas.

Ecoutons les paroles du Prophète Mohammad (SWS) : « Celui qui se dirige vers la mosquée, ou qui la quitte, Allah lui prépare dans le Paradis une demeure à chaque va-et-vient »[4]. « A la plus grande récompense auprès d’Allah dans la prière celui qui parcourt le plus long chemin pour l’accomplir dans la mosquée. Celui qui attend le début de la prière avec l’imam dans la mosquée a une plus grande récompense que celui qui la fait chez lui puis s’endort »[5].

Dans un autre hadith, le Prophète Mohammad (SWS) cite les sept catégories de personnes qu’Allah protégera par son ombre de l’extrême chaleur du soleil le jour du dernier jugement, et parmi elles il désigne « … Un Homme dont le cœur est attaché aux mosquée ».

Il est nécessaire que ceux qui se dirigent vers les mosquées soient conscients de la portée de leur déplacement, et du bien que la prière procure, surtout si c’est pour accomplir les prières de Al fajr et Al ‘Ishaa. La persévérance de l’accomplissement de ces deux prières à la mosquée est le signe d’une foi sincère et d’une volonté d’obéir à Allah.

‘Uthmâne Ibn ‘Affân (qu’Allah l’agrée) rapporte avoir entendu le Prophète Mohammad (SWS) dire : « Celui qui accomplit la prière d’Al ‘Icha en collectif – dans la mosquée – est comme celui qui passe la moitié de la nuit en prière, et celui qui fait la prière de As Sobh en collectif – dans la mosquée – est comme celui qui passe la nuit entière en prière »[6].

Il est conseillé de se vêtir correctement, proprement et de se parfumer avant de se rendre à la mosquée.

« Ô fils d’Adam ! Mettez vos plus beaux habits à chaque prière ! Mangez et buvez en évitant tout excès ! Dieu n’aime pas les outranciers »[7].

Combien est belle cette invocation que le musulman est invité à prononcer en se dirigeant vers la mosquée : « Seigneur, place dans mon cœur une lumière, dans mes propos une lumière, dans mon ouïe une lumière, dans mon regard une lumière, et place derrière moi une lumière, devant moi une lumière, au dessus de moi une lumière et au dessous de moi une lumière, et donne-moi une lumière »[8].

Extrait de l’ouvrage « Vivre sa prière » Moustafa MACHHOUR
Edition Gedis


[1] Coran : Sourate At-Tawbah – Le Repentir, v 18
[2] Coran : Sourate An-Nour – La Lumière, v 36
[3] Coran : Sourate Al-Jinn – Les Djinns, v 18
[4] Hadith authentique
[5] Hadith rapporté par Abu Moussa
[6] Hadith rapporté par Muslim
[7] Coran : Sourate Al A’raf – Les Murailles, V 31
[8] Hadith authentique

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom