Arrivé en France il y a trois ans, sans parler le moindre mot français, le jeune syrien Haytham Al-Aswad vient d’obtenir son baccalauréat avec la mention bien.

En 2012, il commence par une classe dite d’intégration “avec des Ukrainiens, des Indiens, des Coréens”. Bien loin de sa ville natale de Deraa, où ont débuté les premières manifestations en février 2011.

Ses talents en maths et physique le font remarquer de ses enseignants du lycée Balzac. Et en 2013, il entre en Première S.

Avec une moyenne de 19/20 en maths et 14 en philo, il venait de recevoir, avant même de passer le bac, son admission dans une prestigieuse classe préparatoire aux grandes écoles scientifiques. Son rêve: devenir chercheur ou “travailler dans l’espace”.

Seul de sa famille avec son jeune frère à parler le français, il est chargé de débrouiller la plupart des problèmes du quotidien: Rendez-vous à la préfecture, abonnement EDF, auxquels s’ajoutent deux heures et demi de trajet quotidien entre son lycée et l’appartement familial en banlieue-sud.

« Hier, j’ai obtenu mes notes de bac, j’ai eu la mention ‘bien’. Je suis déçu de cette mention. […] Je voulais avoir la mention « très bien ». Dans quelques matières, je n’ai pas eu les mêmes notes que j’avais tout au long de l’année »

Qu’Allah le Récompense lui et nos jeunes étudiants. Vous faites la fierté de toute la communauté.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.