1. Caractéristiques de l’orgueil

 « Celui qui a dans son cœur le poids d’un atome d’orgueil n’entrera pas au Paradis. » Un homme objecta : « Mais l’on aime avoir de beaux habits et de belles sandales ?» Il répondit «Dieu est beau, et Il aime la beauté. L’orgueil, c’est de nier la vérité et de mépriser les gens. »

L’orgueilleux se considère au-dessus des autres qu’il méprise, il rejette la vérité, il refuse de la reconnaître. Ainsi, l’orgueilleux s’accorde un rang à lui-même, ensuite il accorde aux autres un rang, et finalement il considère son rang supérieur à celui des autres.

L’orgueilleux (se) ne peut pas :

– aimer pour sa sœur ou son frère ce qu’il ou elle aime pour lui- même

– avoir de l’humilité

– contenir sa colère,

– cesser de mépriser et de calomnier autrui,

– délaisser la jalousie,

– donner des conseils bienveillants et accepter les conseils d’autrui.

Satan, tirant orgueil de sa nature, refusa de se prosterner devant Adam créé de terre.

L’imam Al-Ghazalî nous indique sept causes qui poussent à s’enorgueillir :

  1. Le savoir
  2. La pratique des actes cultuels
  3. Le rang, la lignée
  4. La beauté
  5. La richesse
  6. La force
  7. L’abondance de partisans

Ainsi, les symptômes de cette maladie du cœur se manifestent dans l’ensemble des attitudes de la personne : son regard, ses gestes, sa façon de marcher, ses paroles, l’intonation de sa voix…

Cependant, l’orgueil et l’estime de soi ne sont pas comparables. L’estime de soi est nécessaire pour s’épanouir et pour se construire une personnalité musulmane sereine. Par contre, l’orgueil aboutit au mépris des autres et au refus de la vérité.

  1. Les remèdes de l’orgueil

 Extirper les racines de l’orgueil

Pour cela, il importe d’avoir une réflexion sur soi-même et sur Dieu : que sommes-nous dans cet univers si immense ?

 Repousser les éléments qui incitent à s’enorgueillir

Ces causes sont un don qui vient de Dieu. Il s’agit donc de reconnaître la générosité de Dieu à travers ces éléments. L’imam Al-Ghazalî nous propose de réfléchir au fait que ce qui cause notre propre orgueil n’est qu’un avantage éphémère. Il s’agit donc plutôt de remercier Dieu pour les bienfaits qu’ll nous donne et non de faire preuve de vantardise devant les autres. « Aucun de vous ne sera sauvé par ses œuvres ». On lui demanda : « Même pas toi, Envoyé de Dieu ? » Il répondit : « Même pas moi, sauf si Dieu étend sur moi Sa miséricorde. » (Boukhari et Mouslim)

Étudier la vertu de la modestie et la mettre en pratique

L’imam Al-Ghazalî nous invite à réfléchir sur la notion de modestie.

Je ne dois pas être orgueilleux (se) par rapport à :

– Une personne ignorante (elle désobéit à Dieu sans le savoir)

– Une personne savante (son savoir est supérieur au mien)

– Une personne âgée (elle a obéi bien avant moi)

– Une personne jeune (j’ai désobéi avant elle)

– Une personne non musulmane (je ne sais pas si elle ne mourra pas musulmane et je ne sais pas dans quel état je mourrai).

Au total, je ne dois être orgueilleux (se) devant qui que ce soit, car je ne connais ni son devenir, ni le mien.

Extrait du livre « Vers Dieu » de Kéla LARABI. Vous pouvez vous procurer ce livre à travers notre librairie en ligne ici : http://havredesavoir-shop.fr/education-spirituelle/205-vers-dieu-entre-esperances-et-perseverance-kela-larabi.html

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.