6.9 C
Le Havre
dimanche 17 février 2019

Droit Musulman

L’humanisme de la sharia

L’humanisme et l’universalisme de la législation musulmane se manifeste, entre autres, par le principe de la fraternité humaine. En effet, l’islam a supprimé tous les facteurs de distinction entre les gens qu’ils soient d’ordre nationale, ethnique ou sociale. Son discours s’adresse à tous les gens et non pas à une seule catégorie parmi eux. Il met en évidence les liens qui unissent tous hommes : Ils sont tous les serviteurs du même Dieu qui les a créés ; ils descendent tous du même père et de la même mère.

Le jeûne du jour de ‘Arafa par Cheikh Yusuf al-Qaradawi

Quel est le statut légal du jeûne de 'Arafa ? Quel est le mérite de ce jeûne ? Le jour de 'Arafa est le meilleur jour de l'année. Il correspond...

Le don d’organes en Islam

Celui qui porte atteinte à une vie humaine, c'est comme s'il portait atteinte à toute l'humanité. Et celui qui sauve une vie humaine, c'est comme s'il avait sauvé toute...

L’héritage en Islam : un système équitable et juste

Dans cette vidéo, le professeur Moncef Zenati aborde une question récurrente sur l'héritage : pourquoi la part de l'homme est elle le double de celle de la femme ? Moncef...

Le mariage en Islam : un contrat civil par excellence !

En France (comme dans d’autres pays occidentaux), loin des pays à majorité musulmane et loin de l’époque de la révélation, des dérives certaines ont influencé un contrat civil pour en faire un contrat religieux. Certaines personnes veulent faire le hlal pour vivre en couple selon les préceptes musulmans en oubliant les finalités de ce contrat d’importance capitale.

Les finalités de la Shari’a

Dans cette vidéo cheikh Ahmed Jaballah, nous explique les finalités de la législation islamique (shari'a). Cette conférence fut donnée le Le 12 avril 2014, lors d'un Masterclass consacré à...

Statut de ce que le Prophète (saws) délaisse

Le délaissement d’une chose par le Prophète (saws) n’implique pas systématiquement l’interdiction de cette chose. Certains diront que la question de Khalid ibn al-Walid contredit cette règle, à savoir que le délaissement implique l’interdiction, d’ailleurs, certains avancent cet argument. La réponse est que lorsque Khalid a vu le Prophète (saws) retirer la main du « lézard » grillé (dad) après l’avoir tendue vers celui-ci, le doute de son interdiction a traversé son esprit et c’est pour cette raison qu’il lui a posé la question. Le Prophète (saws) lui a répondu en confirmant la règle et en affirmant son caractère général.

Le réalisme de la sharia

Bien que la « shari’a » respecte les valeurs morales par principe, cela ne l’a pas empêché de prendre en compte le contexte en vigueur en légiférant des lois qui soignent...

RESTEZ CONNECTÉS

160,495FansLike
11,498FollowersFollow
50,486AbonnésS'abonner

A LIRE EGALEMENT...