Fatwas

Ramadan 2014 : sortir de la divergence

Cheikh Ahmed Jaballah dans un sermon du vendredi aborde la question épineuse du moyen le plus approprié pour déterminer le début du mois de ramadan. Dans son prêche, il développe...

Statut juridique du divorce prononcé par un juge non-musulman

Le principe est que le musulman ne doit se référer en matière de juridiction qu’à un juge musulman ou à une instance qui le remplace. En absence d’une instance judiciaire musulmane en dehors des pays musulmans, le musulman qui a conclu son contrat de mariage selon les lois de ce pays se doit d’a- ppliquer la décision de divorce prononcé par le juge non-musulman, car en concluant son mariage selon ces lois non-musulmanes, il a accepté implicitement ses effets et notamment que ce contrat ne peut être dissout que par un juge.

La participation politique : statut et conditions

Après avoir étudié les recherches présentées à ce sujet, le Conseil est parvenu à la décision suivante : Premièrement : l’objectif de la participation politique est la préservation des droits et des...

Le mariage civil contracté à la mairie en occident

Le contrat de mariage légal établi dans n’importe quel pays non-musulman est considéré comme un contrat juridiquement (islamiquement) valide s’il est conclu entre deux époux ne présentant aucun empêchement...

« La participation politique : ses règles et ses dispositions »

Vous pourrez trouver dans cette article la résolution 5/16 du Conseil européen de la Fatwa et de la Recherche sur « La participation politique : ses règles et ses disposi- tions ». Après étude et examen des travaux présentés concernant ce sujet lors de cette session le Conseil conclut ce qui suit : Premièrement : l’objectif de la participation politique est de préserver les droits, les libertés et de défendre les valeurs morales et spirituelles, ainsi que la présence des musulmans dans le pays où ils vivent et leurs droits légitimes...

Fatwa du comité général de la Fatwa du Koweït

Contrairement à ce qui est répandu, le Conseil Européen de la Fatwa n’est pas le seul à avoir autorisé le recours au prêt bancaire avec intérêts en vue de l’acquisition d’un logement en guise de résidence principale. En effet, bien avant (en 1985) le CEFR, le Comité général de la Fatwa du Koweït (al-hay-a al-‘amma lil-fatwa bil-kouweït), dont les savants ne peut être accusés de laxisme, a permis cette transaction usuraire pour les musulmans d’Amérique (qui vivent le même contexte que les musulmans en Europe).

Résider dans un pays non-musulman

On a beaucoup et longtemps parlé de la question de la résidence du musulman en dehors des pays musulmans. Nous avons, par ailleurs, entendu des avis caractérisés par un...

Est-il permis au fornicateur de se marier avec la femme avec...

Si le fornicateur et la fornicatrice se repentent, et veulent sortir de l’illicite vers le licite, et d’une vie polluée vers une vie pure, leur mariage est valide par...

RESTEZ CONNECTÉS

176,452FansLike
12,176FollowersFollow
67,800AbonnésS'abonner

A LIRE EGALEMENT...