529 Frères musulmans condamnés à mort en Égypte! Non vous ne rêvez pas!

La justice égyptienne se moque du monde entier ouvertement. En quelques mois elle a libéré le dictateur Mubarak, elle a enfermé un président élu démocratiquement, a torturé des jeunes étudiants et a classé comme organisation terroriste le mouvement des Frères Musulmans, qui a 85 ans d’existence.

85 ans d’éducation mais surtout de travail caritatif sur le terrain auprès du peuple égyptien. 85 ans de combat pour plus de liberté. 85 ans de lutte pour la dignité des peuples musulmans. 85 ans de prédication pour redonner à l’islam la place qu’il mérite dans la société. 85 ans de littérature qui constitue aujourd’hui un héritage gigantesque en sciences islamiques.

Devant le silence ahurissant des médias et de la communauté internationale, on ne peut être qu’indignés et révoltés par ce type de décision judiciaire qui nous rappelle les heures les plus sombres de la dictature. Après avoir assassiné des milliers de manifestants, on va tuer des hommes qui n’ont fait que proclamer la parole de Dieu. S’ils avaient été ukrainiens, tous les pseudos défenseurs des droits de l’homme seraient montés au créneau, mais il s’agit d’arabes alors le monde reste silencieux. De nos jours, force est de constater qu’on peut massacrer librement des musulmans en toute impunité : Palestine, Birmanie, Syrie, Centre Afrique…

“Il est, parmi les croyants, des hommes qui ont été sincères dans leur engagement envers Allah. Certains d’entre eux ont atteint leur fin, et d’autres attendent encore; et ils n’ont varié aucunement (dans leur engagement)” (Sourate 33, verset 23)

À ceux qui oppriment des populations entières, aux hommes qui condamnent à mort d’autres hommes, aux criminels qui s’accaparent toutes les richesses d’un pays, aux dictateurs qui s’attachent passionnément au pouvoir, qu’ils méditent la parole de cheikh Ibn Taymiya, que Dieu lui fasse Miséricorde: “Que peuvent faire mes ennemis contre moi? Mon paradis se trouve dans mon cœur! Si je suis assassiné, ma mort sera un martyre! Si je suis enfermé, mon emprisonnement sera une retraite! Et si on me libère, ma sortie sera une promenade!”

Le mouvement des Frères Musulmans est porté par des centaines de milliers d’hommes sur toute la planète. Les 529 égyptiens ne sont pas condamnés  à mort, la mort est une issue favorable pour eux. Hassan Al Banna, Sayid Qotb, Cheikh Yacine… autant de figures emblématiques du mouvement, assassinés lâchement, mais dont les œuvres existent encore aujourd’hui.

Seigneur Dieu Couvre les de Ta Miséricorde et Accueille les dans Ton Paradis. Ta Promesse est Vérité. Seigneur Dieu Accorde leurs le martyre ici bas et le Firdaws dans l’au delà.

Lounès A.

3 Commentaires

  1. […] tribunal de Minya avait déjà condamné à mort en mars 529 autres partisans de M. Morsi, dans un procès expéditif qui s’était déroulé en une seule journée d’audience. […]

  2. Comme en Algérie lors du coup d’état de la junte ,c’est l’occident qui est derrière le retour de la dictature en Egypte.Les dictateurs chez nous ,c’est rien .Par contre l’occident avec toute sa machine de guerre derrière et ses moyens financiers avec ,c’est un tout autre calibre.L’occident ne veut pas du retour de la pratique de l’islam chez nous parce que ce serait le retour à une civilisation qui a déjà fait ses preuves.
    Le problème chez les musulmans ,ce sont les traitres qui vendent le pays à bas prix.Qu’Allah les guide ou les anéantisse.

  3. As-salamou ‘alaykoum;

    Félicitations tout d’abord à l’auteur de cet article.
    Mais je ne pense pas que le silence complice des occidentaux soit du au fait qu’il s’agit uniquement d’arabes. Si s’était Morsi qui aurait condamné à mort 529 arabes laïcs ou gauchistes, la réaction ne serait pas du tout la même. C’est les Frères Musulmans qui dérangent, et à travers eux l’islam tout court. On veut pas de peuples musulmans qui se revendiquent de l’islam, on veut des peuples totalement asservis aux intérêts occidentaux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.