La LFFM est stupéfaite et très affectée de constater une nouvelle agression d’une femme musulmane en France, survenue le Vendredi 12 Juillet 2013, à Reims. Cette jeune femme de 18 ans a été attaquée à coups de poings et de lame de cutter. L’agresseur se serait défoulé sur sa victime et lui aurait lancé “Et bon ramadan !” avant de s’enfuir. La victime a imploré de l’aide devant les passants, qui sont restés indifférents ; un badaud n’ayant pas daigné répondre à ses appels alors qu’il était assis sur un banc non loin d’elle. C’est seulement un quart d’heure après l’attaque que quelqu’un est enfin venu au secours de la jeune femme.

En effet, aujourd’hui, chaque femme musulmane, dans n’importe quelle ville en France, est potentiellement en danger.

La LFFM condamne avec fermeté cet acte barbare d’une extrême violence, qui a causé des blessures à cette jeune femme et qui aurait pu lui coûter la vie. La LFFM dénonce, de surcroît, le caractère islamophobe et raciste de cette attaque.

La Déclaration Universelle des Droits de l’Homme affirme, à propos de l’égalité devant la loi, dans l’article 6, que “Tous sont égaux devant la loi et ont droit sans distinction à une égale protection de la loi. Tous ont droit à une protection égale contre toute discrimination qui violerait la présente Déclaration et contre toute provocation à une telle discrimination”.

Forts de cet article de loi, nous en demandons solennellement l’application, et nous exigeons une prise de conscience nationale de la part de nos concitoyens français.

Une fois de plus, une femme a été victime d’un acte délinquant grave, sous prétexte que sa confession religieuse soit la religion musulmane. Les citoyennes et les citoyens français doivent être défendus et protégés quelle que soit leur appartenance politique, sociale et religieuse. Et cette haine montante envers les musulmans doit être un sujet d’inquiétude pour la société toute entière.

La LFFM rappelle la richesse provenant des différences et de la diversité, et sa compatibilité avec un meilleur vivre-ensemble. La LFFM insiste sur la nécessité de condamner ces actes de violence récurrents envers les femmes musulmanes, de l’insulte à l’acte criminel, qui deviennent, hélas, des actes banals, en France.

La LFFM lance un appel aux autorités publiques, aux médias ainsi qu’à la société civile pour se joindre à son indignation et à la lutte contre toutes les injustices et discriminations.

La LFFM invite les pouvoirs publics à réagir et mettre en place des actions de prévention et de lutte contre l’islamophobie. Si, comme le dit le proverbe “qui ne dit mot consent”, alors la LFFM vous invite à ne pas consentir à ces actes racistes et à vous indigner.

 

La Courneuve, le 15 Juillet 2013
La Ligue Française de la Femme Musulmane

2 Commentaires

  1. salamalikum
    serait il possible de vérifier et savoir si cette histoire est bien vraie ?? je n’arrive toujours pas a y croire, mon mari encore moins. Peut etre parce que notre ville n’est pas raciste heureusement, les gens y sont ouverts. Mille merci de me répondre. J’ajoute qu’on a plus que ras le bol de ce pays nous aussi on prepare la fuite, seule issue a notre sens.

  2. Salama,

    C’est de plus en plus grave ce qui ce passe. Un simple Tweet contre les Juifs et c’est la terre entière qui est en émois. Une musulmane agrsssée au cutter + des coups de poings et rien du tout ni à la télé ni dans les radios. Je pense simplement que l’on est fasse à un dilemme et à une soit disante charte des droits de l’homme à 2 vitesses. Un musulman ne vaut rien à leur yeux par contre un sioniste qui tue des musulmants c’est pas grave c’est de la légitimité. ça ne durera pas c’est sur, car Allah en fait son affaire.

    Ma salama

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.