Le président français sera en Egypte, aujourd’hui et demain, pour une visite officielle. « Nous voulons faire de cette visite un atout pour nos entreprises. Nous espérons également que des contrats puissent être signés, même si rien n’est encore sûr », assure une source diplomatique.

En tant que citoyens français, nous condamnons cette obsession commerciale et les contrats d’armements signés entre les deux pays. Nous les condamnons car l’Egypte a sombré dans le terrorisme depuis le coup d’Etat du 3 juillet 2013, commis par le maréchal Sissi. Le vrai président de la nation égyptienne se nomme Mohamed Morsi, il a été élu démocratiquement par le peuple égyptien, mais croupit actuellement en prison.

Pourquoi un tel silence face au coup d’Etat ? Face aux exécutions perpétrées par le régime militaire ? Face aux condamnations à mort dans des procès de masse expédiés en quelques minutes ? Face aux viols de jeune étudiantes ? Face aux milliers d’incarcérations injustes ?

Ce silence complaisant du président et de son premier ministre, qui s’était également rendu au Caire au mois d’octobre 2015, prouve que les droits de l’Homme ne sont pas au cœur de nos préoccupations. Mr Valls clame partout que la France est en guerre contre le terrorisme, alors que nous signons des ventes d’armes aux régimes terroristes.

Ces derniers jours, des milliers de jeunes ont repris le chemin de la rue, multipliant les prières collectives dans la rue, exigeant la fin du régime militaire. Certains parlent d’un retour de la Révolution.

Quant à la France, elle a choisi son camp, l’Histoire ne l’oubliera pas.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.