La Foi

La croyance au paradis : une motivation pour faire le bien

Pinterest LinkedIn Tumblr

Cette vidéo fait suite à une longue et importante série, consacrée à l’apaisement du cœur.

Cheikh Othmane nous a précédemment parlé de l’existence de Dieu l’Unique, de la prophétie, des messages, des Livres ainsi que de la résurrection (la vie après la mort).

Ici, il nous parle de la croyance au paradis et à l’enfer.

Le Prophète Mohammed (PSL) disait : « je témoigne que le paradis est vérité , et que l’enfer est vérité (Al Boukhari et Muslim) »

Croire au paradis et à l’enfer n’est pas une simple croyance en des symboles ou en des métaphores. Quand on parle de ces lieux, il s’agit d’une réalité, parce qu’un jour, nous goûterons aux délices du paradis ou aux supplices de l’enfer. Ce ne sont pas des images qu’Allah utilise dans le coran.
Ce n’est ni une menace veine, ni une promesse utopique, il s’agit bel et bien de lieux qui existent et que nous connaitrons. Ce sont des promesses divines.

En quoi la croyance au paradis peut nous-être bénéfique en tant que croyant ?

Comment la croyance au paradis peut-elle impacter notre foi, par rapport aux non croyants ?

Comment pouvons-nous nous distinguer dans le bien en pensant au Paradis et à cette promesse divine ?

Dans la sourate 83, aux versets 22 à 26, Dieu nous invite à se concurrencer dans le bien pour gagner le paradis : « les hommes vertueux baigneront dans le bonheur, étendus sur des divans, promenant leurs regard en tous sens et manifestant sur leurs visages l’éclat de la félicitée, du bonheur, leurs boissons est liqueur rare et cachetée qui laisse un arrière gout de musc et c’est pour cela que les gens motivés devraient se faire concurrence ».

L’être humain a été créé avec une fitra (nature humaine). La distinction du mal et du bien est donc naturel chez lui.
Celle-ci reste néanmoins limité pour multiplier le bien et nous freiner devant le mal que nous faisons.

Le non-croyant se suffit de la conscience morale et de l’éducation pour faire du bien. Alors que le croyant est motivé par sa foi et son amour pour Dieu, ainsi que l’attente de la récompense du paradis.

En tant que croyants musulmans, nous sommes censés faire plus de bien que les autres populations.

Cheikh Othman cite dans cette vidéo, des exemples de motivation qui nous incitent au bien. Pour l’aumône ce sont les valeurs de charité et de générosité, pour le jeune c’est la foi, l’amour du paradis ainsi que la récompense du jeûne (qu’Allah n’a d’ailleurs pas révélé, tellement elle est immense).

On parle également ici, de la croyance au paradis comme une guérison aux addictions (tabac, alcool, drogues, jeux de hasard et toutes formes d’addiction). Le Coran, à travers la promesse du paradis a permis aux compagnons convertis à l’Islam, de délaisser l’alcool, ainsi qu’à ceux qui étaient addicts aux jeux à délaisser leurs dépendances.

Ces musulmans ont tout délaissé car ils croyaient fermement au paradis.

Write A Comment