La famille de l’ancien président Mohamed Morsi a annoncé lundi son intention de porter plainte contre l’armée égyptienne, qu’elle accuse d’avoir enlevé le chef de l’Etat déchu.

L’armée affirme que Mohamed Morsi, qui n’a pas été vu en public depuis sa destitution le 3 juillet, est détenu dans un lieu tenu secret afin de protéger sa propre sécurité.

“Il n’y a aucune base juridique ou constitutionnelle (…) permettant de détenir pour sa propre sécurité un individu qui n’est accusé d’aucun crime”, a déclaré au cours d’une conférence Oussama Morsi, fils de l’ancien chef de l’Etat.

Oussama Morsi, dont la famille effectuait sa première apparition depuis le 3 juillet, a annoncé que des plaintes allaient être déposées “en Egypte et au niveau international”, contre Abdel Fattah al Sissi, commandant en chef de l’armée et ministre de la Défense.

Le fils de l’ancien président a précisé que sa famille n’avait eu aucun contact avec Mohamed Morsi depuis sa destitution et ignorait son état de santé.

Gamal Abdel Salem, un docteur présent lors de la conférence de presse, a précisé que Mohamed Morsi souffrait de diabète et qu’un syndicat de médecins avait demandé à pouvoir l’examiner.

Les Frères musulmans, dont est issu Mohamed Morsi, accusent l’armée d’avoir commis un coup d’Etat, et jugent illégitime le gouvernement de transition formé par Hazem el Beblaoui, et dans lequel Abdel Fattah al Sissi a été nommé vice-Premier ministre.

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.