Ibrahim Halawa est ce jeune irlandais de 18 ans, d’origine égyptienne, qui croupit actuellement dans les geôles égyptiennes depuis plus de deux ans (voir article #FreeIbrahimHalawa) . Déjà condamné à la peine de mort, Ibrahim Halawa vient d’être transféré dans la prison de Wadi Al-Natroun. Lors de son 5 ème procès, il a réussit à transmettre une lettre que Havre De Savoir a décidé de traduire.

11032633_10152823105717568_2578982885705750941_n
Photo de la lettre écrite par Ibrahim Halawa

 

“Eh bien bonjour tout le monde !  Oui, c’est moi. J’ai réussi à glisser une autre lettre sans me faire prendre (wow), j’aimerais vraiment remercier tout le monde aujourd’hui pour tous les efforts qui ont été mis en place pour m’aider ! Donc merci à vous tous d’être venus aujourd’hui . Quant à tous ceux qui ne sont pas venus ou qui n’ont pas pu venir, je vous aurais bien remercié, mais vous avez intérêt à avoir une bonne excuse pour ne pas être là aujourd’hui et je vous retrouverai !

Plus sérieusement, ce que je voulais dire, c’est que le soutien de chacun d’entre vous m’enrichit et est un bienfait pour moi et mon esprit. Cela joue également sur les geoliers car lorsqu’ils voient le soutien que je reçois et lisent toutes les lettres de soutien , ils savent que j’ai des épaules solides et qu’ils ne peuvent pas m’atteindre. Votre pression met également la pression sur le gouvernement irlandais afin qu’il influence  le gouvernement égyptien.

Mon crime a été de me battre pour un avenir meilleur, pas pour moi, mais pour beaucoup de gens qui n’ont jamais connu la démocratie dans leur vie. Il se trouve que j’étais en Egypte à ce moment là et si cela avait dû se passer dans un autre pays, j’aurais fait la même chose. Que cela soit pour les musulmans, chrétiens, catholiques, juifs, bouddhistes, hindous ou pour toute autre croyance, j’aurais lutté pour la même cause parce que cela relève tout simplement des droits de l’homme.

Avec le système judiciaire actuel en Égypte, je vais certainement encourir la peine de mort. Mais votre soutien fait la différence et me rend le sourire chaque fois que je reçois une lettre ou du soutien par toute autre forme. Mais si je suis condamné à mort, je voudrais dire à tous ceux qui m’ont soutenu que je vais mourir avec le sourire parce que je vous ai transmis tous mes messages et que vous y avez répondu par votre soutien. Je sais que je n’ai peut-être pas changé grand chose mais je sais que j’y ai laissé mon empreinte digitale et que je vais mourir en ayant essayé !”

“Ils peuvent emprisonner mon corps mais jamais mon âme”

Ibrahim Halawa
Prison de Torah

Qu’Allah Accompane Ibrahim dans cette épreuve et qu’il Accorde la patience à sa famille. La victoire est proche inchaAllah.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.