Accueil Actualités Burkini : la France se trompe de combat

Burkini : la France se trompe de combat [Vu de l’étranger]

2856

Au lendemain de l’annonce de l’interdiction par trois maires français du burkini sur les plages de leurs communes, la presse étrangère réagit vivement à la polémique. Pour de nombreux commentateurs, la France se trompe de cible.

“L’interdiction du burkini n’est pas le résultat d’un consensus forgé par un débat éclairé. Elle est le produit d’une islamophobie nourrie par les attentats terroristes et d’une politique de stigmatisation soutenue par [des] maires aux idées courtes.”

Alors que le débat sur l’opportunité d’interdire le burkini émerge aussi en Flandre, le quotidien néerlandophone de centre droit De Standaard lit dans la réaction des édiles un aveu d’échec. “Au nom de la liberté et des valeurs occidentales, on dicte à des gens ce qu’ils doivent porter sur la plage.” Ce que montre cette polémique, qui“voit une menace partout”, c’est “un fébrile manque de confiance en soi”.

En Espagne, où le port du Burkini est autorisé, la presse s’intéresse aussi de près au sujet. Pour le quotidien conservateur ABC aussi, les maires français se sont trompés d’arguments. Ce n’est pas une question de laïcité, ni d’hygiène ou d’ordre public. Cela a à voir avec les questions d’égalité hommes-femmes. “L’utilisation du burkini dans les pays libres menace la liberté des femmes. Les musulmanes de familles fondamentalistes n’ont pas la liberté de choisir. Le burkini leur est imposé. Et elles sont face à l’inégalité d’être obligées de cacher leur corps alors que les hommes peuvent le montrer”, écrit l’éditorialiste.

Une longue tradition du contrôle

De fait, comme le souligne encore l’éditorialiste du Washington Post Kathleen Parker, la polémique française autour du burkini s’inscrit dans “une longue tradition du contrôle des vêtements de plage des femmes par les hommes”. Pour elle, “le burkini est devenu le drapeau des confédérés de la France”.

“Comme le drapeau des confédérés, le burkini signifie des choses différentes pour les gens, mais il est devenu un symbole puissant de l’affrontement culturel entre patriotes français et immigrés musulmans au point de devenir un élément déclencheur pour tous ceux qui veulent monter sur les barricades.”

Première publication ici

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.