En ayant continuellement à l’esprit le Jour de la Résurrection, le croyant se prémunit contre l’insouciance, car il se rappelle que chacun de ses actes et chacune de ses paroles sont inscrits dans son livre de comptes.

Ce jour là, chacun sera préoccupé par son propre sort.

{فَإِذَا جَآءَتِ ٱلصَّآخَّةُ, يَوْمَ يَفِرُّ ٱلْمَرْءُ مِنْ أَخِيهِ, وَأُمِّهِۦ وَأَبِيهِ, وَصَٰحِبَتِهِۦ وَبَنِيهِ, لِكُلِّ ٱمْرِئٍۢ مِّنْهُمْ يَوْمَئِذٍۢ شَأْنٌۭ يُغْنِيهِ}

{ Puis quand viendra le Fracas, le jour où l’homme s’enfuira de son frère, de sa mère, de son père, de sa compagne et des ses enfants, car chacun d’eux, ce jour-là, aura son propre cas pour l’occuper.} Sourate 80 verset 33-37

Cependant, notre noble Prophète (saws) nous dit que certaines catégories de personnes auront un jugement qui leur sera facilité. Qui sont-ils ?

Après nous avoir rapidement parlé des signes de la fin des temps, cheikh Mohamed Minta nous détaille avec précision, les événements qui auront lieu à partir du moment où l’ange soufflera dans la trompe jusqu’à l’arrivée dans la demeure finale.

Pour conclure, il nous décrit le Paradis et ses délices ainsi que la plus belle des récompenses…

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.