turquie qaradawi

Yusuf Al-Qaradawi a vivement dénoncé, lundi 8 décembre, son placement dans la liste rouge d’Interpol à la demande des autorités égyptiennes.Le président de l’Union internationale des savants musulmans, a indiqué n’avoir « jamais tué personne ni incité au meurtre », balayant les accusations qui fondent le mandat d’arrêt égyptien. 

« Ceux qui ont tué des milliers d’innocents… sont bien connus (mais) ils sont reçus dans les capitales occidentales, la Russie et les Nations Unies comme s’ils étaient présidents sans égard pour la justice ou le droit », a-t-il signifié, en faisant allusion à Abdel Fattah al-Sissi.

Le président turc Recep Erdogan a lui aussi critiqué l’Egypte, à la source de la notice rouge d’Interpol. « Regardez, une personne qui est arrivé au pouvoir par un coup d’Etat donne des instructions à Interpol », a déclaré le chef d’Etat lors d’un conseil religieux à Ankara. 

Erdogan, grand soutien aux Frères musulmans, avait dénoncé dès les premières heures du renversement de Mohamed Morsi, en juillet 2013, la prise du pouvoir par les militaires. « La science ne peut être à la disposition de la politique. La politique est au service de la science », a-t-il ajouté lundi. « Tous ces développements montrent que le monde ne va pas pour le mieux. »

Première parution : Saphirnews.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.