La divergence est une richesse en Islam, tant que les avis qui divergent restent dans l’orthodoxie sunnite. Pourtant nombreux sont ceux qui incluent ou excluent leurs frères de leur conception d’ahl Sunna wa jama’a, dès lors que ces derniers suivent des avis qui divergent des leurs. Exclusion de l’autre et volonté de diviser sont autant d’élément qui font tomber certains musulmans dans la radicalité.

Ces mêmes musulmans ont tendance à prétendre détenir le monopole de la bien guidance, et à définir de nombreuses pratiques profanes “d’innovations” (Bid’a). Or, la plus grande innovation, qui n’est pas conforme aux pratiques des salafs (les trois premières générations de l’Islam) serait justement d’exclure la divergence et d’imposer son avis.

Cette vidéo a été tournée au cours du séminaire organisé par Havre de Savoir sur le sujet “Les voies su Sunnisme”.

Cheikh Moncef Zenati est un spécialiste reconnu de la Sunna et de la Sîra (biographie) du Prophète (saws). Après avoir obtenu avec brio une maîtrise en sciences islamiques, il se tourne vers l’enseignement et la transmission des sciences de la religion.

Il est notamment intervenu à plusieurs reprises dans l’émission “fatawas” de la chaîne Iqraa afin de répondre en direct à des questions juridiques. Il est actuellement professeur de sciences islamiques à l’Institut Européen de Sciences Humaines (IESH) de Château-Chinon.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.