Hanan Al-Hroub a été désignée comme « la meilleure enseignante du monde » par la fondation britannique Varkey, qui veut, avec ce prix, « reconnaître la remarquable contribution d’un instituteur exceptionnel ». La récompense, et le chèque d’un million de dollars, saluent le travail de cette Palestinienne, spécialisée dans l’éducation et l’accompagnement des élèves traumatisés par la violence.

Le pape François en personne a  annoncé la bonne nouvelle via une vidéo conférence : « J’aimerais féliciter l’institutrice Hanan Al-Hroub d’avoir gagné ce prestigieux prix, qui récompense l’importance qu’elle a donnée à l’aspect ludique dans l’éducation des enfants. Un enfant a le droit de jouer. Apprendre à jouer fait partie de l’éducation d’un enfant car il apprend à être sociable à travers les jeux, tout en apprenant les joies de la vie. »

Hanan Al-Hroub a grandi dans un camp de réfugiés à Bethléem. Sur le site du Global Teacher Prize, l’enseignante nous dit de son approche pédagogique qu’elle « privilégie le développement de la confiance, du respect, de l’honnêteté et de l’affection avec ses étudiants, et souligne l’importance de savoir lire et écrire. Elle encourage les étudiants à travailler ensemble, se soucie particulièrement des besoins individuels de chacun et récompense les comportements positifs. Son approche a contribué à réduire les comportements violents dans des écoles où cela était devenu commun. Elle a inspiré ses collègues à revoir leurs méthodes d’enseignement, la façon qu’ils ont de gérer leurs classes et les sanctions qu’ils utilisent. »

Après avoir reçu son prix, elle a déclaré : « J’accepte cette récompense au nom de tous les instituteurs et institutrices en général, et des Palestiniens en particulier. Je suis fière d’être une institutrice palestinienne et d’être ici ce soir. Tous les jours, le rôle du professeur est renforcé et son importance est confirmée alors que le monde entier se demande quel futur nous voulons pour nos enfants. »

Nous souhaitons tous un futur meilleur pour nos enfants, et ceci passera inéluctablement par l’éducation, car comme Malcolm X le disait : « L’éducation est un passeport pour l’avenir, car demain appartient à ceux qui s’y sont préparés aujourd’hui. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.