palestine-onu-monde

Depuis tout petit j’ai toujours eu cet attachement à la Palestine. Peut-être car mon père m’en parlait depuis mon plus jeune âge. Alors que les copains de mon âge passaient leur temps à jouer au football, mon père lui m’enseignait la vie des grands résistants. De Malcolm X à Nelson Mandela, en passant par Che Guevara, j’ai l’impression d’avoir grandit avec tous ces héros de l’Histoire. Mon oncle Ahmed (Allah y rahmou) faisait parti de ces grands frères qui ne parlaient que de politique. Lui aussi me racontait comment Israël avait colonisé la Palestine, devant le silence du monde entier et surtout des dirigeants arabes.

Mon attachement à la Palestine a toujours été là au plus profond de moi. Et puis un jour de Ramadan à 18 ans, mon meilleur ami m’a parlé d’un projet auquel il participait depuis quelques mois. Selon lui, c’était le seul moyen de lutter efficacement pour soutenir la Palestine.

Il m’a posé deux questions qui ont naturellement éveillé ma curiosité “Veux-tu gagner  le Paradis ? Souhaites-tu  être à côté du Prophète saws dans l’autre monde ?
Je réfléchis et mon silence fait office de confirmation. Mon ami me regarde et enchaîne “Ça te coûtera 50 euros par mois !
Ma première réaction fut de me moquer de lui, croyant encore à l’une de ses nombreuses blagues. Puis, son regard sérieux m’a convaincu immédiatement.

Tu as la chance d’avoir un père et une mère. Ce n’est pas le cas de tout le monde. Tu sais qu’en Palestine il y a des milliers d’orphelins qui ont grandit dans la guerre. Il faut que des volontaires pour parrainer les orphelins en Palestine.

Je jure par Dieu que j’étais en difficulté financière. Je n’avais que ma bourse d’étudiant et malheureusement elle n’était pas élevée. Je devais vivre à l’époque avec moins de 200 euros par mois.

Mais je ne pourrais jamais l’expliquer. Allah m’a accordé une Baraka depuis ce jour. J’ai parrainé un petit frère palestinien, et quelques semaines plus tard je trouvais un job d’étudiant dans une pizzeria.

SoubhanAllah je n’ai jamais connut de vraies difficulté financières depuis, et même dans les pires moment je me suis toujours accroché à ce parrainage. Il m’est arrivé parfois de devoir emprunter  de l’argent, mais grâce à Dieu, je me suis toujours acquitté de mon virement mensuel.

Je suis convaincu que Dieu m’a récompensé de ce parrainage ici bas sur Terre, et j’espère qu’il me récompensera dans l’au delà à travers cette action.

Pourquoi vous raconter tout ça ? Que Dieu me Préserve de l’ostentation, mais je remarque que notre émotivité face aux massacres que subissent actuellement les palestiniens ne s’inscrit pas dans une démarche à long terme. S’indigner et manifester pour la cause palestinienne c’est bien et il faut continuer à le faire, mais plus que jamais, nous devons agir efficacement et durablement.

Chacun d’entre nous est capable de parrainer un orphelin. S’il faut faire une concession, faites là, mais nous ne pouvons pas nous contenter de condamner sans action.

Le Prophète saws dit dans un hadith authentique : « Moi et celui qui prend en charge un orphelin seront comme ceci au Paradis » ; et il joignit l’index et le majeur.

Je ne vais pas vous mentir, j’ai déjà songé dans les moments difficiles à arrêter mon parrainage, mais je me suis toujours accroché à ce hadith en espérant que je serais épargné de l’enfer grâce à ce parrainage.

À mon tour je te demande à toi qui est en train de lire : “Veux-tu gagner  le Paradis ? Souhaites-tu  être à côté du Prophète saws dans l’autre monde ?”

Pour parrainer un orphelin palestinien cliquez : http://www.cbsp.fr

Younous

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.