banniere collecte
Accueil Actualités Les signes de l’amour De Dieu

Les signes de l’amour De Dieu

34633

Les signes de l’amour De Dieu

Nous avons parlé la semaine dernière d’une station parmi les stations d’épuration spirituelle ; d’un niveau parmi les plus hauts niveaux de la foi, à savoir, l’amour de Dieu.

Nous avons évoqué les raisons qui poussent instinctivement à aimer de Dieu, à savoir que l’homme par nature aime sa propre personne, ce qui devrait impliquer l’amour de Celui qui est la cause de son existence. L’homme aime la bienfaisance, or, tous les bienfaits qui le comblent proviennent de Dieu. L’homme aime la beauté et la perfection, or, Dieu est la source de la beauté et de la perfection.

Nous avons dit aussi que l’amour de Dieu ne peut se réaliser que par la connaissance. En effet, quiconque connaît Son Seigneur comme il se doit ne peut que l’aimer, et quiconque l’aime ne peut que lui obéir et l’adorer.

Sachez, par ailleurs, que le plus heureux le jour de la résurrection est celui qui sera le plus ardent dans l’amour de Dieu. Mais que Signifie cet amour ? Quels en sont les signes ?

Certains prétendent aimer Dieu, mais la prétention est chose facile, en revanche, la concrétisation du sens est beaucoup plus compliqué.

L’amour n’est pas une simple parole que l’on prononce. L’amour est un sentiment qui envahit le cœur et dont ses effets se manifestent par la suite à travers les actions de l’être ; ses dires, ses faits, ses renoncements. Cet amour se manifeste à travers sa relation à Son Seigneur, à travers sa relation avec les créatures de Dieu.

1-     Le premier signe de l’amour est le désir de rencontrer du bien-aimé. En effet, lorsque le cœur éprouve de l’amour pour un bien-aimé, il éprouve instinctivement le désir de le rencontrer. Ainsi, quiconque aime Dieu comme il se doit, doit éprouver le désir de Le rencontrer, doit aimer la mort et non pas la fuir. Le Prophète (saws) dit : « Quiconque aime la rencontre de Dieu, Dieu aimera sa rencontre ». Ath-Thawri et Bichr al-Hafi disaient : Seule une personne qui doute déteste la mort, car celui qui aime, en toute circonstance, ne déteste jamais la rencontre de son bien-aimé ».

Nous pouvons ici nous poser la question suivante : Celui qui n’aime pas la mort, peut-on, l’imaginer aimer Dieu ?

Il faut savoir tout d’abord que la mort est détestée pour deux raisons :

La première pour l’attachement à ce bas-monde et la crainte de se séparer de sa famille et de ses biens. Détester la mort pour cette raison contredit la plénitude de l’amour de Dieu, mais il n’est pas impossible d’éprouver,  en dépit de l’amour éprouvé pour la famille et les biens, un amour pour Dieu aussi faible qu’il soit.

La deuxième raison : Le serviteur est imprégné par la dimension de l’amour de Dieu, il ne déteste pas la mort, mais n’aime pas la voir arrivé prématurément avant de s’y être préparé, avant d’être prêt à rencontrer Dieu. Ceci n’implique nullement une faiblesse d’amour, à l’instar, d’un être informé de l’arrivée de son bien-aimé, mais souhaiterait retarder son arrivée pour se préparer et préparer sa rencontre.

2-     Le deuxième signe de l’amour de Dieu consiste à suivre la voie tracée par Dieu. Quiconque prétend aimer vraiment Dieu se doit de se conformer aux prescriptions divines, sinon, il s’agit là d’une simple prétention vide de sens. C’est dans ce sens que Dieu dit : « Dis : « Si vous aimez vraiment Allah, suivez-moi alors, et Allah vous aimera » » (Coran 3 :31). Aussi, le signe de l’amour de Dieu consiste à se tenir à la voie de Dieu et à laquelle Son Messager (saws) appela. Ibn al-Moubarak dit :

Tu désobéis à Dieu alors que tu prétends l’aimer

Il s’agit là, dans le domaine de l’action, d’une innovation

Si ton amour était sincère, tu Lui aurais obéi

Car celui qui aime est obéissant à son bien-aimé

Une question légitime s’impose : La désobéissance contredit-elle les fondements de l’amour ?

La réponse est que la désobéissance ne remet pas en question la plénitude de l’amour ni ses fondements. En effet, combien de personnes aimant leur propre personne, s’attachant à leur santé, consomment, en connaissance de cause, ce qui pourrait leur nuire. Ceci ne prouve pas pour autant la personne ne s’aime plus ! En revanche, la connaissance de Dieu peut faiblir, les passions peuvent dominer, l’être devient alors dans l’incapacité de répondre aux exigences de l’amour. Pour preuve, on amena un jour Nou’ayman au Prophète (saws) qui le sanctionna pour avoir consommé de l’alcool. Un homme le maudit et dit : « Combien de fois t’a-t-on amené (pour te sanctionner)!! » Le Prophète (saws) dit alors : « Ne le maudis pas car il aime Dieu et Son Messager »

3-     Le troisième signe de l’amour de Dieu consiste à ce que le musulman aime ceux que Dieu aime, et fasse preuve de loyauté à leur égard. Aussi, quiconque aime vraiment Dieu doit aimer Ses prophètes, Ses bien-aimés, doit aimer les savants et les étudiants de la religion pour l’héritage du Prophète (saws) qu’ils portent en eux.

Sofiane ath-Thawri dit : « Quiconque aime ceux que Dieu aime, ne fait qu’aimer Dieu. Et quiconque fait preuve de générosité à l’égard de quiconque envers qui Dieu a fait preuve de générosité, ne fait que faire preuve de générosité à l’égard de Dieu »

Et c’est dans ce sens que les musulmans aiment le Prophète (saws), comme le Prophète (saws) nous dit : « Aimez Dieu pour les bienfaits dont Il vous comble, et aimez-moi pour l’amour que Dieu me porte » (at-Trmidhi)

4-     Le quatrième signe de l’amour de Dieu se manifeste dans son invocation et évocation avec abondance « dhikr ». En effet, quiconque aime quelque chose l’évoque nécessairement souvent et évoque tout ce qui s’y rattache. Ainsi, le signe de l’amour de Dieu réside dans l’amour de Son évocation, dans l’amour du Coran qui est Sa parole. Ibn Mas’oud (rad) dit : « Personne ne doit interroger personne, si ce n’est le Coran, sur soi-même. Ainsi, s’il aime le Coran, il aime, par conséquent, Dieu. S’il n’aime pas le Coran, il n’aime pas Dieu ».

5-     Le cinquième signe de l’amour de Dieu consiste à accorder la primauté à ce que Dieu aime sur ce pourquoi mon égo « nafs »  se passionne. En vérité, l’amour de Dieu et de Son Messager (saws) est la référence qui permet au croyant d’évaluer la réalité de sa foi. C’est-à-dire, si deux choix se présentent à lui : le premier est aimé de Dieu et de Son Messager (saws), mais son égo n’en tire aucun bénéfice. Le deuxième est désiré par son égo, mais lui fait manqué ce que Dieu et Son Messager (saws) aiment ou du moins, ou le diminue. Si ce croyant accorde la primauté à ce que son égo aime sur ce que Dieu aime, alors il fait preuve d’injustice envers lui-même, et de négligence envers ses devoirs.

Lorsque les musulmans eurent l’ordre d’émigrer à Médine, certains s’y refusèrent et dirent : Si nous partons nos biens seront perdus, nos commerces connaîtront la faillite, nos demeures tomberont en ruine et nos liens de parenté seront rompus. Dieu révéla alors ce verset : « Dis : « Si vos pères, vos enfants, vos frères, vos épouses, vos clans, les biens que vous gagnez, le commerce dont vous craignez le déclin et les demeures qui vous sont agréables, vous sont plus chers qu’Allah, que Son Messager et que la lutte dans le sentier d’Allah, alors attendez qu’Allah fasse venir son ordre (l’accomplissement de Sa sanction), et Allah ne guide pas les gens pervers » » (Coran 9 :24). En délaissant leurs biens à la Mecque pour émigrer vers Dieu et Son Messager (saws), les compagnons ont manifesté la sincérité de leur amour envers Dieu. « Aux émigrés besogneux qui ont été expulsés de leurs demeures et de leurs biens, tandis qu’ils recherchaient une grâce et un agrément d’Allah, et qu’ils soutenaient Allah et Son Messager. Ceux-là sont les véridiques. » (Coran 59 : 8)

Sermon du vendredi – Moncef Zenati

(Série sur la purification de l’âme – 24ème partie)

3 Commentaires

  1. aimer DIEU est une richesse dont le createur nous comble.
    a l’invocation de son nom tout mon corps frissonne et me monte les larmes aux yeux egalement lorsque j’ecoute ou lis le saint coran.
    tout mon amour est pour DIEU

  2. Bonjour je ne suis pas Musulman mais je croix en Dieu tout puissant je lui rend grasse tout les jours car il ma toujours protéger toute ma vie et il ma donné un fils le 17 Mars 2002 ce fut le plus beaux jours de ma vie les enfants c’est l’avenir je lui doit tout je suis triste de tout ce qui ce passe par le monde toute ses guerre de religion au non de Dieu alors que Dieu et un Dieu d’Amour nous sommes tous ses espoir dans cette société gouverner par l’argent en perte de repéré moi je ne suis pas marier à l’église j”ai fait ALLIANCE directement avec Dieu merci Dieu HALAS pour ma femme mon fils gloire à Dieu SALAM

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.