Les guerres du Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, n’étaient pas des guerres de destruction à l’instar des guerres modernes qui visent à anéantir chez l’ennemi toute manifestation de vie. Au contraire le Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, et les musulmans s’employaient fortement à préserver les constructions et les plantations, même dans les pays de leurs ennemis. Le Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, adressait ce commandement à ses troupes : « Ne coupez pas d’arbre, ne stérilisez pas les palmiers et ne détruisez aucune habitation » .

Des guerres non sanguinaires

Les guerres du Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, n’étaient pas sanguinaires, dans le sens où elles n’étaient pas ce qu’on appelle aujourd’hui des « génocides », à l’instar de leaders appartenant à ce qu’on appelle la civilisation moderne, qui ont pris des décisions ayant causé l’anéantissement d’un grand nombre d’êtres humains d’une ville, d’un pays, voire parfois, d’un continent.

Les guerres du Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, ne ressemblaient pas à cela, dans la mesure où le Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, s’employait, dans la mesure du possible, à éviter le combat. Et s’il se trouvait dans l’obligation de combattre, il le faisait rapidement. Pendant le combat, les musulmans préservaient la vie des civils ainsi que celle de ceux qui combattaient sous la contrainte. Puis, après le combat, il pardonnait lorsqu’il dominait, et faisait preuve dans la victoire, de pardon et de compassion. Les guerres du Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, étaient d’un humanisme et d’une hauteur que les « civilisations » ne connaissent pas et ne comprennent pas.

Le langage des chiffres ne ment pas

J’ai recensé le nombre de morts pendant les différentes guerres et batailles du Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, sur une période de dix ans (les dix ans de la période médinoise). Ces guerres font état de 262 morts parmi les musulmans et de 1022 morts parmi ses ennemis. Ainsi, le nombre total de morts est de 1284 morts uniquement.

Et pour que personne n’avance le prétexte qui consiste à dire que les armées étaient peu nombreuses, ce qui explique ce nombre peu élevé de morts, j’ai recensé le nombre des soldats composant les armées participant à ces guerres, puis j’ai calculé le pourcentage des morts par rapport au nombre de soldats. La conclusion étant stupéfiante ! Le pourcentage des morts musulmans par rapport au nombre des soldats est de 1%, et le pourcentage des morts chez l’ennemi, par rapport au nombre de leurs soldats, est de 2%, ce qui fait une moyenne de 1.5% de morts des deux côtés uniquement !

Ces petits pourcentages dans plusieurs combats qui ont atteint 25 batailles et 38 expéditions, c’est-à-dire 63 combats, constituent la preuve la plus évidente démontrant que les guerres du Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, n’étaient pas sanguinaires.

Et pour mieux visualiser la chose, j’ai recensé le nombre de morts pendant la deuxième guerre mondiale, comme illustration des guerres « civilisationnelles » modernes, puis j’ai calculé le pourcentage des morts par rapport au nombre de soldats participant à cette guerre. J’ai été choqué par la surprise stupéfiante. Le pourcentage de morts dans cette guerre « civilisationnelle » est de 351% !!!

Et à nouveau, les chiffres ne mentent pas ! 15.600.000 soldats ont participé à cette guerre, malgré cela, le nombre de morts s’élève à 54.800.000 !!! C’est-à-dire, plus de trois fois le nombre des soldats ! L’explication de cette augmentation est que toutes ces armées, sans exception, menaient une guerre d’extermination contre les civils. Elles faisaient tomber des milliers de tonnes d’explosifs sur les villes et les villages, tuant les populations et exterminant le genre humain ! En plus de la destruction des infrastructures, la dévastation de l’économie et la dispersion des peuples. Ce fut une catastrophe humaine à tous les niveaux.

Nul ignore que les participants à ces massacres étaient les pays connus aujourd’hui, sous le nom des pays civilisés et développés !

De quelle civilisation s’agit-il ? Et de quel progrès parlent-ils ?

Et puis, où sont ceux qui qualifient notre Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui, de violent et de terroriste ?

Comparez ces pourcentages terrifiants au contexte du Prophète, que la Paix et la Bénédiction de Dieu soient sur lui !

Le retour au chiffre remettra tout être épris de justice sur le bon chemin. Quant à celui qui préfère l’aveuglement à la guidance, il ne pourra s’en prendre qu’à lui !

Dr. Raghib as-Sarjani
Texte tiré du site islamstory.com, traduit par Havre De Savoir

 

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.