Le titre de ce billet d’humeur vous a surement interpellé. Comment la lutte contre l’islamophobie et celle de la libération de la Palestine peuvent-elle être liées? Tout simplement car ces deux causes nous renvoient à une certaine conception de la justice et de l’égalité des hommes.

Les plus grands islamophobes sont, en général, des défenseurs acharnés de la politique de colonisation israélienne. Ceux qui ont une vision de la justice partielle et partiale, ceux qui sont pour une égalité des hommes à la carte, ceux dont la grille de lecture de départ est injuste ne peuvent prendre des positions justes, qu’importe la cause pour laquelle ils s’expriment.

Cependant, le comble est qu’en maniant le verbe et les bons mots, ils arrivent à influencer la masse des gens et on ne se rend alors plus compte des inepties de leurs propos. Je me souviens de tous ces intellectuels venus nous expliquer qu’au sein des pays musulmans ils valaient mieux avoir des « dictatures éclairés » plutôt des élections libres, car avec de telles élections  il y avait un risque de l’arrivée au pouvoir des «islamistes».  Je serais tenté de leur dire que si la démocratie est un principe, ce choix du peuple devrait etre immuable qu’importe la situation. Ce sont ces mêmes personnes qui nous expliquent qu’il faut interdire aux musulmanes de s’habiller comme elles veulent au nom de la « liberté de la femme » cela nous renvoi à cette parole de Confucius : « Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté »

Ces intellectuels, dont la malhonnêteté de l’analyse n’a d’égal que la haute estime qu’ils ont d’eux-mêmes, ont une habitude éloquente: Afin d’expliquer un problème, la recherche objective de causes visant à trouver une solution ne les anime pas. Non, ce qui les anime est une autre recherche: celle de boucs-émissaires. Il est plus facile de dire que les musulmans envahissent l’espace public avec leurs prières de rue  plutôt que d’expliquer que nombre de mairie se refusent encore à délivrer des permis de construire aux mosquées.

Cette recherche du bouc émissaire n’a qu’un seul but : faire peur, provoquer le rejet afin de détourner l’esprit de la population car l’histoire nous démontre qu’un peuple n’est jamais autant manipulable que lorsqu’il a peur.  Ce bouc émissaire, individu ou communauté, se retrouve alors pris au piège  d’un problème dont il est innocent…

En 1940, Hassan al-Bannâ  disait : «Il ne fait aucun doute que nous sommes profondément attristés par ce que subissent les juifs en Europe. Mais cela ne veut pas dire que les Palestiniens doivent en payer le prix.» En 2012 nous pouvons également dire : «Il ne fait aucun doute que nous sommes profondément attristés par la situation économique française. Mais cela ne veut pas dire que les Musulmans doivent en payer le prix».

Ces personnes, dont la conception de la justice et de l’égalité est à géométrie variable, sont souvent à des postes de responsabilité. Cela en est que plus inquiétant.

Un exemple : Arno Karsfeld. Cet avocat Franco-Israélien, proche de l’ancien président de la République déclara en 2004 soutenir l’invasion américaine en Irak “au nom de l’amitié avec les États-Unis, de la protection due à Israël, et des droits de l’homme”  fut nommé en septembre 2012, Président du conseil d’administration de l’Office français de l’immigration et de l’intégration. Cette administration est chargée d’expliquer aux nouveaux arrivants ce qu’est qu’être français. Se retrouve donc à la tête  de cette administration,  cet homme qui a préféré faire son service militaire en Israël plutôt qu’en France. Cette même personne arrive à nous expliquer, sans froncer le moindre sourcil, sur le site internet Altantico (il réitérera ses propos lors d’une émission radio sur RMC) qu’ «une vague fondamentaliste touche la France» car «une grande partie des Tunisiens de France a voté pour des listes fondamentalistes lors des dernières élections tunisiennes»…

Le traitement politico-médiatique de l’islamophobie et de la Palestine me questionne sur le type de société que nous proposent nos « élites » françaises. Ces même élites qui au lieu de s’attaquer réelles problématiques et de poser les vraies questions, préfèrent nous distraire avec des idées accessoires. Sans trop m’attarder sur cela, je citerais juste un exemple qui m’a frappé lors du dernier quinquennat : En 2007 lors de la campagne présidentielle le candidat Sarkozy avait promis de réformer l’éducation nationale; à son arrivée au pouvoir voici la brillante idée, sortie de son gauino chapeau : la lecture de la lettre de Guy Moquet …

Je terminerais ce petit billet d’humeur en citant une parole du rappeur Médine : «Profané sont les murs de nos mosquées / Alors pour me sentir accepter je n’irai pas lire Guy Moquet, NON ! / Mais j’irais bien dans les pages d’un quotidien / Pour affirmer que Jean Moulin aurait était pro-palestinien ».

‘Othman

16 Commentaires

  1. @Lina, votre commentaire est très intéressant, car effectivement ces dernières années, on a vu un changement complet du comportement de l’extrême droite vis à vis du conflit israëlo-palestinien. D’une manière presque traditionelle, les partis d’extrême droite on toujours été pro palestiniens. Sans doute par anti sémitisme. Le front national le premier était fortement pro palestinien, Faurisson et Dieudonné en sont les dernières traces. Pointant du doigt l’immigration comme la cause de tous les malheurs, l’extreme droite a petit à petit viré à l’Islamophobie et du coup à supporter plutôt Israël que la Palestine, tout en ayant toujours dans ses rangs des fanatiques du IIIème Reich. C’est pour cela que cette fusion entre combat contre l’Islamophobie et défense de la Palestine me gêne, car s’est un peu faire le jeu de l’extrême droite, et c’est renforcer l’opposition entre les religions sur le dos d’un peuple qui n’a pas besoin de cela.
    PS: comme vous je pense que le recours à la laïcité est un faux semblant, mais je serais intéressé de savoir quelle est votre conception le la laïcité, et si vous vous rapprochez plus d’une conception française ou américaine?

  2. @zzbostero, je ne suis pas naïf, car je suis tout à fait d’accord avec vous et je n’ai jamais dit le contraire, il suffit de relire ce que j’ai écrit. Bien sûr qu’il n’y a pas de situation simple dûe à une seule cause, et que les intérêts financiers dirigent de très nombreuses actions d’état. Permettez-moi de prendre du recul d’autre part quand je parle d’applaudissement à la suite de la reprise en main de l’algérie par l’armée, je parle des gouvernements européens et pas d’une satisfaction personnelle. J’essaye de comprendre c’est tout et d’expliquer, ce n’est nullement une approbation. Ma seule opposition à ce que vous disiez, c’est la phrase « Je serais tenté de leur dire que si la démocratie est un principe, ce choix du peuple devrait etre immuable qu’importe la situation. » Je persiste à dire que ce choix ne doit pas être imuable, car les bouleversements dans un pays ont parfois de lourdes conséquences sur les autres pays. (d’ou ma référence à l’alemagne et ainsi de suite…)
    Pour l’Egypte, n’a t’on pas raison de s’inquiéter pour la minorité copte, si les frères musulmans prennent le pouvoir. Je suis d’accord il faut savoir faire confaince au peuple, car c’est la base de la démocratie, je comprends cependant les inquiétudes. Je ne suis pas contre les sociétés religieuse, mais contre les sociétés mono-religion. Je comprend bien que si l’on croit en une religion, celle-ci inspire nos pensées politiques, mais la religion ne peut pas être le seul référent. Oui le cas de la Turquie est très intéressant,car elle a su sortir en douceur, de l’ére Kemal, qui avait su imposer une forte laïcité, voire brutale. Mais là encore tout n’est pas résolu vis à vis des minorités chrétiennes et Kurdes …

  3. Contrairement à ce que dit le premier commentaire,l’islamophobie a tout a voir avec le conflit israelo-palestinien.

    En effet,ceux qui ont interet à ce que l’europe devienne de plus en plus islamophobe et donc de plus en plus pro-isralienne,ce sont non seulement les mouvements d’extrme droite européens,mais aussi un nombre grandissant de mouvement sionistes.

    A tel point qu’il y a aujourd’hui une alliance objective entre des mouvements islamophobes comme celui de Geert Wilders en Hollande,du BNP en Angleterre ou encore le Vlams belang en Belgique qui ont trouvé dans la présence musulmane en Europe un nouvel ennemi à combattre.

    Il suffit de voir quel accueil à été réservé à ces mouvements d’extreme droite en Israel où ils ont été chaleureusement applaudis à la Knesset pour voir quelles vont être les alliances futures.

    Rappelons que c’est la même chose aux USA où des intellectuels sionistes comme Daniel Pipes(connu pour être un partisan du Likoud) ne cessent de propager l’islamophobie et la thèse du choc des civilisations pour mieux défendre Israel.

    Contrairement à ce que dit le premier intervenant,l’antisémitisme est un phénomène marginal en Europe,bien que très médiatisé car servant les intérets de certaines organisations communautaires comme le CRIF,alors que l’islamophobie est un phénomène en pleine expansion, encouragée par des partis politiques qui se revendiquent comme islampphobes,comme le montre le dernier rapport d’Amnesty international.

    Il est temps que les musulmans français prennent conscience que l’islamophobie développée par certains milieux,par certains intellectuels(Finkielkraut,Zemmour,Elisabeth Lévy,etc) a tout à voir avec le conflit du proche-orient et la défense d’Israel.

    Sinon,les musulmans français risquent encore d’être les dindons la farce!

    PS:l’utilisation de la laicité voire sa manipulation par les politiques et certains intellectuels ont pour but de développer l’islamophobie et le choc des civilisations,pour des interets géopolitiques évidents.

    Sachez que je connais la laicité et son histoire et je peux vous dire qu’aujourd’hui on lui fait dire tout et n’importe quoi,et qu’elle est clairement manipulée par certains milieux.

  4. jepchanard vous êtes d’une naïveté déconcertante. Vous réduisez les soulèvements dans les pays arabes (Egypte) à une lutte entre la laicité et l’extremisme, démocratie et tyrannie, en faisant le parallèle avec l’Iran, Afganistan, etc.. En plus de ça vous parlez de l’Algérie dois-je vous rappeler qu’ils n’ont pas attendu vos applaudissement ils se sont débrouillés seules . Des applaudissements qui ont coûtés plus de 100 000 morts merci mais ma compassion à des limites.
    La réalité est purement géostratégique et les intérêts sont économiques .
    Malheursement la démocratie elle même est utilisé comme prétextes la preuve, les relations des pays occidentaux qui soutiennent ouvertement les petro-monarchie en premier lieux l’Arabie Saoudite wahabite l’état le plus intégriste de la région mais la bouche cousue $$$$$.
    Pire encore aujourd’hui la situation au Niger, au Mali , au Soudan, etc, montre clairement que ou se trouve d’énormes ressources naturels nous avons des instabilités politiques . On nous agite le chiffon islamistes en occultant les intérêts économiques pour ainsi mettre en place des régimes de type militaire au service des multinationales.
    Pour revenir sur l’Egypte pourquoi ne pas laisser les frères musulmans gouverner si ils ont gagné démocratiquement ??? En europe nous avons des démocrates chrétiens en Allemagne et que dire des Etats Unis ou la religion joue un rôle fondamentales avec le partie républicain et ses faucons et aujour’dhui nous avons un mormon puritain milliardaire romney pour l’investiture . Mais la encore bouche cousue $$$$$$ Et que dire de l’ancien partie d’Ariel Sharon en Israel les éxemples sont nombreux sans parler des pays émergents comme le brésil, l’inde, la chine ils ont tous un référent religieux . Mais la encore bouche cousue £££££££.
    Votre problème c’est votre vision euro-centriste paternaliste un peu neo-coloniale qui vous empêche d’accepter les évolutions . Il faut sortir de vos carcans et de vos idées reçus.Vous me faites pensez à Aliot Marie la pauvre complètement dépassé par les évènements elle envoyait en urgence du matériel de maintien de l’ordre à Ben Ali en Tunisie. Elle a ensuite payé politiquement la stratégie du double discours. Je pense que l’exemple est plutôt du coté de la Turquie avec des taux de croissance annuelle que toute l’Europe envie. Les sociétés arabes sont toutes profondément religieuses. l’enjeu est de construire un réel projet social tout en s’ouvrant à la modernité. Vous le savez on ne peut pas exporter la démocratie comme l’on exporte des biens et marchandises .C’est une utopie . C’est aux peuples eux mêmes de construire leur avenir .

  5. @zzbostero, la laïcité n’est pas un frein à la pratique religieuse, ce n’est pas non plus son contraire. La laïcité n’est pas un encouragement à une pratique religieuse, c’est simplement respecter la liberté de chacun d’adhérer à la religion de son choix, et de l’exercer sans contrainte.
    Cependant, et peut-être serons-nous là, en opposition, il y a des principes qui sont au dessus des religions. Et ce sont ces principes que la loi essaye de faire respecter. Si la pratique religieuse implique des comportements dangereux pour la personne, discriminatoires à l’égard d’une catégorie ou plus simplement contraire à la dignité humaine, ces comportements ne peuvent être acceptés dans notre pays.
    L’appel à la laïcité est un faux semblant pris par les politiques pour interdire le voile. Quand la polygamie est interdite en France, est-ce pour raison de laïcité?
    Disons les choses clairement, sans haine, avec respect et acceptation et compréhension des opinions contraires. Pour moi le voile a une signification qui fait que je ne peux pas considérer cela comme un simple signe religieux, tel qu’est la croix pour un chrétien par exemple. Mais je serai très intéressé de discuter de cela, car je douterai toujours, et ne veut rien affirmer.

  6. @zzbostero, ma référence à septembre noir n’est pas pour dire musulman = massacre, et je vois que vous ressentez exactement la même chose que moi, car les raccourcis nous font peur. De la même manière que rapprocher islamophobie à Palestine me fait penser à antisémitisme, la référence à Palestine/ septembre Noir vous fait penser que je fais un raccourci identique. J’aurais pu citer Sabra et Chatila, sans penser à Chrétiens = tueurs. Ce que je voulais simplement exprimer c’est que le problème des Palestiniens ce n’est pas uniquement Gaza et Israël.
    Quoiqu’il en soit, je suis d’accord avec vous, l’union européenne est un parfait exemple, et une union moyen orientale réunissant Israël à ses voisins directs serait pour sûr, le mieux qui pourrait arriver à cette région et la base d’un essor économique et démocratique sans équivalent, on peut rêver.

  7. @zzbostero, n’oubliez jamais l’histoire qui est un éternel recommencement. La remarque sur la fragilité de la démocratie ne s’applique pas à l’Europe, ou la démocratie s’est à peu près établie après 200 ans de luttes, de retournements, de retours à la tyrannie et de guerres. L’article parle des pays musulmans il me semble. Et on peut citer facilement l’Algérie, ou l’Europe a applaudi à 2 mains, quand l’armée a annulé les élections qui allaient donner le pouvoir au FIS. On peut parler de la situation actuelle en Egypte ou il semble qu’on se dirige vers une reprise en main de l’armée, à la peur de la prise du pouvoir par les frères musulmans, et je suis sûr que si cela arrive, de nombreux états s’en satisferont de même. Et ainsi de suite pour tous les pays en ébullition à la recherche de démocratie. On peut aussi se référer à la guerre des Afgans pour chasser l’union soviétique et qui a débouché sur l’arrivée des Talibans, ou encore la révolution qui a déchu le Shah d’Iran pour amener la république Islamique d’Iran qui n’est pas un modèle de démocratie. Je rappelle simplement qu’en Europe on a tous présent en nos mémoires, l’image de la Dictature venue par voie démocratique, que ce soit en Allemagne, en Italie ou en France. Donc dire comme il est affirmé dans l’article :
    “Je serais tenté de leur dire que si la démocratie est un principe, ce choix du peuple devrait etre immuable qu’importe la situation.” est dangereux, mais je suis d’accord avec vous que ceci peut être pris comme un manque de confiance envers ces peuples qui se libèrent d’un joug, mais ne peut on pas douter que c’est pour en supporter peut être un tout aussi lourd, s’il ne l’est plus?

  8. @lounes
    effectivement on se rejoint à peu près. La seule différence peut être, c’est qu’ayant un ami palestinien chrétien, je ne ressent pas du tout le conflit Israëlien-Palestinien comme ayant à voir avec de l’islamophobie. Il n’est pas de Gaza, mais d’un village près de Ramallah, il habite en France, mais ses parents sont restés là-bas. Il a l’obligation d’y aller une fois par an minimum, avec toutes les contraintes et les humiliations subies à chacun de ses voyage, car s’il ne le fait pas, il sera déchu de sa nationalité par les Israëliens qui ne lui permettront plus d’aller là-bas. Vous voyez, la politique de colonisation incensée d’Israël, pour moi ce n’est pas de l’islamophobie, je pense que si tous les palestiniens avaient été chrétiens, la situation aurait été identique, à part bien sûr qu’on aurait pu s’attendre à une réaction un peu différente de l’ouest, et encore…

  9. @jep chanard

    On a lu le même article mais on s’est fait tous les deux une interprétation différente.
    Je ne vois pas l’amalgame que vous dénoncez car “antisémitisme” et “islamophobie” sont deux mots assez semblables.
    Ce sont tous les deux des mots qui renvoient à une injustice envers les hommes. La victime d’antisémitisme ou d’islamophobie est la même victime. Juifs et musulmans sont d’accord sur ce point.

    Néanmoins, je trouve qu’on est un peu hors sujet.Et en ce qui concerne la Palestine, j’ai beau chercher je ne trouve pas la raison qui pousse l’état d’Israel à continuer sa politique de colonisation, à traiter les palestiniens comme des prisonniers, comme des gens inférieurs.
    La seule raison que je puisse trouver c’est justement la haine envers ces musulmans donc de l’islamophobie en quelque sorte (sujet de l’article).
    C’est cette même haine inexplicable et déraisonnable qui a poussé l’Allemagne des années 30 à devenir antisémite.

    Antisémitisme Auschwitz même combat.
    Islamophobie Palestine même combat.
    Deux lieux, deux époques, deux peuples mais l’histoire se répète toujours.

  10. @zzbostero, n’oubliez jamais l’histoire qui est un éternel recommencement. La remarque sur la fragilité de la démocratie ne s’applique pas à l’Europe, ou la démocratie s’est à peu près établie après 200 ans de luttes, de retournements, de retours à la tyrannie et de guerres. L’article parle des pays musulmans il me semble. Et on peut citer facilement l’Algérie, ou l’Europe a applaudi à 2 mains, quand l’armée a annulé les élections qui allaient donner le pouvoir au FIS. On peut parler de la situation actuelle en Egypte ou il semble qu’on se dirige vers une reprise en main de l’armée, à la peur de la prise du pouvoir par les frères musulmans, et je suis sûr que si cela arrive, de nombreux états s’en satisferont de même. Et ainsi de suite pour tous les pays en ébullition à la recherche de démocratie. On peut aussi se référer à la guerre des Afgans pour chasser l’union soviétique et qui a débouché sur l’arrivée des Talibans, ou encore la révolution qui a déchu le Shah d’Iran pour amener la république Islamique d’Iran qui n’est pas un modèle de démocratie. Je rappelle simplement qu’en Europe on a tous présent en nos mémoires, l’image de la Dictature venue par voie démocratique, que ce soit en Allemagne, en Italie ou en France. Donc dire comme il est affirmé dans l’article :
    “Je serais tenté de leur dire que si la démocratie est un principe, ce choix du peuple devrait etre immuable qu’importe la situation.” est dangereux, mais je suis d’accord avec vous que ceci peut être pris comme un manque de confiance envers ces peuples qui se libèrent d’un joug, mais ne peut on pas douter que c’est pour en supporter peut être un tout aussi lourd, s’il ne l’est plus?

    Ma référence à septembre noir n’est pas pour dire musulman = massacre, et je vois que vous ressentez exactement la même chose que moi, car les raccourcis nous font peur. De la même manière que rapprocher islamophobie à Palestine me fait penser à antisémitisme, la référence à Palestine/ septembre Noir vous fait penser que je fais un raccourci identique. J’aurais pu citer Sabra et Chatila, sans penser à Chrétiens = tueurs. Ce que je voulais simplement exprimer c’est que le problème des Palestiniens ce n’est pas uniquement Gaza et Israël.
    Quoiqu’il en soit, je suis d’accord avec vous, l’union européenne est un parfait exemple, et une union moyen orientale réunissant Israël à ses voisins directs serait pour sûr, le mieux qui pourrait arriver à cette région et la base d’un essor économique et démocratique sans équivalent, on peut rêver.

    Enfin, la laïcité n’est pas un frein à la pratique religieuse, ce n’est pas non plus son contraire. La laïcité n’est pas un encouragement à une pratique religieuse, c’est simplement respecter la liberté de chacun d’adhérer à la religion de son choix, et de l’exercer sans contrainte.
    Cependant, et peut-être serons-nous là, en opposition, il y a des principes qui sont au dessus des religions. Et ce sont ces principes que la loi essaye de faire respecter. Si la pratique religieuse implique des comportements dangereux pour la personne, discriminatoires à l’égard d’une catégorie ou plus simplement contraire à la dignité humaine, ces comportements ne peuvent être acceptés dans notre pays.
    L’appel à la laïcité est un faux semblant pris par les politiques pour interdire le voile. Quand la polygamie est interdite en France, est-ce pour raison de laïcité?
    Disons les choses clairement, sans haine, avec respect et acceptation et compréhension des opinions contraires. Pour moi le voile a une signification qui fait que je ne peux pas considérer cela comme un simple signe religieux, tel qu’est la croix pour un chrétien par exemple. Mais je serai très intéressé de discuter de cela.

  11. @Lounes, je me suis mal exprimé sans doute, il n’y a pas d’antisémitisme . Ce que je reproche à l’auteur, c’est une fois de plus, de faire l’amalgame entre la palestine et l’islam. Ouvrez les yeux et regardez comme cela a relancé l’antisémitisme en France.je coclurai par cette citation d’un résumé du rapport de l’EUMC :

    “L’Observatoire européen des phénomènes racistes et xénophobes (EUMC) a publié en mai 2006 un document de travail sur l’antisémitisme dans l’Union européenne des quinze États membres de 2001 à 2005. L’EUMC s’est donné pour tâche « d’observer le développement historique de l’antisémitisme, d’identifier le contexte social qui donne essor à la haine des agresseurs, mais aussi d’écouter avec sensibilité les peurs des communautés juives ». Le rapport conclut que, dans de nombreux pays l’augmentation des incidents antisémites est le fait plus de musulmans au Danemark, en France, en Belgique que de l’extrême-droite. Ce serait moins le cas aux Pays-Bas, en Suède ou en Italie.
    L’EUMC estime que « les évènements au Moyen-Orient, les activités et le discours de l’extrême-droite et jusqu’à un certain point de l’extrême-gauche peuvent influer sur le nombre d’actes antisémites ».

    Si « les études montrent que les stéréotypes antijuifs ont peu changé, les manifestations publiques d’antisémitisme dans la politique, les médias et la vie quotidienne ont changé récemment, surtout depuis le déclenchement de l’Intifada Al-Aqsa en septembre 2000 ».

    Concernant l’antisionisme, l’EUMC note que : « En Europe, “l’antisémitisme secondaire” et l’utilisation de l’antisionisme comme un moyen de contourner le tabou antisémite dominent parmi les extrêmes gauche et droite. Le révisionnisme et le négationnisme sont devenus un élément central du répertoire propagandiste des organisations d’extrême-droite dont l’antisémitisme forme un élément central dans leur formation. »

    C’est bien cette convergence entre antisionisme et antisémitisme qui amène une trentaine de familles juives à quitter, en 2009, Malmö en Suède après des incidents antisémites dont l’incendie d’une synagogue “

  12. Barakallaho fik Othman pour cette lucidité qui se fait rare de nos jours oser dénoncer les impostures est un défi actuel …
    Je partage ta vision des choses et je veux dire même que tu es soft!
    Résistance toujours pour la Paix et la Justice ici et ailleurs…
    Fraternellement
    Safiya M.

  13. Bonjour jepchanard, Je ne comprends pas le rapprochement avec la prise au pouvoir démocratique d’Hitler . Je trouve ce raccourcis très maladroit et complètement déphasé . Nous sommes dans une mondialisé acharné, l’europe des années 30 n’a rien à voir avec notre l’europe des 27 tiraillé par les puissances des pays émergantes qui impose à petit feu le réequilibrage des forces.
    Contrairement à ce que vous dite la démmocratie n’est pas fragile elle est forte de ces principes . Tout bon républicain se doit de croire en la force de la république et non à une république par la force . Il n’y a pas de compassion sélective dans la lutte contre l’islmophobie, l’antisémitisme, le racisme . Il n’ y a pas de justice à géomtrie variable.
    De plus vous parlez de liberté individuel dois je vous rapeller que la laicité n’est pas un frein à la pratique religieuse au contraire.
    Que de contre vérité dans vos commentaires mais encore que voulez dire par septembre noir ? le plus important massacre ??? Allez au bout de votre raisonnement ?? Musulman = Massacre ??
    Il y a toujours eu des conflits régionales (Iran/ Irak , SYRIE/ LIBAN, etc..) ce qui n’a jamais empêché la solidarité des peuples encore plus concernant la Palestine .
    La construction Europeénne est un très bonne éxemple d’une construction d’un espace pacifique malgré le lourd fardeau hitorique . Prenons simplement la France et l’allemagne combien de massacre ?combien de morts ? et aujourd’hui l’Allemagne est le premier partenaire économique.

  14. C’est toujours le même pb dès que l’on s’attaque à l’islamophobie on prend le risque d’être taxé d’intégriste et de que l’on parle des sionistes on nous répond : antisémite.

    C’est le même combat car c’est le combat de la “justice et de l’égalité des Hommes”

  15. Que de raccourcis, d’amalgames et de contre-vérités qui amènent à la pire des choses ! Faire du même combat l’islamophobie et la défense des palestiniens de Gaza, c’est énoncer haut et fort Islam = Antisémitisme.
    La démocratie est très fragile, et comporte hélas dans sa conception même toutes les armes pour la tuer. N’oubliez pas qu’Hitler est venu au pouvoir de manière démocratique après des élections non truquées. Le choix du peuple ne peut pas être immuable, et heureusement que la résistance en France s’est élevée contre les pleins pouvoirs, donnés démocratiquement au Maréchal Pétain, par un vote à l’assemblée nationale. La démocratie Grecque antique avait inventé le Tyran, qui en cas de guerre ou de danger imminent, avait l’intégralité des pouvoirs pour une durée limitée dans le temps. Certes, ces moyens extrêmes se sont révélés souvent aussi dangereux que le mal auquel ils voulaient s’attaquer.

    C’est aussi vite résumer l’interdiction du voile, intégral ou pas, d’ailleurs, comme étant d’empêcher les « musulmanes de s’habiller comme elles veulent au nom de la « liberté de la femme » La liberté de l’individu, même vis-à-vis de sa propre personne, n’est pas sans limite. Elle s’arrête là ou commence la liberté des autres, elle ne peut non plus, porter atteinte à la « dignité de la personne humaine » (arrêt du conseil d’état sur le lancer de nain). Le port du voile, n’est pas qu’une mode, cela a une signification, et cette signification ne peut être ignorée.

    Je suis par contre tout à fait d’accord avec vous sur votre opinion sur Arno Klarsfeld, mais ne faites pas comme lui en mélangeant problèmes palestiniens et problèmes en France.

    Enfin réduire le problème de la Palestine à un problème juifs-islam s’est vite oublier Septembre noir, qui est à ce jour le plus important massacre de palestiniens, perpétré par des musulmans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.