Islamophobie : Retour sur la rencontre« Il faut se méfier d’une question qui se pose trop longtemps », on a suivi le conseil et pour évincer ce fléau trois intervenants nous ont livré leurs astuces, conseils, et réactions : Médine , Nabil Ennasri et Samy Debah. Des interventions courtes pour laisser place au débat. L’islamophobie se constate et se solutionne.


La lutte contre les peurs irrigue ses combats. « Don’t Panik »! Un album, un concept, un slogan…  « Don’t Panik », un ouvrage. Vous l’avez reconnu : Médine !  Se documenter avant tout pour s’inspirer. Il évoque le programme en 10 points du Black Panther Party, puis Malcom X , dans le dernier tiers de sa vie, bâtisseur de ponts, de liens entre les communautés, c’est dans l’union qu’il devient un réel danger. Un projet à réaliser : ” La Marche des Peurs” , une marche s’opposant à toutes les peurs, la peur du musulman mais aussi celle du banlieusard, de l’immigré…

Islamophobie : Retour sur la rencontreNabil Ennasri développe des actions en quatre points allant de la dimension personnelle à la dimension publique et politique. Il intègre des notions citoyennes et morales. Premièrement revenons à la source, la Sunna qui nous enseigne que le plus haut degré de foi est le meilleur comportement. Suivre la sunna c’est adopter une présence citoyenne positive.

Ensuite celle de ne pas tomber dans le piège de la surenchère médiatique islamophobe. La meilleure des réactions est d’ignorer ces faux débats. Puis lire, écrire, être acteur de la diffusion d’articles, de textes et de contenus. Et la dernière est de contrer l’islamophobie politique, au travers d’une présence citoyenne active, et d’un vote sanction. Le rapport d’un politique à l’islamophobie doit déterminer notre choix électoral.

Islamophobie : Retour sur la rencontrePlace à l’art et la manière, le président du CCIF !  Samy Debah nous entraîne dans les contrées de la galerie des images de la campagne « Nous sommes aussi la nation ». Une campagne qui renverse les préjugés abreuvant les sillons de l’islamophobie : les musulmans ne sont pas tous arabes, les musulmans ne sont pas isolés mais en interaction constante avec les autres, et les musulmans sont aussi friands d’art que d’humour.
Sans plus tarder rendez vous sur le site pour apprécier cette campagne réussie :http://www.noussommeslanation.fr/ .
Je vous quitte avec une phrase à la volée « on juge l’arbre à ses fruits ».
Samia

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.