Ne fais pas attention à ce que disent les gensJ’ai bien aimé cette expression que mon fils ‘Abd al-Rahmân répétait un jour. Je pense qu’à son âge, il n’en connaissait pas le sens. Il disait : « Jette certaines choses aux oubliettes et tu vivras heureux ! ».

Je méditais sur cette parole en faisant attention aux critiques des gens, à leurs opinions et à leurs conversations : je compris qu’ils étaient très divers, tant par leurs conversations que par leurs critiques. Parmi eux, il y a ce conseilleur sincère qui ne maîtrise pas l’art du conseil. Par conséquent, il te fait de la peine plus qu’il ne te réjouit par la manière dont il te conseille ! Parmi eux, il y a le jaloux qui cherche à t’attrister. Il y a aussi le novice qui bat la campagne et qui aurait mieux fais de ce taire. Il y a celui dont la nature est de critiquer : il aborde la vie avec des lunettes noires.

Ainsi va l’adage : « Si les goûts sont uniformes, les marchandises s’abîment. »

On raconte que Juhâ montait un âne, tandis que son fils marchait à coté de lui. Ils passèrent devant un groupe de gens qui dirent : « Regardez ce père indigne qui monte allègrement et laisse marcher son fils ». Juhâ les entendit et aussitôt, il arrêta son âne, en descendit et fit monter son fils…Ils poursuivirent leur route. Juhâ en ressenti une espèce de fierté. Ils passèrent à coté d’un autre groupe de personnes, l’une d’elles s’exclama : « Regardez cet enfant ingrat, il monte et laisse marcher son père ». Juhâ les entendit, arrêta son âne et y monta avec son fils, pour se mettre à l’abri des commentaires et des critiques des gens. Ils rencontrèrent d’autres personnes qui dirent : «  Regardez ces deux grossiers personnages : ils n’ont aucune pitié pour cet animal ! »

Juhâ descendit et dit : « Mon fils Descends ! » Celui-ci mit pied à terre pour marcher à coté de son père et personne sur le dos de l’âne. Ils rencontrèrent un autre groupe de gens qui se moquèrent : « Regardez ces deux idiots : ils marchent et laisse l’âne sans cavalier… Pourquoi l’âne a-t-il été créé si ce n’est pour le monter ?! »

Juhâ cria et tira son fils avec lui. Ils se mirent sous l’âne et le portèrent !!!

Si j’étais avec eux à cette époque et que je voyais Juhâ à ce moment là, je lui dirais : «  Cher ami ! Fais ce que tu veux !! Ne fais pas attention à ce que disent les gens. Il est impossible de leur donner satisfaction à tous ! »

Qui donc peut échapper aux gens sain et sauf

Même s’il se cachait entre les plumes d’un aigle ?!

Certains ne pensent pas à leurs opinions avant de les émettre… Par exemple, quelqu’un vient te voir après ton mariage, pour te demander : «  Pourquoi as-tu demandé la main d’une telle ? Pourquoi l’as-tu épousée ? » Je te vois, souhaitant pouvoir lui crier à la figure : « Mon frère ! Je suis marié… ça y est, c’est fini : personne ne t’as demandé ton avis… » Ou il vient après que tu es vendu ta voiture, en disant : « Si seulement tu m’en avais informé ! Untel t’aurait offert d’avantage… » Mon frère, ça suffit !! La personne a vendu sa voiture : un point c’est tout ! Ne la pousse pas à regarder derrière elle !!! Et généralement…

L’homme ne se retrouvera pas sans contradicteur

Même s’il cherchait à s’isoler au sommet d’une montagne… !!

Ne le torture pas !

Une expérience…

Un ancien a dit : « Celui qui expose la religion aux querelles…

Ne cessera de changer de bord !! »

Extrait du livre « Jouis de ta vie » de Muhammad al-’Arîfi, publié aux éditions Al-Hadîth.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.