La croyance aux livres :

La croyance aux Livres de Dieu constitue l’un des piliers de la foi musulmane. Cela consiste à croire fermement que Dieu a fait descendre des livres sur Ses Prophètes de la même façon qu’il a fait descendre le Coran sur Mohammad (BDSL). Dieu a mentionné certains de ces livres dans le Coran :

1-      La Torah révélée à Moussa (Moïse)

2-      L’Evangile (Al-Ingile) révélée à ‘Issa (Jésus)

3-      Les Psaumes (Az-Zabour) révélés à Daoud (David)

4-      Les feuillets d’Abraham et de Moïse.

Nous devons également croire que Dieu a fait descendre d’autres livres à d’autres Messagers mais dont le nom n’a pas été mentionné dans le Coran. Dieu dit à ce sujet : « Allah envoya des prophètes comme annonciateurs et avertisseurs ; et il fit descendre avec eux le Livre contenant la vérité, pour régler parmi les gens leurs divergences » (sourate 2 : verset 2). Cependant, il ne nous est pas permis d’attribuer à Dieu un livre en particulier que Dieu n’a pas cité dans le Coran.

Nous devons croire également que tous ces livres sont descendus avec la vérité, la lumière, la bonne direction, la  confirmation  de l’unicité de Dieu dans Sa divinité. Son adoration et Ses Noms et Attributs. Tout ce qui est attribué à ces livres étant en contradiction avec ceci est le résultat de modifications et déformations que les hommes leur firent subir.

Nous devons croire que le Coran est l’ultime Livre à avoir été révélé par Dieu. Dieu l’a doté de qualités par lesquelles il se distingue  des livres  célestes antérieurs  dont les plus importantes sont :

1-      Le Coran contient l’essentiel des enseignements divins, et confirme ce qu’il y a dans les livres antérieurs à propos de l’unicité de Dieu, Son adoration et l’obligation de se conformer à Ses prescriptions. Il réuni en son sein les bienfaits et les vertus éparpillés dans les autres. Il offre à l’ensemble de l’humanité une législation à même de lui apporter le bonheur dans ce bas-monde et dans l’au-delà. Il a abrogé  toutes les prescriptions antérieures, et établi les prescriptions définitives, lesquels sont valables en tout temps et tout lieu.

2-      Etant donné que le Coran est l’ultime livre révélé par Dieu à toute l’humanité, Dieu S’est chargé Lui-même de le préserver de toute altération. Dieu dit « En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Coran, et c’est Nous qui en sommes gardien ». (15 :9). En effet, contrairement aux autres livres dont la préservation fut confiée aux hommes et qui ont subit toutes sortes de modification, la conservation à travers les siècles de l’intégralité du Coran est un miracle.

      En vérité, aucun livre, hormis le Coran, ne peut être attribué à Dieu pour les preuves suivantes :

1-      Les textes originaux des livres révélés avant le Coran ont tous disparus. Il n’en reste aucune trace et seules les traductions existent. Seul le Coran est préservé dans son intégralité.

2-      La parole humaine s’est mêlée, dans les Ecritures antérieurs au Coran, à la Parole de Dieu. Il s’y trouve des commentaires et des déductions des juristes, au point qu’il est difficile de distinguer la Parole de Dieu de celle des humains.

3-      Contrairement au Coran, il n’est pas un livre que nous pouvons attribuer avec certitude au Messager à qui on l’attribue habituellement. Aucun de ces livres ne remonte à celui qui l’a reçu selon une chaîne de transmetteurs  authentique. Muhammad Farid Wadji rapporte d’après l’encyclopédie Larousse que : «  La science moderne et particulièrement la critique allemande ont établi, après de longues recherches sur l’antiquité, l’histoire et la linguistique, que la Torah n’est pas l’œuvre de Moïse, mais de rabbins inconnus, lesquels l’ont composée en s’appuyant sur des témoignages oraux recueillis avant la déportation des juifs à Babylone. Qui plus est, certains savants sont allés jusqu’à dire  que les cinq livres de la Torah  ne contiennent pas toutes les versions juives, mais des allusions, des symboles et des récits ».

4-      La multiplicité des copies des livres antérieures au Coran et leurs contradictions constituent  une autre preuve de leur altération. Les Evangiles qui sont aujourd’hui entre les mains des chrétiens ont été choisis parmi environ soixante-dix autres évangiles. Chaque évangile relate la vie de Jésus et chacun d’entre eux porte le nom de son auteur. A signaler qu’il existe un autre évangile qui va à l’encontre  de ce qui est développé dans les quatre  autres évangiles officiels, c’est celui de Barnabé.

5-      Les mauvaises conceptions de la divinité et de la prophétie qui se trouvent dans les livres antérieurs au Coran constituent une preuve évidente que ces livres ne sont pas les paroles de Dieu. En effet, Dieu y est comparé à l’homme, c’est un dieu imparfait qui se repent d’avoir créé l’homme sur terre, qui est affligé dans son cœur, qui est jaloux d’Adam et craint que celui-ci n’acquière la science s’il mange  du fruit interdit. Nous pouvons lire dans la Genèse 3/22 : « Le seigneur dit : Voici que l’homme est devenu comme l’un de nous, connaissant le bien et le mal » ; «  Le seigneur s’attrista pour avoir crée l’homme et en fut affligé ». Nous lisons aussi dans la Genèse 32/36 un écrit dans lequel Jacob rencontre Dieu dans la rue, lutte avec lui et Jacob sort vainqueur ce cette lutte. Il refusa alors de le laisser partir, le plaquant par terre et lui dit : « Je ne te laisserai point aller, que tu ne m’aies béni ! ».

Les Prophètes  sont victimes de graves diffamations qui contredisent leur infaillibilité. Ainsi, Abraham est menteur, Lot a commis l’inceste avec ses deux filles. David a commis l’adultère, Salomon a adoré les idoles pour plaire à son épouse, Aaron a incité les juifs à adorer le veau d’or !

Une telle perception des prophètes ne peut être de source divine et ne peut émaner que d’une altération humaine. Altération que le Coran est venu corriger comme nous le verrons dans la prochaine brochure…

Brochure : Les Livres de Dieu

 

 

Brochure : Les Livres de Dieu

1 commentaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.