Monsieur Guéant, la crispation identitaire et l’orgueilClaude Guéant a récemment déclaré que les civilisations ne se valent pas.

Si l’on tombe dans le travers comme lui, nous serions tentés de donner raison à ce ministre de l’intérieur qui, droit dans ses bottes, dit tout haut ce que ses amis et collègues, à voir leurs réactions timorées, pensent tout bas.

Quel travers ? Réduire les civilisations à des agissements d’individus qui s’en réclament.

Et pour aller partiellement dans le sens du ministre, qui donc acceptera que les femmes subissent des traitements dégradants, que la liberté d’expression soit bafouée ou que la barbarie et la tyrannie deviennent un moyen de gouverner ? Personne.

Comme le dirait Monsieur Guéant : Nous préférons tous que les femmes soient respectées, que leur participation sociale, leur autonomie et leur émancipation soient garanties. Nous préférons tous le bien au mal, la beauté à la laideur, la sincérité à la fourberie…parce que, à la fin, tous les humains aspirent aux valeurs dites justement« humaines ».

Le danger dans la thèse du « choc des civilisations » que reprend le ministre à son compte, c’est l’étroitesse avec laquelle cette thèse catégorise les peuples, à travers leurs « civilisations » et donne à celles-ci un caractère figé alors qu’elles ne cessent de s’enrichir mutuellement, et d’interagir.

Guéant, dans une obsession puritaine de l’identité, thème incessamment ressassé par une certaine élite politique, s’exprime en tribun défenseur d’une “civilisation occidentale” forcément supérieure aux autres.

Lorsqu’il prend pour exemple la question de la burqa (pratique par ailleurs extrêmement minoritaire), et non la liberté des femmes, la prière dans les rues et non la liberté de conscience, il déplace le problème suggérant ainsi que ces faits seraient l’expression d’un déclin intrinsèque à la religion musulmane.

Une posture orgueilleuse, pour ne pas dire belliqueuse, puisque c’est cette même posture essentialiste et méprisante de l’autre (qui incarne le mal), qui a permis l’invasion illégale de l’Irak. C’est cette même posture qui avait motivé dans l’histoire, les guerres de colonisation avec leurs lots de fer, de feu, et de spoliations, et leur prétendue “mission civilisatrice” .

Il s’agit pour les essentialistes de tous poils d’opérer un tri sélectif et, dans ce cas précis, malhonnête, parmi des aspects d’une société. A ces aspects, on donne une interprétation non dénudée de parti pris, pour les considérer comme fondateurs de telle ou telle civilisation (terme imprécis par ailleurs) et disqualifier celles-ci. Un choix dangereux, qui rejette le dialogue puisque en étant détenteur de l’”essence supérieure”, un essentialiste de cette trempe ne dialogue pas, il civilise…

C’est tout simplement s’arroger le droit de « juge de l’humanité », s’installer en maître « qui définit la norme », puisqu’en hiérarchisant les civilisations, on prétend détenir l’idéal auquel doit aspirer l’humanité, et  les critères d’évaluation et on risque d’aller loin dans l’arbitraire…

C’est l’orgueil qui a permis des années durant, de prétendre que le libéralisme et la spéculation immodérés sont les meilleurs choix économiques pour l’humanité, alors que leurs ravages se font sentir aujourd’hui. C’est l’orgueil qui a conduit des forces armées à plonger des pays dans le chaos. C’est l’orgueil qui a permis à des despotes de régner des années durant au mépris des droits fondamentaux. C’est l’orgueil qui a permis des années durant à nier le droit de milliers d’hommes et de femmes musulmans, fiers de leur référence spirituelle, de définir comment ils le conçoivent eux-mêmes la liberté et l’émancipation, ne cédant ainsi ni aux sirènes du matérialisme déshumanisant ni à la pseudo « liberté » aliénante…

C’est ainsi que Mr Guéant a certainement tort. L’époque des identités qui s’excluent mutuellement et des frontières infranchissables est révolu.

Mr Guéant et ses soutiens peuvent finir par le comprendre, et même s’ils n’y arrivent pas, l’humanité s’y résoudra…. Malgré eux…

Hassan SAFOUI

1 commentaire

  1. bonjour salam azul
    devant une presse déchainée ,une course presidentielle,une soif du pouvoir ,des idées xenophobes,devant une solidarité “inexistante voir fantomatique” doit on encore en tant que français d’origines ou immigrés légaux ,accepter de tels propos,de telles provocation,ne doit on pas là au contraire ns rassembler ,militer,manifester sans haine des autres montrons le vrai visage de l’islam qui s’insurge contre les inégalites contre l’injustice,contre l’obscurantisme de nos dirigeants (aprés sarko,hortefeux,gueant à qui le tour ) arretons d’etre HUMILIER par ces bouffons par ces incultes qu’ils soient de droite ou de gauche !!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaire
Votre Nom

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.